shooting stars


hurtless // (celebi)

avatar
Autre compte : Calliope cc
Messages : 21
Pokédollars : 1270
Dim 26 Mar - 11:08
ça faisait un bail wolf,
qu’on l’avait pas pris la main dans le sac, main tâchée de sang - façon de parler - en train de faire du mal de ressortir les mauvaises habitudes les mauvaises actions qui refont surface et le tâchent. Wolf, tâche de bien te comporter mais c’est plus fort que lui, lui qui trouve facilement victime dans son ennui il prend le premier venu. Suffit qu’il soit plus jeune, plus petit, plus r i s i b l e que les autres et pourtant, Wolf est pas un exemple - les autres le critiquent en masse et le truc,
c’est qu’il s’en fiche.
Il a donc aucun scrupule à se moquer, voir harceler la première petite qui lui passe sous la main. Si drôle, si faible d’apparence - il imprime son visage sur son tableau de chasse et hésite pas à lui faire mal chaque fois qu’il la croise.
Et elle s’en fiche.
Enfin, ça c’est ce qu’elle essaye de faire croire mais Wolf est pas con, lui qui connaît l’indifférence mieux que personne il fait vite la différence entre cette expression impassible et ce regard défiant qui lui dit d’aller se faire foutre, lui et ses mauvaises blagues. Mais wolf se lasse vite des victimes qui réagissent pas. Alors en vain il tente un dernier geste : son dernier croche pied dans les couloirs, son dernier geste raté - il se fait remettre à sa place lorsqu’elle lui renvoie ses coup
et il peut pas dire qu’il s’en fiche. ça lui monte à la tête et Wolf a aucun scrupule quant au fait de frapper une fille.
Alors les coup volent,
le bruit, les cris
(c’est pire à chaque seconde)
et les gens présent dans les couloirs à ce moment,
peuvent pas dire qu’ils s’en fichent.

Et c’est sans doute l’indifférence qui l’aurait sauvé, mais pas cette fois. Pas maintenant qu’il se retrouve enfermé à attendre que l’heure tourne. Ses yeux rivés sur l’horloge il repense à ce qu’il a fait. Son dernier mauvais coup, mais pour combien de temps ? il est dans le présent, Wolf il attend que la dite gamine qui l’a foutu là, en colle avec lui vienne. Tandis que le prof marque sa foutue consigne au tableau, parce que oui, c’est de la faute de la fille si elle est là.
Celebi.
Nom dont il se souvient, aussi bien que son visage (il l’a appris y a quelques instant).
Celebi.
Signale le prof en la voyant passer la porte. Wolf relève la tête, mais il fixe le tableau. La consigne marquée, une feuille laissée. travail en binôme, rendre ce devoir à la fin de l'heure. Le prof passe la porte à son tour, il sort laissant les deux jeunes seuls à seuls
ça faisait un bail wolf,
qu'il n'avait pas jeté un regard aussi détestable à quelqu'un - sans bouger de sa chaise il saisit la feuille et la lit en diagonale avant de relever les yeux : tu sais lire ? vaut mieux qu'on se mette à bosser dès maintenant.
Il jette la feuille de questions : qui n'est rien d'autre qu'un recyclage des examens passé - un beau bordel de test comportant question sciences et questions physiques. Le tout pour savoir comment construire une machine de plus. Le genre de travaux que Wolf se dispense de faire tant c'est pas son truc, tant il est au dessus de tout ça (il s'arrange pour qu'on le fasse à sa place)
mais comme ça fait un bail,
que Wolf s'est pas fait coller
il va faire un effort pour bosser.

hurtless
( celebi + wolf )

hrp : j'espère que ça te va ♥





avatar
Autre compte : Orion P. Abrasax
Messages : 121
Pokédollars : 3811
Equipe : .
Newton
Meitner

Dim 26 Mar - 22:00

Hurtless
Celebi Oum & Wolfgang

« Et pourquoi je suis collée avec lui ? C'est lui qui m'a provoquée à c'que j'sache. J'allais pas rester sans réagir, si ? Mais quel con ! »

Newton approuva les propos de sa dresseuse en hochant la tête. Celle-ci faisait des allers retours dans sa chambre, les poings serrés, se retenant de frapper l'un des murs de l'endroit. Ce serait pire, les murs étaient équipés de détecteurs sensoriels, et quelqu'un à l'administration de l'académie saurait très vite que Celebi tentait de « dégrader le matériel ». Elle était  déjà collée, elle n'avait pas besoin de ça en plus.
Elle aurait voulu hurler de rage. Y'a des gens qui l'énervait vraiment. Pas des masses, en vérité la plupart du temps elle faisait pas attention, de nature elle était ouverte à tout le monde et pouvait supporter pas mal de caractère. Et quand on la saoulait, en principe, elle y fait pas attention. Sauf que parfois, c'était trop. Et là, ça avait été la fois de trop pour Wolfgang. Ça faisait un bout de temps déjà qu'il la « persécutait » façon de parler parce que Celebi ne se sentait pas persécutée, mais encore une fois elle lui était apparu faible et sans défense. Il avait cru pouvoir en profiter. Dommage pour lui, la jeune fille savait se battre. Dommage pour elle, lui aussi.
Un combat s'était donc engagé, un combat qu'ils n'avaient pas eu l'occasion de finir puisqu'ils s'étaient fait choper. La rouge rageait déjà de ne pas avoir eu le temps de mettre son adversaire au tapis, voilà que maintenant elle devait travailler avec lui, en colle. Elle, l'élève sérieuse, appréciée par les professeurs, se faisait coller, pour la première de sa vie. Et elle en voulait terriblement à Wolfgang.

Son Noctali lui pousse gentiment mais fermement la jambe du museau. Il est temps d'y aller. Elle n'a pas d'autre choix que de se présenter, et elle ne peux pas se permettre d'empirer sa situation. Sur le principe, faire du boulot supplémentaire, peu importe. Elle en était capable, et puis ça l'occuperait toujours. Le seul truc, c'est qu'elle était avec Wolf. Et elle appréhendait déjà ce moment.

En avançant vers la salle de colle, elle avait un peu l'impression de faire un retour en arrière dans le temps. C'était sûrement la seule salle de l'Académie ne disposant d'aucune technologie, si ce n'est les murs sensoriels et les détecteurs de mouvements, les empêchant de faire toute tentative de fuite. Oh, il y a aussi le tableau tactile, mais c'est un vieux modèle, le genre qu'on utilise plus. Et enfin, un papier et un crayon des plus basiques l'attendait sûrement. Pas de stylo étudiés pour s'adapter à la main de l'élève et à son style d'écriture, rien de tout ça. Une vraie punition, quoi.

La porte coulissa doucement devant elle et elle entra de la façon la plus détendue du monde. Elle avait été obligée de laisser ses Pokemon dans sa chambre, la présence de Newton l'aurait rassurée, mais elle n'avait pas le choix. Elle lâcha un « bonjour ! » enjoué qui ne s'adressait que au prof, puis elle se dirigea vers sa place. Les yeux des deux collés se lancèrent des éclairent quand ils se croisèrent, mais aucun des deux ne pipèrent mot jusqu'à ce que le professeur quitte la salle.
Celebi s'assit, et lança un regard noir à son partenaire du jour quand il se mit à parler. Elle n'avait pas envie de lui parler, elle avait envie de prendre cette feuille, de tout faire toute seule, et de partir. Problème, ils devaient travailler à deux, la preuve devait être claire, il fallait leurs deux écritures sur la feuille et, d'une façon générale, la preuve de leur travail collaboratif.

« Et toi, tu sais réfléchir ? Ouais ouais, commençons... »

C'était rare que Celebi adopte un ton si méprisant pour parler à quelqu'un. En réalité, ça n'arrivait quasiment jamais, il fallait vraiment qu'elle soit arrivée à ses limites pour parler sur ce ton. La Rhodienne aurait bien voulu finir leur combat là, mais encore une fois... elle ne pouvait pas. On les remarquerait rapidement, et elle suspectait l'existence de caméras de surveillances dissimulées un peu partout.

« Finissons-en au plus vite. J'ai pas prévu de passer la journée ici, j'ai du vrai travail, moi. »
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'





And no matter What I do Nothing ever takes The place of you
Celebi résiste en #97353D
avatar
Autre compte : Calliope cc
Messages : 21
Pokédollars : 1270
Mer 29 Mar - 17:55
La haine, c’est un truc réciproque qui se partage et ça fait mal,
du moins c’est censé être douloureux mais on peut pas dire que ce soit le cas chez Wolf. Ca lui fait juste vaguement bizarre de ressentir quelque chose de similaire à quelqu’un au même moment. Ils sont probablement sur la même longueur d’onde si on veut être optimiste mais Wolf pense pas à ça pour l’instant.
Il réfléchit aux questions,
oui Wolf sait réfléchir quand il est pas prit d’une impulsion. Mauvaise pulsion, qui dérape qui le fait frapper : qui le retient ici à côté d’une fille fâchée. Au final Wolf ne la regarde même pas, il a honte peut être ? il s’en fiche. Il sait pas.
Il écrit dans son coin, c’est censé être un travail en binôme mais il fait toujours ça. Puis il laisse les autres copier. Mais il change dans sa démarche aujourd’hui, il se lève puis il marche. Jusqu’aux étagères devant lui puis il ouvre un bouquin.
Il le feuillette face à Celebi, on pourrait croire qu’il joue. Mais il cherche juste à avancer, à se renseigner sur tout ces machins qu’il a pas appris de tête.
Et il note. Gratte le papier les yeux baissé mais regard droit. Il est juste sérieux (pour une fois)
il tend la feuille - discrètement - le geste qui pourrait presque passer inaperçu.
Il reprend sa lecture.

hurtless
( celebi + wolf )

hrp : il joue le gars silencieux tmtc





avatar
Autre compte : Orion P. Abrasax
Messages : 121
Pokédollars : 3811
Equipe : .
Newton
Meitner

Mer 29 Mar - 23:19

Hurtless
Celebi Oum & Wolfgang

Quel con quel con quel con, ne cessait de se répéter Celebi depuis le début. Elle était énervée et ça l'empêchait de réfléchir clairement à la situation. Ça faisait déjà pas mal de temps qu'elle avait Wolfgang dans son viseur, mais là, elle considérait en plus que c'était sa faute si elle était là, à faire un devoir supplémentaire à cause d'une bagarre. Elle, l'élève modèle, elle, qui ne s'était jamais faite collée, au point que le professeur s'était frotté les yeux plusieurs fois en voyant son nom sur l'écran. Même le surveillant qui lui avait annoncé son heure de colle avait l'air étonné quand il le lui avait dit. C'est bien simple, on ne s'imaginait pas facilement Celebi collée, et même, on ne l'imaginait pas capable de se battre. La jeune fille était pourtant plus caractérielle et sanguine que ce qu'elle ne laissait paraître. Pourtant, c'était le cas, la preuve en était juste là.

« Tu pourrais répondre quand j'te parle, non ? »

Bon, en vérité, la rouge n'avait pas très envie de parler, mais le silence de Wolf l'agaçait, elle se demandait s'il la snobait ou s'il était tout simplement concentré sur autre chose. Celebi s'apprêtait à lui parler des exercices quand il se leva pour aller chercher un livre. Ils avaient interdiction d'aller sur le net, alors il leur fallait utiliser les bonnes vieilles méthodes de l'humanité, à savoir les livres papiers. Bien, visiblement, le brun semblait aussi vouloir travailler dans son coin. La Rhodienne se mis donc à gribouiller des notes de son côté. Elle tourna ensuite le regard quand son binôme du jour rapporta le livre. En silence, tout les deux le lirent Celebi n'aurait pas imaginé que le jeune homme puisse être aussi sérieux, et au fond, elle avait une pointe de regret qui commençait à venir, d'avoir eu des préjugés sur lui. Peut-être qu'il était studieux aussi, après tout, son comportement n'empêchait pas forcément d'être bosseur.

« Ouais... ouais pas mal. Enfin j'veux dire, c'est pas trop pourri... Et tu penses quoi de ça ? »

Elle tendit sa feuille à son tour. L'étudiante devait avouer que les notes que Wolfgang avait prises, et les réponses qu'il avait apportées, n'étaient pas stupides, loin de là même. Celebi avait beau être encore énervée, elle ne pouvait pas mentir sur ce point là, et avait donc montré ce qu'elle avait elle-même écrit. Peut-être arriveraient-ils à finir ce travail à temps, finalement, et en bossant tous les deux. Ils n'avaient pas le choix de toute manière, et devaient mettre leurs différents de côté s'ils voulaient que tout cela fonctionne.
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'





And no matter What I do Nothing ever takes The place of you
Celebi résiste en #97353D
avatar
Autre compte : Calliope cc
Messages : 21
Pokédollars : 1270
Jeu 30 Mar - 18:28
bruit du papier qui se froisse sous ses doigts qui ne résiste pas sous la pression sous les pages qui se tournent,
bruit de sa voix qui le perturbe pendant sa lecture tu pourrais te taire quand je lis non ?
au lieu de dire tout ce qu’il pense tout Wolf pour une fois, il relève juste la tête. Un peu surpris mais il le montre pas, gamine au sacré caractère, il en serait presque fière si c’était sa gamine,
mais elle n’est rien,
rien de plus qu’une gosse ingrate qui se la joue brutale quand elle parle
Wolf oublie vite les regrets tout compte fait.
Mais Wolf il se fait. Il fait passer l’envie de lui répondre, l’envie d’être sec d’être mauvais. Il passe les pages de bouquin il passe sa feuille puis, elle change de ton. Elle aussi passe à autre chose ? Peu importe il l’écoute que d’une oreille,
type sûr en classe, il sait qu’il a peu de chance de se tromper sur ces premières questions.
Il jette un coup d’oeil à sa feuille, et répond simplement.
c’est bien. car il n’y a pas d’autre mot, c’est peut être pas bon mais c’est ce qu’il aurait mit, peut être avec d’autres mots. Il apprécie juste que ce travail avance.
Mais Wolf il peut pas s'empêcher de parler et puisqu’on lui a demandé : t’es une tête toi, une petite intello, ça m’étonne pas de toi. il s’y attendait wolf, il a des préjugés - bien que lui soit plutôt du genre cliché vu de loin,
tout sauf un exemple d’originalité mais il se permet de juger.
Wolf, il pourrait la fermer,
mais résiste pas à ce genre de remarques sans intérêt.

hurtless
( celebi + wolf )

hrp : j'étais deter aussi. Au passage tes gif me tuent





avatar
Autre compte : Orion P. Abrasax
Messages : 121
Pokédollars : 3811
Equipe : .
Newton
Meitner

Lun 3 Avr - 15:31

Hurtless
Celebi Oum & Wolfgang

En principe, Celebi avait toujours la motivation pour travailler... quand elle était seule. Elle n'arrivait pas vraiment à travailler en groupe, ou alors c'est elle qui donnait toutes les idées, toutes les réponses. Le résultat était le même, au final, la plupart du temps, c'était à elle seule que revenait toute la charge de travail. Et ça ne l'embêtait pas, bien au contraire. Elle était plus sûre de ses réponses comme ça, et puis ça lui permettait de ne pas devoir se reposer sur quelqu'un d'autre, ou de déléguer.
Mais là, c'était différent. Différent parce qu'il devait y avoir une preuve concrète qu'ils avaient travaillé tous les deux. Et puis, on les surveillaient. Ils ne pouvaient pas faire n'importe quoi et elle ne pouvait sûrement pas produire du contenu toute seule. Ils étaient là tous les deux, forcés à s'entraider alors qu'ils voulaient probablement s'étriper. Enfin, façon de parler, car un poing dans la tronche de Wolfgang suffirait à la rouge. Sauf que voilà, même ça, elle ne pouvait pas le faire.

« Wahou, un compliment de Monsieur Wolfgang en personne, je me sens si honorée ! »

Le sarcasme était clairement perceptible, mais c'était fait pour. Elle comptait bien lui montrer que cette punition ne changerait rien, et que ça avait même empiré le sentiment de rage qu'elle avait envers le jeune homme. Elle qui ne s'était jamais faite collée, elle avait ce sentiment d'injustice, et elle devait serrer les dents pour ne pas hurler. Et elle du serrer les points quand son interlocuteur se remis à parler. Oh, elle avait l'habitude qu'on la qualifie « intello », là n'était pas le problème. Non, le problème c'était que ça sorte de sa bouche à lui. Et l'étudiante ne pouvait accepter aucune critique, aucune attaque du brun sans que ça la mette directement en rogne.

« J'imagine qu'au moins ça fait remonter le niveau de quotient intellectuel dans cette salle. »

C'était méchant, c'était gratuit, mais sur le moment actuel elle s'en fichait. Genre totalement. C'est sûr que ça pouvait surprendre de Celebi, on n'avait pas l'habitude de la voir comme ça, et pourtant, c'était bien elle. Pour le coup, c'était vraiment elle.

« Ça nous permettra de finir plus vite, au moins. Je suis coincée ici à cause de toi, alors que j'ai autre chose à faire que devoir raquer à cause des actions d'un con qui se croit bien plus malin et fort que ce qu'il est vraiment. »

Woah. Au moins c'était sorti. Même Celebi n'aurait sûrement pas pu s'imaginer qu'elle sortirait un jour. Si ça se trouve, elle ne pensait même pas tout ce qu'elle disait. Mais elle était en colère, et n'arrivait plus à se retenir, là, enfermé dans une salle avec sûrement l'élève qu'elle aimait le moins dans toute l'Académie. Au point de lui faire perdre son sang froid et de lui retirer toute envie de travailler.
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'





And no matter What I do Nothing ever takes The place of you
Celebi résiste en #97353D
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Pokémon le film 4 : Celebi la voix de la forêt
» [pokémon] voila mon equipe : l'équipe l'egendaire !!*
» Un Célébi en cadeau avec la Banque Pokémon
» [EST]Cartouche DS distribution Pokemon Celebi
» ORAS OU/ Celebi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: