shooting stars


Robots [Kiran Roads]

avatar
Autre compte : Orion P. Abrasax
Messages : 121
Pokédollars : 3811
Equipe : .
Newton
Meitner

Ven 24 Mar - 17:05

Robots
Celebi Oum & Kiran Roads

Ça faisait déjà quelques mois que Celebi était arrivée à Rosetta pour entrer à l'Académie Spatiale. Ça avait été une sorte de délivrance pour elle, cette émancipation, un moyen de recommencer sa vie en quelques sorte, de vivre comme elle l'entendait, sans se sentir obligée de devoir s'accrocher à une famille. Elle n'avait d'ailleurs pas recontacté sa tête depuis qu'elle était partie, et c'était très bien comme ça. Elle avait même fait changer son numéro de communications. Elle avait ensuite bloqué tous ses anciens contacts. Certains croiront peut-être qu'elle est portée disparue, ou même morte. Bien, ça ne la dérangeait pas. Ça l'arrangeait même. Ils n'essaieraient pas de la retrouver.
Nouvelle région signifiait nouvelles personnes, nouvel environnement. Les deux seuls « amis » qui lui restaient de son passé étaient ses Pokemon. Eux, elle n'avait pas réussi à s'en séparer, malgré une tentative de les relâcher, ils étaient restés avec elle. Newton et Meitner étaient désormais sa seule et unique famille. Du moins, ce qu'elle considérait comme sa seule et unique famille encore vivante.
L'autre partie de sa famille, elle, était dans les étoiles. Littéralement. Celebi avait toujours eu cette croyance que les humains devenaient étoiles lorsqu'ils mourraient, et cette croyance s'était renforcée après la mort de ses parents. Elle ne cherchait pas à savoir si elle avait raison ou tort, car la vue de ces étoiles chaque nuit la rendait plus forte, lui permettait de continuer à avancer.

C'est aussi dans le travail qu'elle avait décidé de s'évader. Le cursus Sciences était apparu comme une évidence au vu de ses centres d'intérêt et son parcours scolaire. Elle allait avoir 17 ans cette année, autant dire qu'elle faisait partie des plus jeunes étudiants. En plus de ça, elle ne faisait pas bien vieille, du coup, on ne pouvait pas savoir au premier coup d’œil que la rouge suivait déjà des études avancées, et pourtant, c'était le cas.
Bosser lui prenait quasiment tout son temps libre, et de toute manière elle ne trouvait pas grand chose d'autre à faire. Elle connaissaient à peine les autres élèves, pour tout avouer, pour certains, elle n'avait même pas retenu le nom et s'étonnait parfois de découvrir de nouveaux visages dans sa classe, qui en réalité n'avaient rien de neuf, c'est juste qu'elle n'avait pas fait attention à eux avant. Pourtant, elle communiquait avec eux, mais s'efforçait toujours de garder une distance, de les oublier, toujours dans son processus de ne pas s'attacher. Elle s’interdisait toute forme d'attachement avec qui que ce soit. Ce n'était pas si simple que prévu, le cerveau humain ayant une fâcheuse tendance à la contredire, mais elle l'étudiait, le cerveau, et elle apprenait à contrôler ses émotions. Après tout, ce n'était que des réactions chimiques. Ce n'était que de la science. Rien de bien sorcier, quand on connaissait le fonctionnement.
C'était presque drôle quand on y pensait. Celebi agissait comme une fille souriante et sympathique, et elle l'était, au fond. Très sociable, on était loin de se douter ce qu'elle ressentait réellement. Tout cela n'était qu'un faux semblant, et elle n'avait même pas besoin d'un masque généré virtuellement pour jouer parfaitement la comédie. Une partie d'elle ne cessait de lui crier qu'elle se trompait, c'est peut-être cette partie là qui l'aidait à être si convaincante, finalement.

Actuellement, la jeune fille était en train de chercher une salle. Elle se maudissait de ne pas savoir lire un plan. Et genre, elle était totalement nulle, parce que même le plan GPS qui s'affichait en hologramme au dessus de sa montre, la guidant pas à pas, ne l'empêcha pas de se tromper. Et ouais, comme une débile, elle avait pris la porte d'avant. Elle qui s'était attendue à trouver une salle remplie de fioles pour travailler sur son projet personnel, elle tomba sur un tout autre décor. Il ne lui fallut pas bien longtemps pour réaliser que cette salle-là ne faisait pas partie de son cursus. Elle recula de quelques pas pour détailler le panneau holographique qui se trouvait au-dessus de la porte. Ah. Effectivement, elle n'était pas au bon endroit. Son GPS lui signala aussi gentiment qu'il ne la détectait pas à la bonne place, et elle l'éteignit d'un geste de la main, agacée.
Elle avait laissé la porte ouverte, et c'est là qu'elle remarqua que quelqu'un se trouvait dans la salle. Une personne que Celebi ne connaissait pas, plus âgée qu'elle très probablement, et qui était dans un coin de la salle, à faire on ne savait pas trop quoi.
Curieuse, Celebi entreprit de s'approcher d'elle. Oui, parce que ça avait l'air intéressant tout ça, et que de toute manière elle avait déjà prit de l'avance sur son travail à rendre, elle pouvait bien se permettre une petite pause, du moment que c'était une pause qui servirait à apprendre quelque chose. Et la rouge avait l'impression que ça allait être le cas.

« Euh, bonjour ? »


Sourire aux lèvres, la voix fluette, c'était comme ça que Celebi apparaissait aux autres. Oh, et quand il s'agissait d'apprendre, elle était toujours enjouée. Attendant que la personne la remarque, et après lui avoir fait un salut de la main, elle pointa un index sur ce qui semblait être un robot, ou une petite machine.

« Je peux vous demander ce que vous faites ? »
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'





And no matter What I do Nothing ever takes The place of you
Celebi résiste en #97353D
avatar
Messages : 151
Pokédollars : 3004
Disponibilité : Yup
zone libre : Rage en Cadetblue
Equipe :
Sam 8 Avr - 18:39



ft. Celebi

People who think they know everything are a great annoyance to those of us who do.
Enfin. Elle pouvait enfin se consacrer à son Projet. Celui qui l'avait obsédé pendant plusieurs semaines, celui sur lequel elle travaillait jour et nuit, sacrifiant son sommeil et son peu de vie sociale pour enfin le terminer. Lui. Son nouveau robot.

Nine.
Comme ses aînés, le nouveau-né se retrouvera affublé d'un nombre comme sobriquet. Comme ses aînés, il montrera le savoir-faire en matière de robotique de la jeune femme. Comme ses aînés, il suivra cette dernière jusqu'au bout du monde. Mais contrairement à Eight dont la tâche première était de servir de guide à Kiran ou encore Seven dont l'occupation première était le rangement, le petit nouveau aurait un meilleur rôle. Un rôle que l'ingénieur n'avait pas encore trouvé.

Elle avait réfléchi longuement à l'usage du robot. Pourrait-elle en faire une arme, pour la défendre en cas de danger ? Hum, non, mieux valait ne pas trop attirer le regard d'Atlas sur ses petits projets. Une machine d'enseignement, pour pouvoir la remplacer lorsqu'elle n'avait pas assez d'énergie pour se retrouver face aux gamins tentant d'apprendre l’ingénierie ? Oh, pourquoi pas, mais qui observerait les erreurs des élèves en riant ?

Non, franchement, elle ne savait pas quoi en faire. Pourtant, elle avait passé un certain temps sur ses plans et avait déjà commencé à construire son nouveau petit soldat. Mais rien n'y faisait, si cela continuait, Nine deviendrait un simple objet d'art à transporter partout et dont la seule utilité serait le « swag absolu ». Cela pourrait être drôle.
La jeune femme se pencha sur ses plans, abandonnant le corps mécanique pour quelques secondes.

« Euh, bonjour ? »

Super, encore quelqu'un qui venait l’agacer en plein boulot. C'était une manie de venir lorsqu'elle bossait ou l'un de ses collègues voulait la faire enrager ?

Je peux vous demander ce que vous faites ? »

« Je bosse. »

Bon, elle avait lâché ça quasi-instantanément, sans se retourner vers la demoiselle, parce qu'elle était trop habituée à ce que des élèves viennent lui poser mille questions stupides. Mais là, bizarrement, c'était différent. Finalement, après un court flash-back d'Akihira lui demandant d’être gentille avec les élèves, Kiran se retourna vers la brunette avec un air plus blasé que le plus blasé des hommes.

« C'est un projet qui me tient à cœur depuis longtemps. Il s'agit de mon neuvième robot. »

Prononça-t-elle en espérant que l'autre ne lui demande pas plus d'information sur les huit machines ayant précédé Nine. Quoi qu'en fait, cela ne la dérangeait pas vraiment, peut-être que ça ferait fuir la gamine si l'ingénieur se mettait à monologuer sur les robots, qui sait ?

« Ne me demande pas à quoi il servira, je n'en suis par encore sûr moi-même. »

Autant l'avouer directement, parce qu'elle n'en avait franchement aucune idée.

« Si tu as des idées, tu peux proposer. »

Tant qu'à faire, autant que sa présence serve à quelque chose, non ?


—fleur ✿



I step forward. "Fight me"
To the optimist, the glass is half full. To the pessimist, the glass is half empty. To the engineer, the glass is twice as big as it needs to be.


avatar
Autre compte : Orion P. Abrasax
Messages : 121
Pokédollars : 3811
Equipe : .
Newton
Meitner

Lun 22 Mai - 11:55

Robots
Celebi Oum & Kiran Roads

Celebi ne connaissait absolument pas la personne à qui elle venait de s'adresser. Est-ce qu'elle l'avait déjà croisée ? Peut-être, mais si c'était le cas, elle n'avait pas retenu son visage, ce qui n'avait rien d'étonnant, ce n'était pas le genre de la jeune fille. Il ne s'agissait probablement pas d'une élève.. hum... une professeur alors ? Sûrement, mais dans ce cas, elle n'était pas dans le cursus de la rouge. Parce que si cette dernière ne retenait pas le visage de ses camarades de classe, c'était une toute autre histoire concernant ses enseignants, qu'elle écoutait parler avec grande attention à longueur de journée, et dont elle prenait bien soin de retenir à la fois le nom et la tête qui va avec, au cas où elle aurait des questions à poser, des choses à dire, etc...
Bref, tout ce qu'elle savait, c'est que cette personne-là, elle ne la connaissait pas. Sa curiosité l'avait cependant poussée à aller lui parler, elle n'avait aucune idée de ce qu'elle faisait mais ça avait l'air très intéressant. La réponse que donna l'intéressée fut plutôt directe. La brune n'en fut pas offusquée, là encore, qu'on lui parle d'une façon ou d'une autre ça ne lui faisait ni chaud ni froid, mais elle se demanda si elle avait dérangé la châtain. Oum s'apprêta donc à s'excuser, puis à retourner à ce qu'elle avait prévu initialement, à savoir, travailler sur son projet personnel. Mais son interlocutrice finit par se retourner vers elle, l'air plus blasé qu'autre chose, pour lui expliquer finalement qu'elle travaillait sur son neuvième robot.

« Neuvième ? Wahou. »

Ça voulait dire en toute logique qu'elle en avait créé huit avant (merci Captain Obvious), et la jeune fille était suffisamment impressionnée, comme elle l'était toujours quand elle rencontrait quelqu'un qui avait de grandes connaissances, et elle se doutait qu'il en fallait pour construire des robots. Elle-même ne savait pas le faire, elle n'avait pas pris le bon Cursus pour ça... ah, si elle avait pu prendre tous les cursus, elle l'aurait fait. Même le pilotage bien que ce soit ce qui l'intéresse le moins. La Rhodienne était toujours prête à apprendre de nouvelles choses et voulait accumuler le plus de connaissances possibles, elle ne vivait que pour ça après tout. Que pour travailler, apprendre, comme si rien d'autre n'avait d'importance à ses yeux.

« Des idées, moi ? »

En voilà une question inhabituelle. Et à laquelle elle n'avait pas réfléchi. Si elle avait des idées pour le robot ? Oui, sûrement, plusieurs, mais ce robot n'était pas pour elle, et elle ne pouvait pas savoir de quoi son interlocutrice avait besoin. On pouvait faire des centaines de choses avec des robots, ils avaient de nombreuses utilités et servaient sans aucun conteste dans la vie de tous les jours de nombreux citoyens. Et pas que des citoyens d'ailleurs, car des robots étaient aussi utilisés en tant qu'armes, c'était les premiers qu'on envoyait se battre lorsqu'il y avait une guerre.

« Vous savez, je suis en cursus Sciences, alors je ne pense pas avoir les connaissances requises pour... et puis ça dépend, je ne vous connaît pas suffisamment pour connaître vos besoins. Ah, et je ne connaît pas non plus vos autres robots, si je propose une idée similaire à l'un d'entre eux, mon avis se révélera inutile. »

Elle y réfléchissait sérieusement, pourtant. Si elle-même devait construire un robot, elle s'en servirait sûrement pour ses recherches. Elle voudrait par exemple un robot qui analyserait les différents parfums que sa Roselia est capable de produire, afin de les utiliser au mieux.
Elle releva les yeux vers la femme dont elle ne connaissait d'ailleurs toujours pas le nom (mais c'était loin d'être une priorité à son sens) elle voulait savoir à quoi servait les huit robots précédents, ainsi, elle pourrait peut-être indiquer des idées concernant ce neuvième.
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'





And no matter What I do Nothing ever takes The place of you
Celebi résiste en #97353D
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [CR] Liberty Roads à la convention du 4e zouave
» presentation kiran
» Roads to Leningrad
» Roads to Leningrad - GMT
» Liberty roads

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: