shooting stars


Long time no see [Takeshi]

avatar
Autre compte : Celebi Oum
Messages : 221
Pokédollars : 1320
Disponibilité : Quand j'suis là
Equipe : .
Jupiter
Speed Racer
Dozer
Zéro-Un




Sam 25 Fév - 14:21

Long time no see
Orion P. Abrasax & Takeshi Akihira

« Par Arceus… »

Orion poussa un long soupir. Il lança un regard assassin sur son Zorua qui se contente de lui offrir un grand sourire de satisfaction avant de se retourner et de partir en courant. Sachant qu’il ne l’arrêtera pas, le jeune homme ne tenta même pas de le rattraper, mais ne out que remarquer avec effroi que son Pokemon avait encore fait des siennes. Le blond ramassa les boîtes de gâteaux gisants sur le sol et les rangea. Son robot-aspirateur passa ensuite nettoyer les miettes. Une fois de plus, le jeune homme se demanda ce qu’il allait bien pouvoir faire pour éduquer son petit monstre… et il arrivait toujours à la conclusion qu’il n’y avait rien à faire. Le chromatique n’en avait toujours fait qu’à sa tête et, depuis les quelques années qu’ils se connaissaient, ça n’avait jamais changé. Le renard ne semblait vouloir faire aucun effort pour plaire à son dresseur, et les différentes punitions qu’il avait pu recevoir ne l’avais jamais affecté, de toute façon il se fichait de tout. Et puis ce n’était pas comme s’il regrettait quoi que ce soit, ça non. Au contraire même, il semblait prendre un malin plaisir à faire tourner en bourrique son dresseur et à lui faire tout un tas de crasse. Mais cela ne l’empêchait pas de revenir manger et dormir chez le pilote privé, qui lui offrait tout le confort nécessaire ayant depuis longtemps abandonné l’espoir d’éduquer le petit renard.

« J’te jure, la prochaine fois, c’est toi qui range tout ! » menaça-t-il quand le Pokemon réapparut dans l’encadrement de la porte.

Mais c’était des paroles en l’air, puisque comme à chaque fois, si ça se reproduisait, Orion rangerait tout lui-même, n’arrivant jamais à convaincre le Zorua de réparer ses bêtises. Il ne l’avait jamais habitué à cela… c’était sûrement là son erreur. Erreur qu’il avait du mal à rattraper maintenant, alors au lieu de se fatiguer à lui inculquer des règles qu’il aurait oublié le lendemain, il lui avait paru plus judicieux de lâcher l’affaire.

« Bon c’mon tout le monde on y va ! »

Parce que c’était pas tout, mais Orion avait des pièces à récupérer pour son vaisseau aujourd’hui. Il ne travaillait pas ce jour-là, ou du moins son patron n’avait pas de déplacement prévu au programme, et c’était rare que celui-ci prévoit de sortir à la dernière minute. Pour le blond c’était un peu le bon plan. Il était payé très correctement mais ses horaires étaient loin d’être intensifs. Bien sûr, il devait se rendre toujours disponible au as où, mais il acceptait largement cette concession. Et puis, il y avait quand même quelques jours de congés, dont il profitait pour se rendre dans l’espace.

Il s'embarqua dans son vaisseau, et son Zorua était finalement revenu sur ses pas pour suivre son dresseur. Mine de rien, il adorait voyager, et ne manquait jamais une occasion d'embarquer avec le reste du petit groupe. Il appuya ses pattes avant contre l'une des fenêtres et se contenta de regarder vers l'extérieur, contemplant l'activité au-dehors. Il était capable de passer des heures à cette fenêtre, si bien qu'Orion pouvait voler aussi longtemps qu'il le souhaitait, le renard noir et bleu ne s'en lassait jamais. Et c'était souvent une technique infaillible pour calmer ce dernier ou l'empêcher de faire des bêtises. Souvent, le blond se disait qu'il devrait se procurer un de ces petits vaisseaux auto-commandés, sur lesquels on pouvait planifier un trajet qu'ils faisaient tout seul, et mettre Speed Racer dedans. Il le ferait peut-être, d'ailleurs.

Après un temps de vol que le Zorua jugea trop court, l'exprimant avec des petits cris agacés que le jeune homme se contenta d'ignorer, le vaisseau vint se poser à la base de la cité spatiale. Orion adorait cet endroit, il état totalement dans son élément. Le pilotage, voyager, c'était des envies qui l'avaient pris très tôt. Petit déjà, il passait son temps devant la télévision à regarder des émissions spécialisées, et à collectionner des images représentant divers modèle de vaisseaux. Aujourd’hui encore il possédait plusieurs classeurs de ces cartes qu'il avait passé son temps à échanger et acheter pendant toutes ses années. Sa collection était quasiment complète, il ne manquait que quelques cartes rares, et il économisait pour se les procurer dès qu'il les trouveraient. Notamment cette carte supra rare qui n'existait qu'en cinq exemplaire et qui représentait le tout premier vaisseau conçu. Le blond passait une partie de son temps libre à chercher où se trouvaient ses exemplaires, et ne lâcherait pas l'affaire tant qu'il ne tiendrait pas une des fameuses cartes entre ses mains.

Suivi de ses Pokemon, même du Zorua qui avait fini par se faire à l'idée qu'ils ne redécolleront pas tout de suite, l'employé d'Atlas se dirigea d'un pas pressé vers l'entrepôt. A chaque fois, il s’émerveillait devant les vaisseaux qui s'y trouvaient, c'était comme visiter un véritable musée, sauf qu'il pouvait toucher, et même parfois réparer ou bien piloter les vaisseaux qui se trouvaient là. Mais aujourd’hui, il était venu pour récupérer des pièces pour son propre vaisseau, et il se dirigea vers l'endroit où étaient gardées des pièces détachées. Grâce à ses connaissances, mais aussi à son poste, il avait obtenu une sorte de passe-droit qui l'autorisait à récupérer à peu près tout ce qu'il voulait. En échange, il acceptait de venir donner un coup de main de temps en temps à la cité spatiale pour réparer des vaisseaux. On le salua donc à son passage, et il répondit de façon enjoué qui le caractérisait tant.

Orion passa rapidement son regard sur l'amas de pièces qui se trouvaient là. Il avait comme un envie de tout prendre, mais il devrait se contenter de ce dont il avait besoin. Alors, sans plus un mot, il se précipita vers les objets de son bonheur, et commença détailler chacun d'entre eux minutieusement, afin de prendre ce qui lui servirait.
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'





Présentation - Relations - T-Card - Portable

Orion pilote en #8b0a50
Merci Wonder
avatar
Autre compte : Taylor Atlas
Messages : 249
Pokédollars : 4212
Equipe :
Dim 5 Mar - 9:00

Pilot


Takeshi

ft. Orion

– Ney☆
Takeshi poussa un bâillement en faisant tranquillement descendre son vaisseau vers la terre ferme. Il aurait pu faire la manoeuvre les yeux fermés, et les commandes automatiques du vaisseau lui permettraient de maintenant qu’il avait l’habitude, mais il fit l’effort de bien regarder où il allait, principalement parce qu’il ne se lassait pas du spectacle. La terre qui se rapprochait lentement, Rosetta, tout en bas. Commencer à apercevoir les immenses tours d’Astéria, puis la Cité Spatiale, un peu plus loin, dans les montagnes. Un vague sentiment nostalgique l’envahit alors, comme souvent lorsqu’il quittait l’espace ; le ciel l’attirait toujours irrésistiblement et retourner sur Terre lui donnait l’étrange impression qu’il n’était plus chez lui. Heureusement, cette sensation s’effaça assez vite lorsqu’il jeta un oeil à son Pokémon, Mikazuki, confortablement assis à côté de lui. Le Mélofée lui adressa un sourire adorable qui le fit fondre instantanément. Au final, il avait toujours un souvenir du ciel à ses côtés… et dans son bras. Celui-ci se mit à luire lorsque le pilote renforça sa poigne sur son volant, craint soudain :

« Looping, Mika ! Accroche-toi bien ! »

Un cri de protestation se fit entendre à l’arrière, mais il n’en fit rien. Tout à coup, il appuya de toutes ses forces sur l’objet qu’il tenait fermement, forçant son vaisseau à tourner plusieurs fois sur lui même tout en continuant de plonger vers l’entrepôt. Les portes de celui-ci s’ouvrirent pour le laisser passer, et Akihira, un sourire étendu jusqu’aux oreilles, reprit brusquement en main la bête pour atterrir avec une douceur relative sur son emplacement habituel. Il adorait faire ce genre de choses, et si on le lui reprochait régulièrement pour la forme, il avait du mal à s’en empêcher. D’autant qu’il n’aurait pas pris de risque inutile ; il maîtrisait son vaisseau, depuis le temps. Dans tous les cas, il avait bien besoin d’une pause, maintenant ! Dormir n’était pas sa priorité, d’autant que le soleil était encore haut dans le ciel ici (bien qu’il parût minuscule aux yeux de quelqu’un l’ayant frôlé un peu plus tôt). Non, d’abord, il allait peut-être avaler quelque chose et dire bonjour à ses collègues, élèves et amis. Si il n’était pas parti longtemps, ils arrivaient à lui manquer malgré tout - et il débordait trop d’affection pour ne pas vouloir les voir de toute manière. Saluant l’ingénieur et le scientifique qui l’avaient accompagné (endormis plus tôt, ils avaient été réveillés par le looping et lui jetaient des regards noirs), il jeta un dernier coup d’oeil à son vaisseau, effleurant sa carcasse blanche et rosée en l’étudiant d’un oeil acéré. Tout allait bien. Les peluches Mélofée à l’intérieur étaient désormais dans le désordre, mais il rangerait ça plus tard. En attendant, il pouvait partir.

Ce fut en avançant dans l’immense pièce souterraine qu’il croisa, là où était stocké le matériel, une personne qui au départ ne lui dit rien. Pas très grand, le jeune homme possédait des cheveux blonds et un grand regard bleu. Avec sa mèche et ses traits fins, il ressemblait aux idoles qu’on voyait parfois à la télé, constata l’astronaute avec un sourire. Quelques Pokémon le suivaient, dont un renardeau au pelage brillant. C’était étrange, cet homme lui rappelait quelque chose… et pour qu’il se trouve ici, il devait le connaitre de quelque part, tout le monde n’avait pas accès à cet entrepôt. La réponse lui revint très rapidement : Orion Abrasax ! Un nom très commun, mais un type mémorable. Comme il était plus jeune que lui, ils n’avaient pas été extrêmement proches à l’époque où Takeshi était étudiant (et pour être honnête, peu avaient été proches de lui, à part UFO peut-être). Cependant, son côté optimiste et extraverti, ainsi que ses capacités lui avaient permis d’être une figure connue de l’école. Qui exaspérait pas mal son aîné, très doué aussi mais au style radicalement différent. Cependant, il se rappelait très bien avoir travaillé plus d’une fois avec lui, peut-être même en tant que prof en de rares occasions, et le manque d’effectifs des classes de Pilotage, à l’époque, faisait que tous les élèves se connaissaient plutôt bien. Ainsi, ses souvenirs d’Orion étaient encore très clairs dans son esprit.

« Oh, Orion ! lança-t-il d’un ton enjoué. Ca faisait longtemps ! »

Des paroles banales, mais lancées avec un réel intérêt par le rayonnant Takeshi, qui lui adressa un sourire radieux. Ca allait peut-être lui paraitre bizarre, d’ailleurs ; quand ils se connaissaient, le brun était toujours un garçon extrêmement froid, rigide et sérieux. Un type brillant et bûcheur qui faisait peu cas de ceux qui l’entouraient, se donnait à fond et dont le mode de pensée frisait l’arrogance. Et voilà qu’il se pointait comme une fleur avec un grand sourire, appuyé par la distorsion des deux petites cicatrices sur ses joues, un Mélofée sur l’épaule et l’air (sincèrement) ravi de le revoir. Mais Takeshi se fichait pas mal de ce dont il avait l’air, en général. Les yeux brillants, et la tête baissée (oui, parce qu’ils avaient vingt-cinq centimètres de différence quand même), il demanda :

« Tu vas bien ? On ne te voit plus du tout ici… tu es parti travailler ailleurs, j’imagine ? Pour une autre région, peut-être ? »

Il s’apprêtait à poser d’autres questions, bien évidemment, mais se ravisa au dernier moment. Mieux valait ne pas l’effrayer. Et puis, peut-être qu’il aurait du mal à se souvenir de lui… surtout qu’il avait légèrement changé. Plus vieux, avec plus de couleurs dans les cheveux (et encore, il n’avait qu’une mèche blanche. Parfois, il faisait dans le rose pastel), plus de cicatrices, plus de cuteness, plus d’abdos et un bras en moins. L’air légèrement gêné, il se frotta l’arrière du crâne.

« Au passage, Akihira Takeshi. Désolé, je suis juste content de revoir un visage familier. »

avatar
Autre compte : Celebi Oum
Messages : 221
Pokédollars : 1320
Disponibilité : Quand j'suis là
Equipe : .
Jupiter
Speed Racer
Dozer
Zéro-Un




Lun 6 Mar - 21:16

Long time no see
Orion P. Abrasax & Takeshi Akihira

Plongé dans ses occupations, Orion ne se retourna même pas quand il entendit un bruit signifiant l'arrivée d'un vaisseau. Après tout, ce n'était étonnant étant donné l'endroit ou il se trouvait. Le blond était occupé pour le moment, aussi il ne releva pas la tête, et ne fit même pas attention au fait que quelqu'un avançait dans sa direction. En réalité, ce fut Speed Racer qui, étant occupé à se déplacer en courant un peu partout dans l'entrepôt, remarqua en premier l'homme qui venait là. Le renardeau poussa un grognement qui se voulait menaçant, toujours prêt à se battre à la moindre occasion sans même prendre le temps d'y réfléchir. C'est alors que le pilote se retourna dans l'optique de faire taire son Pokemon, réalisant que quelqu'un, humain ou Pokemon, devait se trouver là pour que le Zorua réagisse de cette manière. Et c'était effectivement le cas. Car alors qu'il se retournait, Orion entendit son prénom. Il posa alors les yeux sur celui qui l'avait prononcé.

S'il y avait bien une chose que le blond détestait, c'était de ne pas se souvenir des gens qui se souvenaient de lui. D'autant plus que la plupart du temps, il n'avait aucune difficulté à associer un nom à un visage, il s'attachait tellement vite aux autres qu'il prenait toujours soin de bien les retenir. Et quand des situations comme celle-ci se présentaient, il se sentait extrêmement mal.
Il analysa très rapidement la scène. D'abord, son interlocuteur lui avait parlé d'un air tellement enjoué que ça signifiaient qu'ils se connaissaient depuis un petit bout de temps et que Orion devait lui avoir laissé un très bon souvenirs. Ses paroles montraient clairement qu'ils ne s'étaient pas vus depuis plusieurs mois, voire même plusieurs années. Ce qui expliquait peut être les difficulté de l'employé d'Atlas de reconnaître celui qu'il avait en face de lui, mais ne l'excusait en rien.

« Hey, salut ! »

Le blond avait dit cela en se relevant avec un même sourire aux lèvres. Ce n'était pas étonnant de sa part, mais pour une fois ça lui permettait aussi de gagner du temps pour réussir à trouver enfin à qui il était en train de parler. Déjà, le fait de ne pas avoir prononcé de prénom le gênait au plus haut, et même si seulement quelques secondes s'étaient écoulées, il les sentaient peser comme des heures, et c'était terrible à supporter. On pourrait se dire que ce n'était rien, qu'après tout Orion n'avait rien fait de mal à part ne pas reconnaître une personne et qu'il n'y avait rien de dramatique à cela, mais pour le blond, c'était une extrêmement grave erreur.

Fort heureusement pour lui, l'inconnu (enfin pas si inconnu que ça visiblement) continua en posant d'autres questions, que le jeune homme analysa une fois de plus. Bon, réfléchissons. L'homme lui avait demandé de ses nouvelles, puis lui avait demandé s'il était parti travailler pour une autre région. Plus important encore, il avait dit « on ne te voit plus ici ». Le chauffeur privé en arriva vite à la conclusion que cette personne venait de l'Académie. Oui, c'était forcément cela !

Et subitement, il le reconnu. Quelques secondes avant qu'il ne se présente enfin. Takeshi Akihira. Aussi étonnant que cela puisse paraître, et en débit d'un apparent changement physique, c'était bien lui. Le blond passa pas un effet de surprise qui se lut probablement sur son visage. Orion voyait bien la personne mais... son caractère ne collait pas. Du moins ce n'était pas comme ça qu'il s'en souvenait. Il se souvenait d'un jeune homme studieux et sérieux qui n'en avait pas grand chose à faire des délires du jeune homme. Et pourtant, son ton enjoué aait l'air de marqué tout autre chose, et... et rien d'autre en fait, parce qu'Orion n'y réfléchit que trois ou quatre secondes, avant que, fidèle à lui-même, il décida que c'était irrelevant.

« Bah moi ça va, et toi Tak ? Dit c'est moi ou t'as changé de coiffure depuis la dernière fois ? C'est teeeellement cool ! Eeet pour ta question, je suis toujours pour Rosetta, mais je travaille en temps que pilote pour la société Atlas, héhé.»

Ça ne posait jamais aucun problème à Orion de dire son métier, il n'avait pas honte d'être à Atlas malgré toutes les critiques qui pouvaient tomber sur la société. Et puis, il était le pilote privé du grand patron, son statut était un peu à part, et pour le coup il s'empêchait de critiquer son unique source de revenus.

« Ça faisait carrément un bail ! Et toi, tu d'viens quoi ? »

© ASHLING DE LIBRE GRAPH'





Présentation - Relations - T-Card - Portable

Orion pilote en #8b0a50
Merci Wonder
avatar
Autre compte : Taylor Atlas
Messages : 249
Pokédollars : 4212
Equipe :
Dim 19 Mar - 23:23

Pilot


Takeshi

ft. Orion

– Ney☆
Etrangement, le blond avait réagi naturellement, bien qu’avec un petit temps de réaction. D’un autre côté, était-ce si bizarre ? Ca ressemblait bien à Orion. Lui n’avait pas l’air d’avoir changé le moins du monde… ce qui soulageait Takeshi, bien entendu. Il était difficile d’imaginer qu’ils aient pu, en quelque sorte, échanger leurs personnalités d’antan, et il aurait été particulièrement gêné de faire face à une réaction froide. Enfin, gêné… il aurait vite fini par prendre l’interlocuteur dans ses bras, ce qui risquait d’arriver dans les minutes qui suivaient, à tous les coups. Mais en attendant, il se contenta de faire un sourire radieux, répondant :

« Ahah, pas mal de choses ont changé chez moi, mais j’admets que je suis particulièrement content de ce que j’ai fait à mes cheveux~ Toi, par contre, tu n’as pas changé ! Enfin, je me rappelle facilement des gens, donc j’ai souvent cette impression. »

Il aurait dû le voir un jour où il avait les cheveux roses, ça lui arrivait régulièrement. De toute manière, ça ne prenait que cinq minutes à faire avec certains sprays, quand on ne naissait pas avec des couleurs extravagantes à l’origine. Quant à se souvenir des gens, il ne mentait pas ; plus d’une fois, il avait sauté au cou de personnes rencontrées brièvement des années plus tôt. Il avait comme un instinct amical surdéveloppé, ce qui, il devait bien l’admettre, conduisait souvent à des situations fort improbables.

« Atlas ? fit-il ensuite, étonné. C’est super ! Je veux dire, c’est nos boss à nous aussi, indirectement, mais c’est rare qu’un pilote travaille pour Atlas-même. Généralement, c’est plutôt les scientifiques… comment ça se fait ?~ »

En général, on les gardait à la Cité, ou on les envoyait dans des lieux comme Algatia ; les pilotes formés ici étaient plutôt destinés à explorer les confins de l’espace. Cependant, on avait entendu parler d’autres cas. De son côté, Takeshi n’avait connu que peu de personnes ayant suivi ce parcours et, plutôt qu’une condescendance de circonstance, il était franchement curieux et faisait déjà les yeux ronds en attendant de savoir ce qu’il faisait exactement. Peut-être qu’il emmenait les hauts-gradés à des meetings super chics sur la Lune ? Takeshi connaissait bien sûr Atlas, les Académiciens y étant étroitement liés, mais pas assez pour ne pas considérer les Industries comme un monde mystérieux et fascinant rempli de gens infiniment cool.

« Moi… ma situation n’a pas beaucoup changé. Je suis toujours pilote ici… peu importe l’endroit d’où on part, l’univers est le même, de toute façon, pas vrai ? Je n’ai travaillé pour d’autres personnes que pour des occasions spéciales. Et évidemment, je donne des cours de temps en temps. »

avatar
Autre compte : Celebi Oum
Messages : 221
Pokédollars : 1320
Disponibilité : Quand j'suis là
Equipe : .
Jupiter
Speed Racer
Dozer
Zéro-Un




Mar 21 Mar - 12:45

Long time no see
Orion P. Abrasax & Takeshi Akihira

Le ton enjoué de Takeshi était réellement surprenant, et Orion se demanda un instant s'il n'avait pas confondu avec quelqu'un d'autre. Mais non, quand le nom de Takeshi lui venait en tête, il ne pouvait s'empêcher de penser à cet élève sérieux et discipliné, qui ne se mêlait pas vraiment aux autres et qui préférait travailler. Le blond lui avait parlé à quelques reprises à cette époque mais ils n'avaient jamais fait d'activités ensemble, et malgré ses tentatives, le pilote n'avait alors jamais réussi à proposer un concours du meilleur pilote sur le simulateur de l'Académie au jeune homme. Et pourtant si on regardait aujourd'hui, ça semblait possible. Akihira avait changé, et ce n'était pas pour déplaire à Abrasax, qui au lieu de réfléchir aux raisons de ce changement, se contentait de l'instant présent. D'ailleurs, son interlocuteur remarqua très vite que, lui, par contre, il n'avait pas changé. Le jeune homme prit cela comme un compliment, il aimait être ce qu'il était et ne voulait pour rien au monde changeait son caractère, il s'amusait tellement bien dans sa vie avec, qu'il n'y avait aucune raison de le modifier.

« Ouaip, je suis pilote privé pour Monsieur William Atlas ! »

Il n'avait jamais su s'il avait le droit de donner exactement l'intitulé de son poste, mais jusqu'à maintenant on ne le lui avait jamais empêché, et puis de toute façon il s'en tiendrait à cela, il ne parlait jamais plus que ça de son patron, il savait très bien qu'il ne pouvait pas plus entrer dans les détails, et simplement dire son travail était amplement suffisant. Il avait dit cela de la façon la plus naturelle du monde, sans aucune prétention. Il était fier de travailler pour la firme mais en aucun cas il ne s'en vantait, il faisait ce métier, et puis c'était tout. Ressortir meilleur de sa promotion lui avait permis d'accéder facilement au job, et il avait pris cela bien qu'il aurait pu demander bien plus au vu de ses diplômes, mais il avait fait son choix et ça lui plaisait, au final, c'était tout ce qui comptait.

« Oh d'accord, c'est cool ! Héhé, ça veut dire qu'on se recroisera sûrement ici, je passe assez régulièrement ! »

Oui parce que avec Orion, il était hors de question de se voir juste une fois et de parler vite fait, quand le bond appréciait quelqu'un, il voulait le revoir, et ce aussi souvent que possible. Selon lui, la vie, c'était fait pour faire des rencontres, et passer le plus de temps possible avec ses proches. Et puis, vu la soudaine sociabilité de Takeshi, autant en profiter. Il était toujours heureux de parler avec les autres et en oublierait presque pourquoi il était venu. Rooh... il aurait le temps d'ajouter des pièces à son vaisseau plus tard !

Orion se dit d'ailleurs que c'était peut-être enfin l'occasion de proposer une activité à son interlocuteur, et que cette fois-ci, contrairement aux dernières fois, il accepterait.

« Et alors, t'es un bon pilote ? Et t'as pas peur de la vitesse, j'imagine ? Parce que si c'est le cas, je te proposerait bien une course, ça te dit ? »

Le jeune homme avait affiché un grand sourire et ses yeux brillaient, comme à chaque fois qu'il proposait ce genre de choses. Il était toujours motivé à faire ça, pas étonnant qu'il propose une course d'un seul coup, pour lui, c'était le meilleur moyen de se retrouver entre amis. Parce que ouais, autant dire qu'Orion considérait déjà Takeshi comme son ami.


© ASHLING DE LIBRE GRAPH'





Présentation - Relations - T-Card - Portable

Orion pilote en #8b0a50
Merci Wonder
avatar
Autre compte : Taylor Atlas
Messages : 249
Pokédollars : 4212
Equipe :
Sam 25 Mar - 23:21

Pilot


Takeshi

ft. Orion

– Ney☆
Pilote privé pour… William Atlas ? Le PDG d’Atlas Industries ? W-Wow. Rien que ça. C’était incroyable. Techniquement parlant, être pilote privé n’était pas un job très prisé ; c’était considéré comme largement sous-qualifié pour quelqu’un issu de l’Académie. Cependant, pour William Atlas… ça voulait dire qu’il voyait ce personnage énigmatique en personne, tous les jours. Et puis il l’emmenait sûrement dans des endroits vraiment classieux et avait certainement besoin d’un très bon niveau.

« Wow… c’est vraiment, vraiment trop classe. »

Et il passait ici régulièrement ? C’est drôle, Takeshi ne l’avait pourtant jamais vu ici… il avait dû le manquer. Il faut dire que l’établissement était incroyablement vaste et qu’il ne savait plus où donner de la tête, entre son chez-lui (ce qui incluait le chez-eux de Kiran et UFO), les salles de classe ou les labos et salles de conférence stressantes… En vérité, il ne passait que peu de temps dans l’entrepôt, déjà immense en soi, car c’était plutôt l’antre des ingénieurs qui chouchoutaient les vaisseaux. Sans parler de son voyage dans l’espace et ses nombreuses sorties… au final, la probabilité qu’ils se rencontrent était faible. Mais heureusement, les étoiles avaient eu grâce de lui et il revoyait enfin la tête blonde du pilote. L’univers était tellement bien fait.

« Dans ce cas je t’attends ! Si j’avais su, je serais passé te voir plus tôt… »

Suite à quoi Orion lui fit une proposition… une course. La suggestion amusa Takeshi. Les courses de vitesse, son grand amour depuis toujours. Pas exactement ce qu’aimait le brun à l’époque, en revanche… principalement parce que ce genre d’activités étaient puériles, et que l’exploration était ce qu’il préférait. Cela dit, désormais, il était puéril, alors pourquoi pas ? Il était sur que ça serait amusant ! Et ça ne pouvait certainement pas leur faire de mal. Bien sûr, il manquait un peu d’esprit de compétition (ça, par contre, il l’avait perdu…), mais l’important était de participer, pour reprendre une phrase bien clichée.

« Ne sois pas trop sûr de toi, je te rappelle que j’étais aussi parmi les meilleurs pilotes de ma promo~ Mais c’est avec plaisir ! »

Il ne leur restait plus qu’à partir, donc ! Cependant… si Orion était pilote privé, il devait avoir un vaisseau moins rapide, non ? Après tout, aller d’une ville à l’autre à la vitesse des vaisseaux auxquels était habitué Takeshi impliquerait de traverser tous les buildings et d’être à destination en une demi seconde. Evidemment, Orion devait avoir bien mieux qu’un de ces véhicules que les richards se permettaient d’acheter pour flotter au-dessus de la Terre et faire la fête à l’intérieur, et sa bestiole pouvait certainement faire le tour du système solaire à une bonne vitesse, mais ça restait assez incomparable. Et pas du tout adapté à une course, même si UFO ne l’entendait pas de cette oreille. Il avait déjà failli finir dans un soleil lointain à cause de ça…

« On fait le tour du système ? Si c’est le cas, je vais essayer de trouver un vaisseau plus adapté, le mien risque de m’emmener droit dans les tempêtes de Jupiter si j’y vais à fond… et puis le fair-play c’est sacré ! A moins que tu ne veuilles aller plus loin, mais attention, je connais tous les trous de ver qui peuvent servir de passages secrets. »

Un grand sourire traversa ses lèvres et des étoiles apparurent dans ses yeux.

« Si je gagne… je veux des informations sur les secrets d’Atlas ! Je suis un grand fan. Et si tu gagnes, ce qui est assez probable, euuh… ce que tu veux ! »



avatar
Autre compte : Celebi Oum
Messages : 221
Pokédollars : 1320
Disponibilité : Quand j'suis là
Equipe : .
Jupiter
Speed Racer
Dozer
Zéro-Un




Mar 28 Mar - 22:45

Long time no see
Orion P. Abrasax & Takeshi Akihira

« Tu trouves ? C'est sympa héhé ! »

Orion aimait bien son métier, au final. Ça ne l'avait jamais dérangé de le faire, il n'avait jamais traîner les pieds en allant au travail (ceci dit, il n'avait jamais traîné les pieds tout court, comme si de toute sa vie, il avait toujours abordé les choses avec joie) et il se sentait important, utile. Il adorait avoir cette impression de servir à quelque chose, mais surtout, d'aider les autres. Avec sa position, il n'avait jamais voulu penser à quelconque prestige, ce n'était pas son genre, et il ne voyais pas en quoi c'était si impressionnant que ça. Après, c'est vrai qu'il se rendait compte que tout le monde ne côtoyait pas William Atlas d'aussi près que lui. Pour autant, il ne connaissait pas le patron si bien que cela, l'homme étant un mystère même pour ses plus proches employés. William Atlas devait d'ailleurs être la seule personne de l'univers avec qui Orion ne tentera jamais de discuter avec son ton enjoué et ses nombreuses questions habituelles. Ce qui, pour Atlas, était une chance incroyable. Parce que oui, la curiosité du blond lui faisait se poser plein de questions, alors il s'empêchait chaque jour de s'approcher du brun en sautillant, en lui demandant avec un grand sourire comment il allait, et en lui posant tout un tas de questions. C'était son boss, il l'avait compris, il ne pouvait pas faire ça.

« Ahah j'étais même pas sûr que tu te souviennes de moi, ni que tu me reconnaisse, mais c'est trop bien que ce soit le cas ! La prochaine fois, je te redirais quand je passerais ici, c'est promis ! »

Parce que oui, maintenant, il n'allais pas le lâcher. Orion ne lâchait jamais personne, c'était le gars collant par excellence, prêt à vous sauter au cou dès qu'il vous voit, et du genre à vous appeler s'il remarque qu'il passe pas loin de chez vous, voire même de débarquer à l'improviste sans voir aucun mal là-dedans. Du coup, les prochaines fois qu'il passerait à l'entrepôt, il chercherait à chaque fois à voir Takeshi, ça, c'était certain.

Sa proposition eu l'air de plaire à son interlocuteur. Orion n'avait pas fait de courses depuis quelques semaines, et ça commençait à lui manquer, alors trouver un pilote expérimenté avec qui il pouvait réaliser son activité préférée, il se jetait sur l'occasion. Le blond aimait les défis, et surtout, il aimait avoir de bons adversaires. Des adversaires capables de le battre, car s'il n'y avait pas de vrai risque de perdre, ce n'était pas amusant. Il sautilla donc sur ses pieds quand Akihira accepta sa suggestion.

« J'espère bien que tu vas faire de ton mieux, parce que moi aussi ! Et on verra bien qui est le meilleur de nous deux ! » finit-il avec un clin d'oeil.

Avec ça, il était encore plus pressé. Du genre, il voulait faire la course, tout de suite, maintenant. Les améliorations sur son vaisseaux attendraient, il avait envie de décoller tout de suite, et il voulait profiter qu'Atlas n'ait pas besoin de lui.

« Le tour du système, ça va ! Et t'en fais pas pour le vaisseau, prend le tien, je prendrais le mien ! »

Il avait un petit vaisseau personnel, qu'il utilisait exclusivement pour les courses et ses déplacements personnels. Il n'avait pas le droit d'utiliser le vaisseau d'Atlas pour autre chose que sa fonction principale, à savoir transporter William Atlas. Et puis l'utiliser dans une course n'était franchement pas une bonne idée, pas assez rapide à son goût, et surtout, il risquait de causer des dommages qui pouvaient lui coûter très chers.

« Plus ça va vite, plus fun c'est ! »

C'était... une de ses devises, il en avait plusieurs en fait. Orion adorait aller vite, il avait toujours adoré ça. Et avec son travail, il profitait un maximum de son temps libre pour se lancer le plus vite possible dans l'espace, faire des courses étaient très important pour lui, c'était un peu sa drogue au final, mais ça lui permettait de vivre.

« Oh mais c'est injuste c'que tu proposes, j'ai pas le droit de faire ça! »

Orion était toujours du genre à accepter les paris, mais là, ça touchait aux données confidentielles qu'il n'avait pas le droit de diffuser. C'était très sérieux et il ne pourrait pas réellement donner à Takeshi ce qu'il demandait. Ça le gênait un peu de dire non, mais il n'avait pas le choix, il avait trop peur des conséquences.

« Par contre, je peux te donner des objets venant d'Atlas, et même... » il baissa la voix, s'approcha de l'oreille de Takeshi comme pour dire un secret, et souffla « des trucs qui ne sont pas encore sortis » Puis il se recula et repris « et moi, si je gagne... bah, je sais pas encore, je le dirais quand j'aurais gagné ! Bon, on y va quand ?!»
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'





Présentation - Relations - T-Card - Portable

Orion pilote en #8b0a50
Merci Wonder
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» « We used to be lovers, a very long time ago » (Jake)
» Pirates Tueurs de Long Drong Sylver - Bardés de Pistolets
» [Moc] Takanuva avec un long coup
» Los Angeles Clippers Time
» Mahjong Time

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: