shooting stars


Too good to be good for me; too bad that that's all I need ◊ Seth

avatar
Autre compte : 42 & Mag
Messages : 41
Pokédollars : 2500
Equipe :
Sam 25 Mar - 19:31
Seth Crystal
ft. Kuroha - Kagerou project

★ NOM & PRÉNOM : Seth Crystal
★ SEXE : M
★ ÂGE & DATE DE NAISSANCE : 25 ans; 22/05
★ REGION & VILLE DE NAISSANCE : Rosetta; Astéria
★ LIEU DE RÉSIDENCE : une poubelle périphérie d'Astéria
★ ORIENTATION SEXUELLE : beau gosse
★ SITUATION : désespérée

★ GROUPE : Citoyen
★ OCCUPATION : trash king actuellement barrista au Staribucks, bien qu'il fasse des trucs un brin moins légaux à côté


équipe


Matryoshka, OuSci & Thes

mental
T’es franchement un merdeux, Seth.

Tu mens comme si c’était une seconde nature, ce même sourire étirant tes lèvres, alternant entre charmeur et menaçant au gré de tes besoins. Rarement à bout de combines, tu ne recules pas devant un petit coup bas pour arriver à ce que tu veux. Voire un gros. A ton stade, de toutes façons, c’est pas une bonne conduite qui te sauvera. Tout le monde sait depuis bien longtemps que ces histoire de paradis, c’est que des craques. Donc oui, t’es un tantinet amoral mais bizarrement on t’en veut pas. Non, t’es assez charismatique pour que tes clins d’oeil et jolis sourires t’évitent trop de problèmes. Souvent, on se contente de lever les yeux au ciel, incapable de retenir un rire à l’un de tes moqueries les moins lourdes, et tu t’en tires à bon comptes.

Parce que tu peux pas être si mauvais que ça, dans le fond.

En tout cas c’est ce qu’on se dit. T’as cet air de voyou un peu cool qui fait croire que t’es certes amoral sur les bords mais pas profondément mauvais. Et en un sens c’est pas faux. C’est pas exactement que t’es un connard, Seth, c’est juste que tu te feras passer avant les autres. Faut pas déconner: c’est toi qui es au bout de ta vie -assez littéralement-, après tout. Alors oui t’es plutôt fun, t’as ce vague air de malice qui fait souvent sourire, mais parfois tes sarcasmes sont très lourds. Si tu le sais ? Bien entendu, et tu t’amuses à alterner entre très lourd et très fin. Tu t’amuses d’un rien, tu ris beaucoup, surtout quand c’est pas approprié. Parce que c’est bientôt fini, alors autant rire autant que possible en cours de route, pas vrai ?

Ouais, ça serait tellement simple.

Ca te plairait, que ça soit simple. Mais rien n’a jamais été très simple pour toi. En soi, ça a eu le mérite de te donner un bon esprit d’analyse, à défaut d’être cultivé, mais c’est pas ça qui te sauvera. Parce que t’as beau te voiler la face, prendre les choses avec autant de légèreté que possible et te dire que c’est pas si terrible, ça efface pas la réalité pour autant. Quand le manque se fait ressentir, tu sais que oui, c’est grave. T’es un camé, Seth, et tu survivras sans doute pas à cette année. Tu peux rire autant que tu veux, ça empêchera pas tes poumons de cracher du sang. Ca te permettra pas de dormir la nuit, ça fera pas fuir les cauchemars, ça ne dissipera pas les illusions. Ca ne t’empêchera pas de sursauter au moindre bruit te rappelant celui de la porte du laboratoire, d’être toujours très mal à l’aise à la vue d’une seringue, de te réveiller en hurlant.

Non, rien de tout ça ne va te réparer, Seth, t’es foutu.

Mais au fond tu te plains pas beaucoup. Tu préfères détourner les yeux et garder ce sourire idiot. Et puis tu te l’avouera qu’à moitié, mais peut-être que ça te réconforte un peu, d’avoir mal en permanence. De détruire en permanence, même si c’est toi même. Ouais, t’aurais du mal à ne rien détruire, Seth. On pourra mettre ça sur le dos de ton enfance pas terrible mais t’y es certainement pas pour rien si tu aimes tant le chaos.

Quitte à t’y abîmer.


histoire
T’es bien dans la merde, Seth, je sais pas si t’en as conscience.

Tes yeux désormais d’un jaune pas très naturel courent paresseusement sur tes maigres possessions qui n’occupent même pas tout l'appartement. C’est pourtant pas faute d’avoir loué l’espace le plus exigu possible, faute de moyens. Tout logement coûte un bras à Astéria, de toutes façons, même en périphérie. Même avec les équipements les moins récents possibles. T’aurais bien déménagé, mais quand on a pas à peine la thune pour se nourrir, on déménage pas.

‘ Tout coûte un bras ’

La pensée t’arrache un rire amer, et tu roules sur le dos, fixant ton regard sur le plafond d’un blanc désespérant. Ouais, sûr. Limite t’aurais préféré que ça te coûte un putain de bas. Tout mais pas cet état de constante agonie, ces poumons qui subitement s’encombrent d’un mucus aux couleurs peu rassurantes ou de sang en début de coagulation, à croire qu’on a remplacé tes organes par ceux de Chtullhu. Tout mais pas ces pertes d’équilibre inattendues, ces douleurs lancinantes au coeur ou à l’estomac sans que tu puisses te l’expliquer. Tout sauf cette vision qui se trouble, ces hallucinations visuelles et auditives qui ne viennent clairement pas des drogues que tu consommes. Tout mais pas ces cauchemars récurrents qui te tiennent éveillé alors que s’il y a bien une chose -une seule- dont tu as envie, c’est de dormir et ne plus revoir cette foutue lumière du jour qui te fait mal aux yeux.

Mais quand tu dors, tu entends encore sa voix. Tu revois son sourire tellement dégoulinant de faux qui t’avait fait froid dans le dos lors du premier entretien mais que tu avais préféré ignorer. Oui, parce que quelle meilleure réaction que de continuer quand tous les voyants rouges clignotent avec urgence, te sommant de faire demi-tour ? Qui sait, t’en serais pas là si tu avais réussi à lire l’atmosphère correctement. Si tu n’avait pas été assez idiot pour croire que la prime qui venait avec les essais cliniques d’Atlas serait suffisante pour contrebalancer ce que tu allais subir. Cet homme -Cipher, c’est clairement pas un nom que tu vas oublier- t’a bien roulé, avec ses explications scientifiques te passant complètement au dessus de la tête et son air professionnel. Qu’est-ce qui t’avait pris de t’imaginer que parce que la compagnie était renommée, c’était des gens éthiquement corrects ? Si tu avais été informé -réellement informé- sur les risques, tu n’aurais jamais signé.

Décidément, t’es salement dans la merde.

Tu lâches un grognement de mauvaise humeur lorsque Matryoshka te pousse du bout de la patte pour t’inciter à te redresser, un air inquiet sur le museau. Matryoshka, ta Miradar que tu devrais plus appeler ‘Mom’ qu’autre-chose. Mis à part que c’est clairement pas tes parents qui vont s’inquiéter de l’ordure que tu es, Seth. Oh non, trop occupés à se crêper le chignon, à supposer qu’ils n'aient pas enfin divorcé. Ca fait bien longtemps que tu n’es plus en contact avec eux, à vrai dire. Depuis que tu as quitté le foyer familial qui devenait beaucoup trop bruyant à ton goût, quelques années après ta soeur aînée qui n’en pouvait plus non plus.

Oui, sauf que contrairement à toi, Sixtine est une personne décente.

En soi ça te fait un peu sourire, parce que si tu as toujours eu du mal à t’entendre avec tes parents, ta soeur n’a jamais posé problème. Bon, elle a un peu un caractère de merde et la majeure partie de ta résistance au sarcasme vient d’elle, mais vous vous entendez correctement. Disons que ça faisait une ‘alliée’ quand vos parents devenaient un peu trop dysfonctionnels pour être gérés. Comme cette fois où ton père a failli t’étrangler parce que tu lui venais sur les nerfs sans prudence aucune. Soit on est un petit merdeux, soit on l’est pas après tout. Tu t’en serais peut-être moins bien tiré si Sixtne n’avait pas été là pour l'assommer d’un coup d'overboard, ce jour-là.

L’expression de pure terreur qu’elle avait eue face à ton visage bleui et les marques de doigts violettes sur ton cou te fait encore trembler de façon assez désagréable. Faire peur à Sixtine n’est pas chose aisée, mais tu n’étais pas très fier d’en être la cause. Trop occupé à tousser pour ne pas t’étouffer dans tes propres larmes, sans doute.

Le souvenir te fait lever les yeux au ciel, et tu décides de plutôt te concentrer sur ce que tu étais supposé faire. Repoussant ta Miradar d’un geste las, tu déverrouille ton ordinateur et vérifie une fois de plus si, à tout hasard, quelqu’un a jugé bon de t’engager. Les études n’ont jamais été ta passion, alors on ne peut pas dire que tu aies des compétences indispensables à qui que ce soit. En même temps, tu passais plus de temps dehors à faire combattre Matryoshka avec tes potes qu’à apprendre tes cours. Forcément, t’avais pas des notes excellentes. C’est d’ailleurs à la surprise générale que tu as validé ta formation en mécanique et robotique.

Pas que tu en aies fait quoi que ce soit.

Tu a enchaîné des jobs un peu nuls à la sortie de tes études, incapable de garder un emploi bien longtemps. Par ennui ou par dégoût, tu n’en sais trop rien. Parfois, juste parfois, tu te demandes si tu devrais écrire ‘maître dans l’art de prendre des décisions merdiques’ sur ton CV. On pourrait te demander ton avis sur la marche à suivre et agir en fonction de ce que tu as choisi de ne pas faire. Ouais, tu pourrais servir, en tant que mauvais exemple. Dans bon nombre de situations. Echec multi-usages, quel talent fou.

Tu sursautes nerveusement lorsqu’une silhouette humaine bouge dans un coin de ton champ de voisin, une main se portant immédiatement à l’holo-lame que tu gardes toujours à ta ceinture. Ca doit bien être ton objet le plus ‘high tech’, avec ton ordinateur. La lame d’énergie bleue se déplie en appuyant sur un bouton. Comme un cran d’arrêt, mais rechargeable sur une prise secteur. Et avec moins de risque de te couper les doigts. Mais  tes nerfs ont vite fait de se calmer. La forme se délite progressivement, passant de ta copie conforme à une masse gélatineuse à peu près aussi inesthétique qui te tend une enveloppe dont tu connais le contenu. Ta paie, pour le sabotage de la semaine dernière. Tu ne te rappelles peut-être pas de grand-chose des cours de mécanique, mais tu en sais assez pour mettre un moteur hors d’état de marche.

Détruire, c’est un truc que t’as toujours plutôt bien su faire.

Ton Métamorph -Thes- va se poser dans un coin de la pièce, apparemment épuisé par sa course. Généralement, il t’aide à être à plusieurs endroits à la fois pour tes activités les moins légales, mais tu as tendance à oublier ne pas être le seul avec une santé de merde. Thes sort des labos d’Atlas aussi, sans doute une expérience ratée qu’ils n’ont pas pris la peine de donner à un foyer Pokémon.

C’est toujours plus simple de mettre les ordures à la décharge plutôt qu’au recyclage, après tout.

Pas que tu puisses être recyclé. T’as beau être du ‘premium trash’, on peut plus rien faire. Encore, en essayant de te remettre sur pieds une fois sorti des labos, en appelant éventuellement ta soeur assez tôt, peut-être que tu aurais pu t’en sortir. Au lieu de ça tu as fini de rembourser tes dettes avec l’argent des essais cliniques et as immédiatement plongé droit vers le fond. Tu voulais oublier. Et tu as fait tout le contraire, les effets secondaires des drogues te rappelant les laboratoires avec une effrayante précision. Si ton corps et ton esprit n’étaient pas déjà irrécupérables, ces substances se sont assurées qu’ils le deviennent. Mais maintenant c’est trop tard pour reculer. Maintenant tu peux plus vivre sans.

Que dis-je ?

Tu ne peux plus vivre tout court.

Maintenant t’es foutu, Seth, je t’avais bien dit que t’étais dans la merde.

Mais c’est pas ça qui décollera ce sourire de tes lèvres. C’est pas ça qui t’empêchera d’essayer quand même. Tu n’as pas d’espoir de guérison, mais quitte à être foutu, autant en profiter. Autant en faire le maximum. De toutes façons, au pire tu meurs, et ça c’est déjà une certitude. Tes yeux jaunes se posent tour à tour sur tes 3 Pokémon. 3 déchets de ton espèce, en soi, pas étonnant que vous vous entendiez aussi bien. S’il y a une seule chose qui te chagrine, c’est sans doute de savoir qu’un jour ils vont devoir se démerder sans toi.

Oh, c’est pas comme s’ils étaient en sucre.

Surtout pas Outer Science qui a littéralement failli t’arracher un oeil lors de votre première rencontre. Marcher sur la queue de cette Chacripan n’était pas une idée lumineuse, mais en même temps tu ne l’avais pas remarquée. Maintenant elle est roulée en boule sur tes genoux tandis que tu parcoures tes mails à la recherche d’une offre d’emploi plus légale que ce que tu fais habituellement. N’importe-quoi te va, à vrai dire, tu n’es pas très regardant. Tu n’es pas vraiment en position d’exiger quoi que ce soit, surtout. Pas que ça te dérange beaucoup, ça t’amuse sans doute plus que ça ne devrait, même.

Ton regard s’éclaire en tombant sur une réponse positive. Quelque-chose que tu n’as encore jamais fait, aussi étonnant que ça puisse paraitre. Voilà qui te rend curieux.

«  Bon, je suis désormais barrista au Staribucks ~ » annonces-tu sur un ton enjoué.


Wonder
Vous allez en avoir marre de moi lol
Enfin j'ai été sage, cette fois, ma fiche ne fait pas 30 km de long ;w;
J'espère que j'ai bien interprété le caméléon owo'


avatar
Autre compte : Taylor Atlas
Messages : 249
Pokédollars : 4212
Equipe :
Sam 25 Mar - 20:07
☄ validation  

Félicitations, tu es validé ! ✧・゚: *✧・゚:*

crying  crying  crying
C'est tellement beau comment fais-tu.
Je suis dubitative quand à la seconde personne, mais c'est tellement bien fait que je veux essayer aussi. Je n'attendais pas grand chose de ce prédef dont j'adorais le concept mais qui avait fini en trash, tu en fais de l'or. Cesse la perfection car je me meurs  dramaqueen

_____________________

★ Tu peux donc désormais recenser ton avatar ICI
★ Rechercher des amis/plans cul/whatever ICI
★ Remplir ta T-card ICI
★ Appeler ta mère ICI
★ Et enfin, tu peux aussi quémander des RPs ICI

Que les étoiles te guident à travers Rosetta ♥


avatar
Autre compte : Orion P. Abrasax
Messages : 121
Pokédollars : 3811
Equipe : .
Newton
Meitner

Sam 25 Mar - 21:07
Aaah quelle belle présentation, j'adore Seth, je l'adorais déjà en predef mais je l'aime encore plus désormais. Pareil que Ney, je suis pas super fan de la seconde personne en général, faut que ça soit bien magné (et ça l'est).

Bref, je suis pressé de voir Seth en RP :D



And no matter What I do Nothing ever takes The place of you
Celebi résiste en #97353D
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Good or not good ?
» SP 95E-10 good ou no good?
» [EDH] Wrexial, UB contrôle good stuff
» Good english / german news radio for podcast
» Sanae = good girl ? Screw that !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: