shooting stars


Knowledge is Power feat. Raf

avatar
Autre compte : Orion P. Abrasax
Messages : 121
Pokédollars : 3811
Equipe : .
Newton
Meitner

Dim 26 Mar - 23:08

Knowledge is Power
Celebi Oum & Rafael Cipher

Celebi avait toujours montré un certain intérêt pour les études, et surtout, pour la science. Et ce, depuis toute petite. Ça l'avait intrigué très vite, et elle s'était mis à chercher de nombreuses réponses. Alors au début ce n'était pas grand chose de fantastique, juste des questions du type « papa, pourquoi le glaçon il fond ? » , « padre, pourquoi quand il fait froid je tremble ? » Mine de rien, pour son âge, elle avait une certaine vision scientifique de la vie. Comme si elle avait toujours été prédestinée à ce domaine. Quand elle avait appris à lire, elle avait eu vite fait de tomber sur les ouvrages de Lazarus, et même si elle ne comprenait pas tout, les avaient lu avec attention. Elle s'en fichait de ne pas tout assimiler du premier coup en fait, la curiosité la poussait à lire, à chercher sur internet. Son père l'avait à de nombreuses reprise emmenée à l'Université de Phéracit, ou elle trouvait son bonheur en compagnie des professeur de science, qui lui faisaient manipuler des fioles au contenu inoffensif, tout en essayant d'expliquer tant bien que mal à une gamine de 10 ans pourquoi elle était sur cette planète et pourquoi ses yeux étaient gris.
Newton, le nom de son Noctali, lui avait été inspiré par un de ces livres qu'elle avait lu. La même chose s'était reproduite quelques années plus tard avec sa Rosélia, à laquelle elle avait donné le nom d'une éminente femme scientifique. Et elle se fichait totalement qu'on la fiche « intello » à l'école. Ça l'empêchait pas d'avoir des amis, au contraire, elle se trouvait être très pédagogue et adorer expliquer à ses petits camarades ce qu'elle avait appris, sans jamais afficher d'air de supériorité ni étaler sa science, juste avec le plaisir de partager ses connaissances, et d'aider les autres à en s'avoir plus.
Bien sûr, avec la mort de ses parents, beaucoup de choses avaient changées. Mais s'il y avait bien un truc qui restait toujours le même, c'était son côté bosseur, concentré. Quand elle aimait un sujet, elle ne le lâchait pas, et avait toujours soif d'apprendre. Elle le savait, la science était sa passion, et elle continuerait dans cette voie. Ses pères l'avait toujours encouragée en ce sens, et elle n'allait sûrement pas briser la promesse qu'elle avait fait à Ozpin avant sa mort. Toujours aller jusqu'au bout de ce qu'elle entreprendrait, et de vivre pour ses passions.

Alors forcément, à l'Académie, elle avait encore fichée intello. Une fois de plus, elle s'en moquait, encore plus qu'avant d'ailleurs. Puisqu'elle avait décidé que se rapprocher des autres était dangereux et n'apportait que la souffrance, cette fois, elle ne cherchait pas à apprendre aux autres. A partager ses connaissances. Qu'on se le dise, c'était difficile, car elle devait s'efforcer d'aller contre sa nature altruiste. Mais elle s'en empêchait, avec force. Le fait que personne ne lui demande jamais rien l'aidait, mais si quelqu'un venait à lui poser une question... elle y répondrait quand même. Bah oui, on ne peut pas aller éternellement contre sa nature.
Parce qu'il fallait l'avouer, elle adorait discuter de ces sujets. De ses passions. A condition que l'autre en face ait quelque chose à dire, sinon la discussion tournait vite en rond et ça en devenait ennuyant pour la rouge. Et jusqu'à maintenant, elle n'avait trouvé aucun élève avec qui avoir ces discussions. Pas qu'elle est cherché plus loin en fait, elle avait trop peur de s'attacher. Alors, c'est presque tout naturellement qu'elle avait jugé préférable de se tourner vers les professeurs. Un, en particulier. Un si particulier et différent des autres, qu'elle était persuadée qu'il n'essaierait pas de s'attacher à elle, d'en savoir plus sur son passé ou d'avoir de ces discussions « pédagogiques » qu'elle avait en horreur. En revanche, c'était un homme très bon dans son domaine, ça se sentait dans ses cours, dans ses écrits que la Rhodienne avait déjà eu l'occasion de lire : Rafael Cipher
La plupart des élèves n'aimaient pas cet homme. Ceux qui n'étaient pas bons dans ses cours, en fait. La rouge avait, même si elle ne l'avouait pas, ni à elle ni aux autres, une certaine forme d'affection envers un homme si détesté. Celebi n'aimait pas la haine, elle n'aimait pas que l'humanité se forme sur la détestation des uns et des autres, et même si elle ne l'exprimait jamais, même si elle repoussait ça au fond d'elle, c'est bel et bien ce qu'elle ressentait envers les marginaux de cette société.

Mais qu'importe, ce n'était pas pour ça qu'elle avait décidé d'aller voir le scientifique à la fin du cours. Alors que le reste des étudiants quittaient la salle précipitamment, se bousculant même au niveau des portes, elle verrouilla son écran et se dirigea tranquillement vers le bureau de l'homme. C'est vrai que cet homme pouvait être... inquiétant, mais Celebi n'avait pas peur de grand chose, il n'y avait bien que les armes qui la terrorisait. Le reste... bien, disons que ce qu'elle avait vécue l'immunisait à pas mal de choses, et c'est donc toute détendue qu'elle arriva devant le professeur.

« Monsieur Cipher, vous auriez un peu de temps à m'accorder ? »

Elle espérait ne pas le déranger, elle ne voulait surtout pas paraître intrusive, si il avait autre chose à faire, elle le laisserait. L'originaire de Phéracit savait très bien que le violet n'aimait pas trop parler aux élèves. Mais les questions qu'elle avait, et surtout, la discussion qu'elle voulait avoir, n'était pas les mêmes que ce que faisaient la plupart des jeunes de l'académie.

« Je voudrais vous demander votre avis sur quelque chose... sur les phéromones Pokemon... c'est bien votre sujet d'études ? »
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'





And no matter What I do Nothing ever takes The place of you
Celebi résiste en #97353D
avatar
Messages : 33
Pokédollars : 2250
Disponibilité : noo ;;
Equipe :


Mamagireve, Skitty-bae et Creepy Bruyverne

Jeu 30 Mar - 18:08
Nombreux étaient les professeurs qui peinaient à clore leur cours lorsque l'heure de la délivrance approchait, en particulier en fin de journée. Quand seules cinq minutes séparaient les élèves de la liberté. Ce n'était pas le cas de Cipher. Il était au moins aussi impatient que ses élèves d'en finir, et faisait de fait durer le plaisir.
Ou la torture.
C'est selon.
Il n'aimait pas spécialement donner ses cours mais s'il devait en souffrir, il n'y avait pas de raison que ses élèves y échappent. Alors jusqu'à la dernière seconde, de la dernière minute, de la dernière heure de son cours, Rafael Cipher continuait de parler d'un ton morne en jetant de temps à autre des regards pleins de jugements sur les élèves qui piquaient du nez. Ou en jetant des bouts de gomme, c'était selon. Lorsque enfin la sonnerie retentit, il n'éleva pas la voix pour couvrir le brouhaha alors qu'il énonçait quels exercices il leur faudrait faire durant le week-end ; tant pis pour ceux qui n'écoutaient pas. Le professeur Cipher était particulièrement sévère quand on ne faisait pas ses devoirs. Il ferma son livre de cours, aussi satisfait qu'il puisse l'être en cet instant, et regarda avec soulagement les jeunes gens quitter l'amphithéâtre.

Parfois il se demandait s'il n'était pas un tout petit peu maso.

Il rangeait calmement ses affaires lorsqu'une voix attira son attention. C'était Celebi Oum, et il savait qui elle était parce qu'elle avait d'excellentes notes à son cours. Il citait souvent sa copie en exemple lorsque la moyenne de la classe frôlait admirablement le zéro. Oum avait toujours de très bons résultats. Ce qui n'était pas étonnant puisqu'elle suivait attentivement ses cours, elle. Cipher détestait entendre les plaintes des élèves qui dormaient en cours, bâclaient leurs devoirs et ne révisaient que peu un examen ; la réussite, ça se mérite. Il était obligé de tous les aider bien sûr, et de répondre à chacune de leurs questions, mais parfois toutes ces règles de pédagogie et de déontologie, ah... Si ça ne tenait qu'à lui il les placarderait sur son mur et jouerait aux fléchettes avec. Les règles, pas les élèves. Il accorda un regard presque pas blasé à son élève en lui répondant par l'affirmative :

« Bien sûr, mh, River. »

Il savait parfaitement qu'elle ne s'appelait pas River, il était juste curieux de savoir quelle genre de réaction elle pouvait avoir. Certains élèves se vexaient qu'il ne retienne pas leurs noms, d'autres s'en fichaient royalement... Ils avaient le droit de le prendre à cœur ou pas, ce n'était pas cela qui intéressant Raf. C'était un moyen comme un autre de cerner son interlocuteur.

« C'est mon champ de recherche, en effet. Qu'est-ce qui vous intéresse ? »

Il était presque sûr de n'avoir pas répondu aussi longuement et positivement à une question d'élève depuis... ouf, trop longtemps. Il en aurait presque souri s'il n'était pas convaincu que cette expression lui donnait l'air stupide. Le temps de répondre, il avait récupéré toutes ses affaires, mais il ne fit pas mine de sortir. Il y avait encore trop d'élèves dans les couloirs ; c'était bondé, et bruyant.
avatar
Autre compte : Orion P. Abrasax
Messages : 121
Pokédollars : 3811
Equipe : .
Newton
Meitner

Lun 3 Avr - 16:09

Knowledge is Power
Celebi Oum & Rafael Cipher

Depuis toute petite, son intérêt pour les études n'avait jamais faibli. Sa soif d'apprendre ne s'était jamais arrêtée et elle avait découvert qu'elle pouvait s’abreuver dans une rivière qui ne tarissait jamais : la connaissance. Le nombre de choses à savoir était si grand, tout cela était si vaste... elle savait bien qu'elle ne pourrait jamais tout savoir, tout apprendre, mais tant qu'à faire, elle voulait assimiler le maximum de connaissance possible, emmagasiner tout ce qu'elle pouvait, tant qu'elle le pouvait. Elle ne mourrait pas inculte, c'était ce qu'elle s'était promis, et surtout, elle voulait devenir une grande scientifique. Pas pour être reconnue non, la reconnaissance et la gloire l'importait peu, mais elle voulait faire des découverte. Apporter de nouvelles connaissances au monde. Il y aurait toujours des choses à découvrir, à comprendre, à savoir. Que ça soit ici sur Terre ou a des milliers de kilomètres loin dans l'espace. Malgré les avancées, il y avait encore une infinité de choses que l'humanité ne savait pas, et la rouge comptait bien apporter sa pierre à l'édifice, en apportant une connaissance supplémentaire. C'était tout ce qu'elle voulait, ce qu'elle aimait, ce qui l'avait toujours animée. Encore plus après la mort de ses parents, parce qu'elle s'était promis de le faire pour eux.

Mais avant de devenir cette grande scientifique qu'elle rêvait tant d'être, elle devait passer pas le statut d'élève qui ne connaissait déjà même pas assez de choses pourtant déjà découvertes. C'est pour ça qu'elle se documentait beaucoup, qu'elle posait beaucoup de questions sur des sujets dont on ne lui avait jamais parlé. Même des choses qui n'étaient pas au programme de son niveau d'études, des choses jugées trop compliquées. Pas pour elle. Elle voulait apprendre, et si c'était dur, tant pis, elle travaillerait plus ardemment, elle arriverait par comprendre, au final. Parmi toutes ces connaissances, il y avait le sujet d'étude de son professeur. Ça pouvait sembler pas grand chose au vu de l'immensité de la connaissance, mais c'était déjà beaucoup pour elle, et elle n'avait pu s'empêcher de poser la question depuis qu'elle avait lu sur ce qu'étudiait Rafael Cipher.  

« Moi c'est Celebi Oum, Monsieur.. m'enfin appelez-moi comme vous voulez. »

Ce n'était pas vraiment ce qui l'importait de savoir si son professeur retenait son nom ou pas. Il y avait tellement d'élèves qu'elle se disait que ça devait être compliqué de connaître tous ces noms... elle-même savait à peine comment s'appelaient ses camarades de classe, alors... Et puis, elle n'était pas venue lui signaler son existence, juste discuter d'un sujet qu'il connaissait par cœur, pour le coup. Et elle eu un sourire quand le professeur accepta de lui parler, ce n'était pas tous les élèves qui avaient droit à ce privilège, surtout en fin de cours, comme ça.

« J'ai une Rosélia, Meitner, qui peut générer divers parfums, certains agréables d'autres repoussants. Est-ce que cela veut dire qu'elle est apte à sécréter divers types de phéromones différents ? Et est-ce que c'est possible, par exemple, d'utiliser ses phéromones pour attirer ou repousser certains types de Pokemon uniquement ? »

Elle commençait par des questions basiques, afin de poser les bases. Elle en avait d'autres en tête, et des sujets sur lesquels elle voudrait discuter, mais elle ne souhaitait pas non plus agresser son interlocuteur avec les tonnes de choses qu'elle avait en tête.
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'





And no matter What I do Nothing ever takes The place of you
Celebi résiste en #97353D
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Lego] Review Power Miners : Cristal King
» [Comics] Battle for Power : Comics n°14
» Test de Power Strike II
» Jeux défis saison 3 : Alex kidd power tour
» [A Vendre] Football Power

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: