shooting stars


Special Event 3 || Icarus' Riddle ft. Celebi, Plutonium & Calliope

avatar
Autre compte : //
Messages : 112
Pokédollars : 1875
Disponibilité : Libre comme les USA
Equipe : Aergia || Dodoala ♀️
Mars || Pandarbare ♂️
Ven 31 Mar - 1:11


Special Event#3 | Icarus' Riddle



Jakady se dressait seul, debout, digne, face au soleil éblouissant et au vent doux de Basilia, Aergia toujours posée sur sa tête. Les mains dans les poches, il fixait l'horizon d'un regard éteint, immobile, tandis que le monde s'agitait autour de lui, œuvrant pour construire le futur de demain.

... Sérieusement. Qu'est-ce qu'il foutait encore dans ce chantier à prendre la pose d'un air presque mélancolique ? Depuis combien de temps était-il là, à ne songer à rien ? Est-ce qu'il attendait quelque chose ? Cette tour était-elle si fascinante qu'il ne voulait plus la quitter ? Cette grâce mécanique, cette poussière virevoltante, ces horribles sons de travaux si doux à l'oreille qu'il avait l'impression de se retrouver au cœur d'une violente dispute familiale, les ouvriers virils en sueur... Était-ce ça ? Ou étaient-ce les maintes idées, théories et secrets enfouis qui se cachaient derrière la construction de ce noble bâtiment, quoique controversé ? Le symbolisme de la chose ? Ou bien est-ce qu'on leur aurait caché que cette tour avait aussi la faculté d'hypnotiser les passants ? Est-ce qu'il dormait et qu'en fait, rien n'était réel ? Si nombreuses furent les interrogations et potentielles explications concernant son état présent, il ne saurait déterminer lesquelles étaient justes, ou s'il avait même pensé à quelque chose de correct jusque-là. La vie était pleine de mystères irrésolus. Tout ce dont il était sûr, c'était qu'il n'avait jamais été autant blasé et épuisé de toute sa vie. Ah, si, une seule fois, en fait. Quand l'une de ses sœurs l'avait forcé à s'enfiler toute l'intégrale de la série "Charlotte aux Baies Framby" quand il avait douze ans. En plus de le tuer psychologiquement, il avait trouvé cette série très effrayante. Peut-être que cette expérience avait contribuer à forger la personne qu'il était actuellement. Dans tous les cas, rien que d'y penser, il en frissonnait encore. N'évoquons même pas les baies Framby et encore moins leur goût. Mais trêves de souvenirs douloureux capables de changer un homme à jamais, revenons-en au futu- présent.

Fatigante. Cette journée était décidément trop bien remplie au point d'en être exténuante, ce qui, en soit, n'était pas difficile quand cela concernait Jakady, sa tolérance à l'effort frôlant presque le zéro absolu. Mag lui en avait fait voir des vertes et des pas mûres. C'était un comble, pour un Gaïa. Ce serait presque un miracle s'il ne finissait pas lové dans un coin en plein milieu du chantier pour récupérer le sommeil nocturne qu'il n'avait jamais eu. Il n'aurait plus qu'à attendre qu'un bon samaritain vienne lui mettre des baffes pour le réveiller, parce que ce n'était sûrement pas son Dodoala qui allait s'en charger. Aergia aurait plutôt tendance à le rejoindre dans le merveilleux monde des rêves et des ponyta gambadant au milieu des hautes herbes. Dans ce genre de songes, même les arbustes ne pouvaient l'arrêter. Et il n'y avait pas de tours au potentiel de donjon de boss. Contrairement à la réalité qui se trouvait sous -ou plutôt au-dessus- de son nez. Jakady, qui avait l'impression que ses cernes étaient aussi lourdes que sa lenteur exacerbée, finit par se détourner de la contemplation de cette future tour radio en sifflotant d'un air presque guilleret, projetant vaguement d'aller faire un tour dans les locaux de Gaïa pour saluer quelques gens et faire son propre rapport pour compléter celui de sa collègue. C'était à peine s'il avait remarqué les quelques regards furtifs et interloqués que lui lançaient les personnes qui passaient par là, se demandant probablement si il n'allait pas prendre racine ici-même.

A peine avait-il esquissé un pas que tout s'effondra derrière lui dans un boucan assourdissant.

Les gestes du Gaïa, qui avait sursauté violemment, se suspendirent l'espace d'un instant. Il fit finalement volte face, l'expression marquée à la fois par l'étonnement et un air embêté. Des cris d'origines diverses résonnaient dans la zone et un grand nuage de poussière s'était formé près d'un morceau de tour qui venait de s'écrouler lamentablement. Des gens commençaient déjà à s'amasser sur les lieux du drame, tentant tant bien que mal de retrouver des blessés dans cette masse de gravats. S'il pouvait entendre plus ou moins ce qui se déroulait sous ses yeux, il ne pouvait pas y voir grand chose pour l'instant, l'épais nuage de poussière masquant la visibilité des lieux. Néanmoins, il crut apercevoir la petite maisonnette, cause de ses premiers soucis -et visiblement pas les derniers, vu le cours des événements- de la journée, qui fut épargnée par l'effondrement. Ce n'était toutefois pas passé loin. Jakady soupira une énième fois tout en trifouillant dans son sac à dos pour attraper la super ball dans laquelle se trouvait Mars, son Pandarbare.

" ... J'me retourne, tout explose. Si ça, c'est pas une scène digne d'un héros de film d'action, j'sais pas ce que c'est... Allez, Mars, sors de là, on va aider un peu ces gens, en bon Gaïa que nous sommes. "

En plus, si il s'en allait alors qu'il était peut-être le seul témoin de l'association sur les lieux, il allait encore se faire taper sur les doigts.

Tout en avançant sur les lieux du crime -si crime il y avait- d'un pas tout sauf motivé, Jakady lança la super ball de Mars en l'air pour le style, la rattrapa et libéra son pokemon. Le panda, tout en mâchouillant son brin d'herbe d'un air patibulaire, se gratta le ventre et, non sans oublier de flanquer un coup de patte agacé et complètement gratuit sur la tête de son dresseur qui bascula légèrement en avant sous l'impact, suivit ce dernier sans faire d'histoire. Quand ils arrivèrent, le nuage brun s'était assez estompé pour laisser la possibilité de percevoir le résultat de cette déflagration. Ce n'était pas joli à voir. C'était même le chaos total. Jakady toussa un peu, les larmes aux yeux, et proposa son aide aux gars du chantier avant qu'il ne se fasse éjecter de la scène. L'un d'entre eux jaugea le dresseur et le Pandarbare d'un œil méfiant.

" Après le scandale que tu nous as fait pour cette veille maison, tu viens nous aider, maintenant ? "

Jak haussa les épaules et répondit mollement.

" Il faut croire que je n'ai pas la rancune facile. "

Il ébouriffa les poils sur la tête de Mars avec affection. Ce dernier grommela avec mauvaise humeur mais resta docile.

" Et puis dans des circonstances pareilles, Mars peut se révéler être très utile, ce serait idiot de s'en priver.  "

Laissant les autres s'organiser comme ils le voulaient, Jakady fit le tour des décombres, non sans tenter de couvrir au mieux sa bouche et son nez à l'aide de son sweat capuche pour ne pas étouffer avec toute cette poussière dans l'air. Pendant que son Pandarbare dégageait des blocs de bétons à des endroits où on pouvait entendre quelqu'un appeler au secours et des cris paniqués de pokemon, Jak réfléchissait sur la situation tout en lui indiquant des emplacements où chercher de temps à autres en lui répétant de faire attention, à défaut de ne pas avoir la force physique pour aider son ami ursidé. Quelques heures plus tôt, il n'aurait même pas songé à l'éventualité d'un tel accident. On pourrait presque parler de karma après tout ce qu'il avait vécu juste avant. Le karma, vraiment ? Ou simplement un travail mal fait ? La déflagration était quand même assez forte et soudaine, pour un simple effondrement. Jakady songea à contacter les locaux de Gaïa pour leur faire part de ce à quoi il venait d'assister, mais renonça au moment où il allait appuyer sur le bouton d'appel. Ce n'était peut-être pas le moment. Il devrait attendre de pouvoir glaner plus d'informations et passer inaperçu. Après tout, il était membre de cette association. Association qui... il se mit à bailler longuement... n'était pas très bien vue par... Atlas... Indus... Mars tourna la tête vers Jakady, dont les yeux se fermaient déjà. Le narcoleptique tomba soudainement dans les bras de Morphée. La dernière chose qu'il vit et sentit fut le monde qui basculait en slow motion.

Cette journée promettait vraiment de se révéler encore plus longue et compliquée qu'elle ne l'était déjà.


Si des trucs conviennent pas, hésitez pas à me le dire ! \o/
—fleur ✿
avatar
Autre compte : Takeshi Akihira • Taylor Atlas
Messages : 31
Pokédollars : 3001
zone libre : credit avatar + thanks Evy
Dim 2 Avr - 18:39



ft. Jak, Callie, Celebitaire

Chantier Atlas
« NOUS SOMMES DONC EN DIRECT DU CHANTIER ATLAS… »

Tout en se retournant parfois vers Callie, qui filmait, Plutonium commentait le moindre de leurs faits et gestes pour garder l’audience à leurs crochets. Le tout, bien sûr, en gueulant, en faisant de grands gestes et en étant excessivement théâtral. L’important était la com-mu-ni-ca-tion ! Même si il ne communiquait pas grand chose d’autre que des ondes sonores excessivement puissantes. Tendant les bras, le roux désigna l’immense ébauche de tour qui se profilait devant eux. A Astéria, ce bâtiment aurait paru quelconque et se serait fondu parmi les autres… mais avec son architecture résolument moderne, son verre, sa structure dépassant de loin celles du reste de la ville à l’allure très XXIe siècle, elle ne semblait pas exactement à sa place.

« Regardez-moi ça ! On dirait une jolie aile de Yanma ou de Charmillon ! Enfin un peu. Avec de l’imagination. Dans la forme ? Il manque que les antennes pour recevoir les infos du monde entier et on a un Charmillon, en tout cas ! Que c’est POETIQUE ! »

Quelques pas supplémentaires, parlant toujours dans le micro qu’il tenait entre les mains. Allez savoir où il l’avait trouvé. En tout cas il ne fonctionnait évidemment pas, puisque ce n’était qu’un faux, en carton avec de jolies fleurs dessus ; le vrai micro était déjà sur lui et indétectable. Pourquoi se trimballer avec ce vieux truc antique beaucoup trop énorme pour être pratique ? Allez savoir, ça faisait sûrement bien avec l’ambiance rétro de Basilia. Ou bien il n’y avait pas qu’Atlas qui cherchait à compenser quelque chose (nan mais aussi, quand on vivait dans le plus grand bâtiment de la plus grande ville du monde juste pour se la péter, on finissait par se poser des questions).  

« C’est pas magnifique ? Callie, zoome sur la Tour ! Nous tenons à dire, bien sûr, que nous ne sommes pas sponsorisés par Atlas Industries, mais que ça serait bine car j’ai besoin d’arrondir mes fins de mois. »

Il adressa un clin d’œil à la caméra… et soudain, un bruit sourd retentit derrière lui. Comme si quelque chose s’effondrait. Un sourire nerveux figé sur ses lèvres, il se retourna lentement, très lentement… pour voir qu’une partie de la tour s’était effondrée.  Un grand nuage de fumée se dirigeait d’ailleurs vers eux, et Plutonium manqua de s’étouffer dans la poussière… qui se retrouva également collée à ses fausses lunettes. Comme quoi il fallait souffrir pour être beau.

Mais… la tour radio à laquelle Atlas tenait tant… venait de tomber contre toute attente…

C’était pourtant impossible étant donné les plans. Ce genre de bâtiment n’était pas difficile à construire. Cela signifierait donc que… quelqu’un…

Oh. My. Stacey.

« OH WOOOOOOOOH ! Nouveau scoop, six six six-chan ! La Tour Indestructible d’Atlas a été attaquée ! COURONS CHERCHER LE COUPABLE ! »

Et il se précipita ainsi, à l’aveugle, avant de finir après quelques pas par faire glisser ses doigts sur la branche gauche de ses lunettes. Elles furent nettoyées instantanément, et commencèrent même à détecter les personnes alentour. Alors qu’il atteignait les décombres, escaladant ceux-ci avec un peu de peine, le hacker commença à chercher qui pouvait bien être là. Et par là, il entendait bien sûr une personne intéressante ! Jouer les détectives Pluto n’avait aucun intérêt sinon. Sous les décombres, il pouvait détecter la présence de plusieurs personnes, vivantes, mais… avec sa force physique et celle de Callie, il était impensable de les retirer. Ils avaient sûrement un équipement leur permettant de survivre à ça avec quelques blessures réparables, les règles leur imposant d’avoir une protection au top du top… Il restait juste à espérer qu’ils n’avaient pas retiré leur casque ou leur veste au dispositif bouclier automatique le temps d’une pause café. Et que ces appareils, qui pouvaient faire passer un piano s’écrasant sur votre tête pour une douce brise, supporteraient une masse de plusieurs tonnes tombée d’une telle hauteur. Matériel super léger ok, mais il avait ses limites. Plutonium prit une grande inspiration. Bah, de toute manière leur sort n’était pas entre ses mains.

« Mmh, je crains qu’on ne puisse pas aider grand monde avec nos moyens… constata-t-il d’un air pensif. Peut-être que les Mackogneurs du chantier pourront nous assister ! Si quelqu’un peut les appeler… pendant que le grand Détective Dé-Conan, avec son assistante Callie, se charge de trouver le coupable ! Car voyez-vous… il est totalement impossible qu’une tour aussi basique s’effondre toute seule. Les secours étant plus efficaces que la police… nous démasquerons celui qui est à l’origine de tout ça ! Tadadam, que l’enquête commence ! »

Son regard fut soudain capté par une silhouette allongée contre un mur. L’air endormi, évanoui sans doute, mais… pas blessé le moins du monde. Un miracle ! Quelle chance ! Naturellement, Plutonium courut vers lui. Peut-être qu’il avait vu quelque chose.
Peut-être qu’il l’avait vu, lui… ? Bref. Il devait trouver le COUPABLE !!

"Callie, suis-moi et aide-moi à le réveiller et à l’interroger. Tu crois qu’il faut le gifler ? A moins qu’on ne doive lui faire un baiser comme la Belle au Bois Dormant ? »


coucou j'espère que ça vous convient hésitez pas si c'est trop ou trop nul // cet homme a des dialogues si profonds
—fleur ✿

avatar
Messages : 81
Pokédollars : 582
Disponibilité : oui
zone libre : les rageux vont rager
Equipe :

Dim 2 Avr - 19:45
Icarus' Riddle

Caméra en main elle en rate pas une. Et son guest non plus. Depuis le début, il ne peut pas se taire - loin de déplaire à Calliope : elle détourne sa caméra parfois. Elle filme l’endroit et la tour dans son ensemble. Face à l’immense construction est se retrouve forcée de lever les yeux : fascinée - elle pourrait se faire mal à la nuque mais Plutonium l’interpelle. Callie, zoome sur la Tour ! et elle le fait. Si elle le pouvait elle irait la filmer sous tous les angles mais pas le temps d’explorer cette idée.
Bruit soudain comme un éclair qui frappe qui abat la tour et se brise,
fragile comme les dominos qu’on empile au final la tour ce n’est qu’une façade.
Et Calliope captivée ne peut même pas répondre à ça : les images parlent d’elles même. Et sans prêter attention aux cris de son collègue elle s’avance comme toujours plus captivée ;
l’objectif fixant la tour. Et elle est préoccupée. Le pourquoi du comment, c’est ce qu’il faut chercher à présent. Il doit y avoir des blessés pour le coup et Calliope n’y pense pas. Perdue dans ses pensées et elle observe à peine ce qu’elle filme : les yeux perdus dans la foule et dans les alentours. Elle suit Pluto et ses délires ; sur le coup elle se contente de rire et sourire à chaque parole de son guest en pensant à quel point ils peuvent être sur la même longueur d’onde lorsqu’il s’agit de promouvoir,
attirer le regard.
Son regard à elle se dépose maintenant sur un type endormit. Il a pas l’air blessé alors pas la peine de le filmer - elle range sa caméra le temps de le réveiller. Haha pas question que je l’embrasse. Mais quelle idée de dormir ici ! Eh oh, m’sieur, vous vous sentez bien ?
Elle s’en approche rapidement sans pour autant le gifler. Elle le secoue mais rien à faire.
Puis Calliope n’est pas bien brutale elle est surtout peur de lui faire du mal : misérable type endormit. Tu crois vraiment qu’un type endormit va nous renseigner ? elle se retourne vers Plutonium. On ferait bien de chercher quelqu’un...n’importe qui. pour n’importe quoi.
La situation actuelle n’a rien d’enviable au scoop d’il y a quelques instants : et Calliope s’ennuie déjà.
Elle se relève et fixe les alentours avec
ses yeux.


hrp: vos réponses sont flawless stop it






s t a r

merci takeshi & Julia pour les vava ♥
avatar
Autre compte : Orion P. Abrasax
Messages : 121
Pokédollars : 3811
Equipe : .
Newton
Meitner

Mar 4 Avr - 22:17

Special Event 3 - Icarus' Riddle
Celebi Oum & Jakady Marsh & Calliope Sanchez & Plutonium

Honnêtement, Celebi ne savait pas bien ce qu'elle faisait là. Elle se disait qu'elle serait bien mieux chez elle à feuilleter un énième ouvrage écrit par un scientifique des siècles précédents, ou bien en train de scroller sur son écran pour chercher des informations sur n'importe qu'elle sujet suscitant son intérêt. La construction de la tour avait attiré son attention quand elle avait vu l'information certes, mais pas forcément au point de se rendre sur place. Et pourtant, here she was. Sa curiosité l'avait poussée à se déplacer au final. Oh, et puis elle pourrait toujours partir si ça l'ennuyait. Elle n'était pas obligée d'écouter le discours de William Atlas jusqu'au bout, ni même de passer trop de temps à visiter le chantier de cette fameuse tour en construction. Cela dit, c'était normal qu'elle attire l’œil, et l'attention. C'était inhabituel dans le paysage de Basilia, et surtout, c'était une création nouvelle pour Atlas. La rouge devait quand même avouer que ça avait de quoi intriguer. Alors, elle y passerait un peu de temps. Elle était là maintenant, elle avait fait le déplacement, et elle comptait au moins donner une raison au fait d'avoir quitté sa chambre pendant tout ce temps. Parce que oui, aller jusqu'ici était quelque chose de très rare, et surtout, d'exceptionnel pour elle.

« Tiens, William Atlas est vraiment là. Je m'étais attendue à un hologramme » souffla-t-elle à l'attention de ses Pokemon en voyant le brun s'avancer sur l'estrade.

C'était assez connu que l'homme ne quittait pas souvent ses bureaux. Souvent, les rares conférences qu'il donnait se faisaient holographiquement, et la rouge ne pouvait pas le blâmer pour ça, elle le comprenait totalement même. Il avait sûrement d'autres choses bien plus importantes à faire que de parler pendant des heures. Et même si elle ne connaissait vraiment l'étendue de son travail, elle agirait sûrement de la même manière si elle était à sa place.

Elle se trouvait un peu en retrait de la foule. Tous ces gens la stressait, alors elle avait préféré rester loin. De toute façon, elle entendait très bien de là où elle était, les hauts parleurs répartis discrètement un peu partout permettant d'entendre aussi bien que si elle était au premier rang. Elle se trouvait d'ailleurs plus au niveau du chantier. Elle se recula de quelques pas quand passèrent près d'elle une jeune fille semblant filmer un jeune homme aux cheveux rouges qui parlait fort en s'agitant. L'étudiante ne fit pas attention à ce qu'il disait, d'une part parce qu'elle s'en fichait et d'autre part... ouais, parce qu'elle s'en fichait en fait.

Cependant, un bruit énorme fini par attirer son attention. Un bruit inhabituel, un bruit inquiétant, et qui le devint d'autant plus quand, se retourna, elle vit un énorme nuage de fumée et de poussière s’élever du sol. Par réflexe, elle recula d'un pas, et Newton qui était assis à ses côtés jusque là, bondit devant elle. Mais ce n'était pas un combat qui allait se dérouler, et la rouge réalisa rapidement ce qu'il s'était passé. Aussi surprenant que cela puisse paraître, une partie de la tour s'était effondrée. Celebi ne put s'empêcher de s'approcher de l’événement qui venait de se produire. En toute logique, il n'aurait pas du arriver. Et la Rhodienne détestait quand la logique était perturbée. Aussi, elle voulait connaître le pourquoi du comment.

« Hé, vous savez ce qu'il s'est passé ? »

Elle s'était adressé aux deux de tout à l'heure. La fille avait du filmer toute la scène, aussi, elle avait peut-être plus d'informations. C'est alors qu'elle remarqua à son tour le jeune homme endormi. Curieuse à son tour, Meitner s'approcha de l'inconnu, touchant sa joue avec l'une de ses fleurs comme pour le réveiller. Était-il inconscient à cause de l'accident ? Il ne semblait pourtant pas blessé.

« Quelle idée de s'endormir ici sérieusement ? »

Mais la jeune fille n'eu pas le temps de plus réfléchir à une réponse, car Newton poussa un petit cri, lui signalant que quelque chose se passait. En tournant la tête, elle remarqua effectivement qu'il y avait des blessés, des vrais, cette fois-ci. Des ouvriers probablement, qui s'étaient laissé surprendre par l'effondrement de la partie de la tour, dont la cause était toujours aussi mystérieuse.

« Hé, il y a des blessés ! » dit-elle pour prévenir les autres.

Elle accourut auprès d'un homme gémissant, dont les jambes étaient coincées. Et Celebi voyait bien qu'elle n'avait pas assez de force pour soulever ce qui les retenaient. D'autant plus qu'elle se demandait si ce n'était pas dangereux. Elle fit signe qu'on vienne l'aider. Peut-être que les Pokemon qui participaient au chantier pourrait être d'une quelconque aide.  

« Ne vous inquiétez pas, on va vous aider... est-ce que... est-ce que vous savez ce qu'il s'est passé ? »
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'






And no matter What I do Nothing ever takes The place of you
Celebi résiste en #97353D
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [08/05/2010] Special Event Super Bushido Impact XII !!!
» Krosmaster - Construit Samedi 20 Avril à 14h Special Event !
» [Special Event] Invasion de Fantômes Démoniaques
» [ Event : rp ] Combat d'arène (clandestin)
» [EVENT JCJ RP OUVERT] : Vendredi 4 décembre. début 21h20

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: