shooting stars


To the moon and never back ft. Takeshi

avatar
Autre compte : Mag & Seth Crystal
Messages : 105
Pokédollars : 1830
zone libre : 42 écoute "Guillotine" en boucle, en ce moment
Ney & Julia & Ayachou, merci pour les ava bg

Crédits avatars> ゆう
Code signa par ©endlesslove
Equipe :

Dim 11 Déc - 17:37
To the moon and never back
hopefully
Quarante Deux
&
Akihira Takeshi
Aujourd'hui 42 ne bossait pas.

Enfin il aimerait bien se dire ça, c'est vrai qu'il ne se rendrait pas au studio pour plancher sur le dessin animé, mais en soi c'était un vendredi et il se sentirait coupable de partir avec en esprit de ne pas bosser. Disons simplement qu'ayant remarqué que ses cernes s'alourdissaient et que le dessin animé avançant plutôt bien, on n'avait pas nécessairement besoin d'autant de monde dessus; celle qui gérait l'équipe de Siam VS the forces of evil lui avait simplement dit de se faire un long WE. Avec les programmes qu'il avait lancés avant de partir, certaines tâches simples seraient tout de même accomplies en son absence. Ca lui éviterait de se sentir trop mal. Disons pas plus que de raison.

Il était 9h03 quand le brun avait émergé d'un sommeil moins entrecoupé que d'habitude. Il n'avait ouvert les yeux que lorsqu'Adriel avait quitté l'appartement vers 7h et demie, parce que lui avait du boulot, comme il l'avait fait remarquer presque sur un ton de reproche. Lançant la machine à café par commande vocale, le jeune homme enfila un jean usé aux genoux qu'il devait bien avoir depuis 4 ans et un sweat-shirt pastel dont les motifs de galaxies évoluaient lentement. Ca correspondait plutôt bien à se destination du jour, concrètement. Car aussi tentante l'option de glander toute la journée dans l'appartement soit-elle, il préférait faire quelque-chose d'un tantinet plus productif. Manquant de trébucher sur Kyubey qui se frottait affectueusement contre ses jambes, le kalosien se dirigea vers la cuisine et souffla sur son breuvage obscur pour le refroidir. L'odeur amère lui chatouilla les narines, le réveillant progressivement. Aujourd'hui, et pour les deux jours à venir, le centre de recherche de la Cité spatiale était ouvert aux visiteurs. Une aubaine pour 42 qui était plutôt curieux à ce sujet. Et puis ce serait l'occasion de voir à quoi ça ressemblait de près, au cas où pour une raison obscure il faille détailler l'intérieur d'un centre de recherche spatial pour SiamVS.. A en juger par les récentes idées de scénario, ce n'était clairement pas exclu.

Le kalosien passa son trajet vers la cité spatiale confortablement installé sur un siège des transports en commun, ses écouteurs laissant deviner qu'il n'avait aucune intention de s'intéresser au monde autour de lui. L'adolescente neapolienne assise à côté de lui semblait cependant peiner à comprendre le message. Elle tenta d'engager une conversation et il fut trop poli pour l'ignorer, se contentant simplement de hocher la tête ponctuellement avec un sourire poli avant de fixer intensément le paysage par la fenêtre, signifiant la fin de cette pseudo-interaction. "Gravity" venait de se lancer, dans son casque sans fil, et il se demanda avec un léger sourire si cet appareil lisait ses pensées. Au vu des technologies actuelles ce n'était pas tout à fait exclu, bien que cette perspective le mette particulièrement mal à l'aise. Il laissa son esprit dériver vers l'académie, se demandant si sa journée portes ouvertes serait couplée avec celle du centre de recherches. Ca lui permettrait de faire d'une pierre deux coups: il avait toujours été trop terrifié pour ne serait-ce qu'imaginer postuler dans une école aussi prestigieuse, aussi n'avait-il jamais cherché à visiter les lieux ne serait-ce que par curiosité.

Quittant les transports une fois sa destination atteinte, le jeune homme laissa Kyubey et Void quitter leurs pokéball pour se dégourdir les pattes. Il aurait bien laissé Mischief faire de même, mais la perspective de tous les dégâts que cette créature pourrait causer dans un centre de recherches l'en dissuada bien vite. Attirer de l'attention sur lui n'était clairement pas ce dont il avait besoin, en particulier aujourd'hui, qui devait être une journée reposante. Non, il subirait son Skitty plus tard, une fois de retour à Neapolis. Au fond il avait le sentiment que ce monstre ne se sentirait à l'aise que dans la ville des lumières flashy et du superficiel, de toutes façons.

Le centre de recherches était immense.

42 ne put s'empêcher d'ouvrir de grands yeux curieux en entrant dans le bâtiment après qu'on aie vérifié qu'il ne transportait rien de dangereux dans son sac. Les overboards n'étaient pas autorisés à l'intérieur. Bon. Du moment qu'il le gardait plié dans son sac ça ne devrait pas poser de problèmes cela dit. Désireux d'éviter la masse de monde, le brun commença sa visite par les salles de conférences qui n'étaient pas particulièrement attractives avant de visiter les laboratoires puis la salle des machines contenant des appareils dont l'utilité resta un mystère à ses yeux.

Vers midi le kalosien jaugea raisonnable de manger quelque-chose rapidement avant de se diriger vers les entrepôts. L'endroit était sans doute l'un des plus visités, mais il tablait sur le fait qu'en ce moment les gens soient plus occupés à manger qu'à visiter. Et effectivement, c'était moins plein que ce qu'il avait craint au départ. Laissant ce constat le détendre un peu, le jeune homme prit son temps pour observer avec intérêt les vaisseaux, terriblement curieux par rapport à leur fonctionnement mais restant silencieux de ce côté-là. Il pourrait bien faire des recherches internet tout seul au lieu d'indisposer quelqu'un avec ses questions idiotes. En dépassant un n-ième vaisseau, une voix enthousiaste attira son attention, et le brun tourna la tête pour constater qu'elle appartenait à un homme un peu plus âgé que lui qui semblait expliquer quelque-chose aux visiteurs en face de lui. Son sourire rayonnait et il faisait de grands gestes comme pour étayer ses propos, provoquant parfois des sursauts dans son auditoire.

Oh flûte.

Se gardant de penser qu'il était pas mal, 42 nota plutôt son bras robotique et sa coupe de cheveux pour le moins inhabituelle, se demandant comment ça pourrait rendre une fois dessiné. Parce que s'il devait être honnête, il trouvait ça plutôt esthétique, à première vue.

Super embarrassant.

Prenant un rapide modèle 3D de l'intervenant qui travaillait vraisemblablement au centre de recherches avec sa tablette graphique, le kalosien alla chercher un coin dégagé pour s'assoir tout en le gardant en vue. Ca lui donnait vraiment l'impression désagréable d'être un stalker, mais ça ne serait pas la première fois de toutes façons, il y survivrait. Sortant son crayon digital, il jeta de brefs regards à l'inconnu tant qu'il le voyait encore avant que les gens en face de lui ne le gênent et qu'il ne doive utiliser le modèle 3D. L'hologramme haut d'une douzaine de centimètres qui flottait au dessus d'un coin de sa tablette n'était pas particulièrement discret mais c'était sa meilleure solution. En finissant avec la forme générale, le jeune homme s'appliqua à affiner les lignes et commencer à rajouter des détails, peinant notamment sur le bras robotique qui n'était pas exactement sa spécialité. Il était en train de corriger l'articulation du poignet quand une voix grave dans son dos le fit sursauter. Dans sa surprise il fit un faut mouvement, écrasant le modèle holographique à 3cm de haut et manquant par la même occasion de lâcher la tablette.

" Dites, j'espère que vous ne recopiez pas les modèles de vaisseaux parce que ce n'est pas auto- , commença l'homme qui devait être un vigile en regardant par dessus son épaule, Oh, mais c'est Akihira que vous dessinez ? "

Subitement, les galaxies du sweat-shirt de 42 cessèrent leur mouvement tandis que les joues de ce dernier prenaient une couleur rosée.

Super putain d'embarrassant.

Un rire nerveux lui échappa et il essaya tant bien que mal de se donner une contenance avec un sourire gêné, avant de se tourner vers le vigile. Oui, s'il parlait du type au bras robotique qui semblait faire une visite guidée c'était bien 'Akihira' qu'il dessinait.

" Vraiment désolé ! J'espère que ça dérange pas, je peux l'effacer si ça pose le moindre-
- Haha c'est pas mon genre de mettre des bâtons dans les roues des jeunots qui s'amourachent, bonne continuation c'est vraiment réussi !, le coupa le vigile sur un ton enjoué
- Ah ! S'exclama le brun en rougissant de plus belle, Ce.. c'est pas ..!
- Oh vous en faites pas, je lui dirai rien, pas besoin de se mettre dans des états pareils ~"  Termina-t-il en tournant les talons sans laisser son interlocuteur s'expliquer plus avant.

Pendant de longues secondes le kalosien resta immobile, dépité et mort d'embarras par rapport à l'échange qui venait d'avoir lieu, les galaxies de son sweat-shirt ayant subitement été avalées par un trou noir. A côté de lui Kyubey jouait avec son crayon digital du bout de l'un de ses rubans, tapotant la main de son dresseur avec l'autre. Il avait cru mourir sérieusement. Qu'est-ce qu'il aurait fait si c'était Akihira qui avait remarqué son dessin, au juste ? Son visage qui était progressivement redescendu à sa couleur naturelle devint rose à nouveau à cette idée. Il ne voulait pas savoir. Il n'avait surtout pas envie de savoir, peut-être ferait-il bien d'aller dessiner là où l'intervenant n'était pas. Ca réduirait les risques.

Soufflant un bon coup pour se donner du courage, le jeune homme se remit debout et observa les vaisseaux tout en marchant vers la sortie des entrepôts. C'est vrai qu'il y avait de quoi vouloir les dessiner, avec ces courbes élégantes et le soin apporté aux détails bien que certains soient un peu endommagés par endroits. Enfin ce n'était pas dans ses options de toutes façons, et au fond il était soulagé de ne pas avoir pensé à le faire. Il se serait senti d'autant plus mal si le vigile l'avait repris là-dessus à raison. Maintenant il irait vers l'observatoire, tout devrait bien se passer.

Enfin, c'était sans compter sur sa chance incroyable.

Trop concentré sur les vaisseaux, le jeune homme ne regardait pas assez devant lui pour éviter de se cogner quelqu'un qui devait ne pas l'avoir vu arriver. Décidément, il avait un talent fou aujourd'hui. Surpris par le contact, il manqua de lâcher sa tablette mais la rattrapa de justesse avant de lever les yeux sur la personne qu'il avait bousculée, un sourire coupable sur le visage.

Et là il se demanda si les entrailles de la terre ne voulaient vraiment pas l'avaler parce que ça l'arrangerait.

Son expression passa rapidement du sourire à une sorte d'effroi mêlé d'embarras tandis qu'il reculait un peu, ne sachant trop où se mettre. Lui qui voulait réduire ses chances de croiser Akihira, il était vraiment très bien tombé.

" Oh ex- excusez-moi, je.. regardais pas où j'allais, j'espère que tout va bien ..? "

Bredouilla-t-il tant bien que mal en espérant rester compréhensible, bien qu'il soit assez improbable que lui aie causé le moindre dégât à son interlocuteur, au vu de la carrure de celui-ci.
avatar
Autre compte : Taylor Atlas
Messages : 249
Pokédollars : 4212
Equipe :
Sam 17 Déc - 22:13

Awkward


Takeshi

ft. 42

– Ney☆
L’Académie était un lieu renommé, bien que récent ; la qualité de l’enseignement n’était plus à prouver et les possibilités de travailler dans des domaines prestigieux auprès d’entreprises comme Atlas, voire de rejoindre des planètes lointaines en faisait baver plus d’un. Mais pour accueillir les élèves les plus hésitants, répondre aux questions de chacun ou simplement attirer les curieux et faire un peu parler de soi. C’était aussi l’occasion pour certains membres présents de cesser d’agir comme des sauvages et d’aider un peu la foule présente… ou simplement d’arrêter de mettre un désordre monstre dans l’établissement pour apparaître un minimum correct l’espace d’une journée tous les quelques mois. Certains détestaient cette journée, bien entendu. Takeshi ? Il adorait ça.

Personne ne fut donc étonné de voir le brun se précipiter dès l’ouverture pour accueillir les arrivants et les guider à travers l’Académie. Il était arrivé en trombe, quelques grains de riz encore collés à ses lèvres, sa chevelure bicolore encore bataille, affichant un grand sourire à tous les curieux. Bien entendu, n’importe qui était libre de vadrouiller dans le campus à loisir, de toute manière surveillés et guidés par les agents présents pour l’occasion, mais le Kantonais se faisait un grand plaisir de leur donner un coup de main et de les abreuver d’anecdotes sur la vie ici, en tant que pilote ou simplement amusantes. Certains l’ignoraient et préféraient passer leur chemin en lui demandant plus ou moins poliment de les laisser tranquilles, d’autres l’écoutaient avec des étoiles dans les yeux ; une vie d’aventure loin de cette minuscule planète avait de quoi vous faire rêver, à moins que ce ne soit simplement l’enthousiasme de Takeshi qui était communicatif.

Il fallait le voir, aussi ; même si il était un peu débraillé et qu’on pouvait lui déceler deux ou trois cernes en se rapprochant de lui, puisqu’il rentrait à peine d’un assez long voyage, l’astronaute rayonnait, faisait de grands gestes des bras et tentait, avec sa maladresse habituelle, de faire réellement vivre les lieux. Sa dévotion était au moins louable, et vous arracherait au moins un sourire amusé même si vous n’accrochiez pas exactement à ses explications. Il avait révisé son texte, nerveux, quand bien même il savait qu’il n’était pas sûr de revenir à temps pour la journée et qu’il improviserait totalement ; et il était allé jusqu’à mettre un T-shirt sur lequel était inscrit un grand « Best Guide » - qui switchait parfois pour « Best Daddy », l’ancien message mis pour rire par une collègue et qu’il avait changé le matin. Mais outre ce léger bug et le fait que les manches étaient trop courtes pour masquer sa prothèse – qui ne manquait pas d’intriguer les curieux – il avait l’attirail parfait.

« Vous vous trouvez dans l’entrepôt ! annonça-t-il en entrant dans ledit entrepôt. Comme vous pouvez le voir, c’est là qu’on stocke les vaisseaux ! Il y en a des absolument IMMENSES, comme celui là-bas – ceux-là sont pour de longs voyages avec un grand équipage. Mais d’autres sont minuscules. Regardez, un type comme moi ne tiendrait même pas dedans, ahah ! Evidemment, on va rarement plus loin que la Lune avec. Ils ressemblent un peu aux vaisseaux et dirigeables terrestres, mais la technologie derrière tout ça et la manière de les piloter est bien plus complexe, décrit-il en prenant un air excessivement sérieux, redressant des lunettes imaginaires sur son nez. Vous apprendrez tout ça si vous venez à l’Académie, d’ailleurs. Perso, j’ai tout oublié ! »

Et il éclata de nouveau de rire, frottant l’arrière de sa tête d’un air gêné. Nerveux ? Il ne l’était pas vraiment, mais c’était toujours super impressionnant de voir autant de monde de balader librement dans ce qu’il avait commencé à considérer comme sa maison (la notion de « maison » étant cela dit assez relative avec Akihira, qui considérait l’univers entier comme un foyer acceptable). Mais c’était plus fun qu’autre chose, en définitive ! Ce n’était de toute manière pas la première fois qu’il faisait cela. Ce genre d’évènements arrivait même lorsqu’il était étudiant et, lorsqu’il avait le temps bien sûr, il faisait déjà preuve d’un zèle tout particulier lorsqu’il s’agissait de guider les gens… même si à l’époque, on lui reprochait de leur faire peur et d’être trop strict plus qu’autre chose. Le bon temps en somme. Désormais, en revanche, on l’incitait à venir faire le sale boulot à la place de personnages autrement plus salty (bonjour les Ingénieurs) et n’ayant aucune envie de venir, puisque ça lui faisait tant plaisir. Et comment que ça lui faisait plaisir ! Il prenait même des selfies avec les visiteurs près de son vaisseau préféré (affectueusement surnommé Akihirate par certains, puisqu’il était souvent en réparations à cause de ses aventures extrêmes) et pouvait leur parler de son adorable, fabuleux Mélofée. Mikazuki se contentait d’ailleurs de contempler le spectacle de haut, confortablement perché sur l’épaule de son dresseur, faisant coucou aux nouveaux venus avec ses minuscules bras roses.

Autant dire qu’il ne vit pas vraiment la fatigue s’accumuler. Hélas, tenir debout après un éprouvant voyage, un long entraînement matinal, un petit-déjeuner frugal et sans eau était plus dur que prévu, même pour un type aussi fort et énergique (et bien foutu diraient certains) que lui. Il s’excusa donc et partit s’absenter dans un coin plus calme l’espace d’un instant, histoire de souffler un peu, c’est à dire approximativement… dix secondes avant qu’il ne retourne à son état de pile électrique humaine. Saisissant la gourde qu’il avait constamment sur lui, il but quelques gorgées avant de passer un peu d’eau sur son visage, l’essuyant rapidement avec son T-shirt bugué qui sécha presque immédiatement.

« Plutôt épuisant, pas vrai, Mikado ? » soupira-t-il, avec cela dit un sourire en coin.

Le Mélofée l’imita en hochant la tête. Enfin, il n’avait pas le temps de se plaindre ! Il devait allumer les passions de tous les visiteurs pour l’espace et il ferait au mieux pour ne pas échouer cette ô combien importante mission. Et si un journaliste devait interroger un pilote ? On lui avait dit qu’il fallait s’en méfier, mais informer la presse était terriblement important ! Et les futurs élèves qui s’interrogeaient sur leur orientation ? Arceus, il devait y retourner tout de suite. Non sans entonner un air, il commença dont à se diriger vers l’endroit où la foule se concentrait, quittant son petit coin sombre. Sur son chemin, un agent de sécurité le salua, et Takeshi décida de lui rendre son geste de la main et son sourire bizarrement amusé… et oublia totalement de regarder devant lui, se cognant contre quelqu’un. Il voulut murmurer quelques excuses ou faire une blague un peu nulle sur la situation, mais pour une fois, l’autre personne fut plus prompte que lui à le faire, en bredouillant un peu. Bruh, pas besoin d’être si gêné !

« Tout va bien, pas de souci ! Je m’en ferais plutôt pour t— vous d’ailleurs ! Vous êtes perdu ? Besoin d’aide, d’informations ? ~ »

Il essaya de ne pas paraître TROP enthousiaste pour ne pas le faire fuir, mais quand même d’être joyeux pour le mettre en confiance… wow, c’est compliqué les interactions sociales, si seulement il était acceptable de juste prendre dans ses bras tout le monde, il aurait moins de mal. Mais ces pensées ô combien philosophiques sortirent brusquement de l’esprit de Takeshi lorsqu’il baissa la tête vers son interlocuteur. Pas très grand, cheveux et yeux bruns, clairement pas aussi heureux de lui parler qu’il l’aurait espéré… mais surtout, il portait maladroitement une tablette tordue dont s’échappait un petit hologramme. Et malgré le gros trait disgracieux qu’il avait accidentellement tracé, l’astronaute reconnaissait très bien le personnage représenté (et particulièrement bien, omgomg). Des étoiles dans les yeux, l’homme aux yeux noirs oublia sa façade cool approximative pour s’extasier comme un gamin devant l’œuvre.

« Oooooh ! C’est moi ? Je… je ne sais pas quoi dire ! C’est beau ! Enfin, le dessin, pas moi, ahah, je ne suis pas si narcissique— mais comment tu fais ça ? Et je suis ta Muse ou quelque chose du genre ? C’est un vrai honneur ! Je suis tellement touché… »

Ajouta-t-il en serrant brusquement l’inconnu dans ses bras, le relâchant presque aussitôt – mais gardant une main sur son épaule, et lui adressant un sourire ponctué de larmes au coin des yeux. Il était si fier. Si heureux. Quelle merveilleuse journée.

« Désolé, mais je suis vraiment honoré ! T’aurais dû me montrer ça plus tôt, j’aurais pu faire une pose correcte au lieu de bouger dans tous les sens ! D’ailleurs, tu es un professionnel ? Qui s’intéresse à l’architecture, aux vaisseaux ou quelque chose comme ça ? »

Maintenant, il était curieux ! Et content. Mais son interlocuteur devait l’avoir compris.

avatar
Autre compte : Mag & Seth Crystal
Messages : 105
Pokédollars : 1830
zone libre : 42 écoute "Guillotine" en boucle, en ce moment
Ney & Julia & Ayachou, merci pour les ava bg

Crédits avatars> ゆう
Code signa par ©endlesslove
Equipe :

Mar 20 Déc - 3:27
To the moon and never back
hopefully
Quarante Deux
&
Akihira Takeshi
Pourquoi fallait-il que ce type soit aussi immense ?

Si 42 avait régulièrement tendance à se sentir à juste titre comme un misérable insecte, c'était rarement aussi présent physiquement. Akihira devait faire au moins 15 centimètres de plus que lui, à vue d'oeil, et ça se faisait bien ressentir. Reculer de quelques pas n'avait pas réduit l'impression d'écrasement de beaucoup, surtout que concrètement s'il reculait plus que ça il donnerait l'impression de tenter de s'enfuir. Peut-être bien que c'est ce qu'il cherchait à faire, dans le fond. Peut-être que ça l'arrangerait. Peut-être aussi qu'il n'irait de toutes façons pas bien loin avant de se cogner contre-quelqu'un ou trébucher tout seul comme la personne douée qu'il était. Et sa tablette ne pouvait décemment pas supporter beaucoup plus de chocs aujourd'hui. Elle n'était certes encore jamais assez tombée pour atteindre le sol, mais difficile de garantir qu'il soit assez vif pour la rattraper une fois de plus. Le matériau avait beau être résistant, il préférerait ne pas en tester les limites.

Son interlocuteur lui assura que tout allait bien -comme on pouvait s'y attendre-, manquant maladroitement de le tutoyer, ce qui n'aurait à vrai dire pas beaucoup dérangé 42. Disons qu'il n'était plus à un pronom près, et qu'il ne savait pas trop comment le faisait se sentir la distance impliquée par le 'vous'. Est-ce que ce n'était pas d'autant plus awkward ? Enfin la réaction de l'intervenant le rassura un peu, dans la mesure où il en semblait heureusement pas contrarié d'avoir été bousculé par un idiot qui devrait regarder où il mettait les pieds au lieu de garder les yeux fixés sur des vaisseaux. Il eut même la sympathie de proposer de l'aide au jeune homme sur un ton plutôt enthousiaste. En soi oui, il était un peu perdu, mais il savait où il allait donc en principe tout se passait plutôt bien. Le sourire rayonnant de son interlocuteur étant plus contagieux qu'il ne voulait bien l'admettre, le kalosien se détendit légèrement, voyant là une manière rapide de se sortir de cette situation. A savoir remercier Akihira, lui dire que c'était gentil mais qu'il n'avait pas à perdre son temps avec lui que tout se passait bien et filer avant que la situation ne lui échappe.

Mais la situation lui échappa bien plus vite qu'il ne l'aurait anticipé.

A peine tentait-il d'ouvrir la bouche pour répondre que l'intervenant semblait repérer quelque-chose dans les mains de 42 et toutes les étoiles de l'univers s'allumaient dans ses yeux sombres. Comme s'il ne rayonnait pas déjà assez à l'origine. Le brun sentait qu'il allait finir ébloui avant la fin de cette entrevue. Mais lorsque son interlocuteur commença à parler il réévalua son estimation: il allait défaillir avant toute chose. Le scénario qu'il voulait éviter par dessus tout était en train de se réaliser et il ne savait absolument pas quoi faire, partagé entre l'envie de disparaître de la surface de cette terre, fondre en larmes et s'enfuir en courant. N'ayant aucun réel talent pour cacher ses émotions, le kalosien sentit ses joues s'empourprer à une vitesse affolante. La pointe de fierté provoquée par les compliments de sa 'muse' se mélangeait désagréablement avec de cuisants sentiments de honte et d'embarras à l'idée d'avoir été repéré dessinant quelqu'un en cachette tel un creepy art stalker. Ca lui faisait presque mal en toute honnêteté, de garder ça sous contrôle en plus de ces larmes qui menaçaient de remonter et qu'il tenait à distance en se mordant plus ou moins violemment l'intérieur de la lèvre.

Il était nerveux.

Beaucoup trop nerveux.

Surtout qu'Akihira ne réagissait pas négativement du tout. C'était juste beaucoup plus d'attention qu'il n'en méritait. Il ne méritait clairement pas une telle sympathie. Il se serait sans doute décomposé si Kyubey ne l'avait pas ramené sur terre en enroulant discrètement un ruban autour de son poignet pour lui faire passer un agréable sentiment d'apaisement comme il le faisait souvent en sentant son dresseur perdre pied. Très superficiel mais ça aidait déjà un petit peu. Disons que ça valait largement mieux que de le laisser seul avec ses pensées.

Ce à quoi il ne s'attendait pas en revanche, c'était du réconfort de la part de son interlocuteur.

Certes il ne faisait certainement pas exprès de le mettre dans un tel état de panique, il disait même être touché que 42 se soit amusé à le dessiner -et ce dernier ne savait trop que faire de cette affirmation- mais il ne pensait pas que la moindre de ses actions puisse le faire se sentir un peu mieux, à ce niveau. Parce que honnêtement, il était si embarrassé, presque au bord des larmes. Quelle horrible journée. Mais son train de pensées plutôt chaotique et globalement très négatif fut interrompu lorsque soudainement le brun sentit des bras l'entourer. Quelques secondes lui furent nécessaires pour réaliser que l'intervenant l'avait serré contre lui avant de le relâcher, gardant cependant une main sur son épaule. Oh. Peut-être qu'internet ne mentait pas entièrement en disant que les câlins avaient une dimension thérapeutique, parce que sa panique était redescendue d'un cran. Un petit cran, certes, mais maintenant il respirait. Maintenant il était capable de formuler une phrase.

" Je suis vraiment désolé , lâcha-t-il en premier lieu, après avoir pris une grande inspiration, J'avais..euh.. peur de vous.. te montrer ? On peut se tutoyer je suppose ? Ou pas ? Oh désolé, je sais pas m'exprimer, c'est terrible.. "

Continua-t-il avec un rire embarrassé, voyant du coin de l'oeil les galaxies de son sweater faire des oscillations nerveuses, virant vers un rose proche de celui de ses joues avant de redescendre dans le pastel. Sa réponse était terrible. Cette situation était terrible. Il fallait qu'il se calme, ses mains tremblaient, et le fait qu'on le voie paniquer autant n'était en rien pour l'aider. L'étreinte de Kyubey se resserra autour de son poignet et il passa sa main libre dans ses cheveux pour essayer de se donner une contenance et reprendre. Lorsque son regard croisa celui de l'agent de sécurité de tout à l'heure qui souriait d'un air amusé le kalosien faillit perdre toute confiance, mais il avait déjà commencé à parler.

Trop tard pour reculer.

" Et donc.. euh.. content que tu l'aies pas mal pris, ça doit être franchement bizarre de trouver qu'un parfait inconnu t'a dessiné sans prévenir.. T'avais l'air absorbé dans la visite guidée j'ai préféré ne pas te déranger pour si peu, haha, encore désolé.

Il s'excusait tellement, c'était terrible. Mettant la tablette dans une position où on pouvait voir clairement ce qui se passait dessus, le brun retourna en arrière pour effacer le large trait disgracieux tracé accidentellement en travers du dessin pas trop raté selon ses standards. Sans doute parce que le sujet était franchement intéressant. C'était ridicule mais même avec cet évènement l'envie de dessiner Akihira ne l'avait pas quitté, il hésitait presque à prendre au sérieux sa proposition de prendre la pose. Mais il ne faisait que plaisanter ou se ficher de lui, pas vrai ?

Haha, dire qu'il commençait à un peu moins flipper.

- Oh c'est.. pas si joli que ça, je vois mes erreurs d'ici, mais merci .. Et je suis 'professionnel', en quelques sortes, mais rien d'aussi grandiose que l'architecture par contre, répondit le kalosien, se rappelant des questions de son interlocuteur, Je suis dans l'animation, je fais des storyboards et des fonds. Mais les vaisseaux et l'architecture m'intéressent, effectivement, disons que je dessine quand j'ai du temps à perdre..

Ajouta le jeune homme en haussant les épaules. Récupérant son crayon digital, il corrigea quelques traits qui le névrosaient avant de laisser la tablette orientée de sortes à être facilement visible pour son interlocuteur. S'il voulait y jeter un oeil un peu plus attentif c'était son droit, après tout c'était lui qui s'était fait dessiner par un idiot awkward qui n'avait même pas eu le courage la décence de prévenir. Peut-être qu'en réalité il n'appréciait pas du tout mais s'arrangeait pour être tout de même sympathique avec les visiteurs même aussi stupides que lui de la journée portes ouvertes. Maintenant le doute revenait. Pourtant son enthousiasme communicatif avait semblé tout à fait sincère, et ces étoiles dans ses yeux ne mentaient pas. La pensée était embarrassante af mais 42 le trouvait littéralement éblouissant.

" Mais globalement.. oui je trouve que vo- que tu rends très bien dessiné, en soi on peut dire que tu es ma muse, haha.., nouveau rire embarrassé, comme il le faisait si bien, Tu.. travailles ici ? "

Tenter de tomber dans une conversation un peu plus normale. Courage. Son sweater revenait dans des tons bleus et verts lentement. Même s'il sentait que son visage était toujours un peu plus rose qu'il ne le souhaiterait, le vêtement témoignait de la baisse de son niveau de panique. C'était un bon début.


    Quarante Deux

       
    Sleep on me. Feel the rhythm in my chest, just breathe. I will stay, so the lantern in your heart won't fade. The secrets you tell me, I'll take to my grave. There's bones in my closet, but you hang stuff anyway. And if you have nightmares, we'll dance on the bed. I know that you love me, love me. Even when I loose my head. Guillotine. #f76061
avatar
Autre compte : Taylor Atlas
Messages : 249
Pokédollars : 4212
Equipe :
Jeu 5 Jan - 10:35

Awkward


Takeshi

ft. 42

– Ney☆
Et il s’excusa de nouveau, avant de bafouiller quelques paroles confuses. Vraiment… il fallait qu’il se calme un peu ! A force de changer de couleurs, son t-shirt allait finir par buguer, comme le sien d’ailleurs. Enfin, heureusement, son Pokémon semblait là pour le rassurer un peu. De son côté, Takeshi se contentait de lui afficher un grand sourire toujours aussi admiratif, à moitié amusé et enthousiaste, à moitié inquiet pour le pauvre brun. Celui-ci allait peut-être passer son chemin ? Non, il était en train de le dessiner, il fallait bien que l’astronaute l’aide à compléter son chef-d’œuvre ! Mais heureusement pour lui, l’artiste poursuivit la conversation, l’air légèrement plus à l’aise… légèrement.

Il avait peur que ça le dérange ? Akihira ne voyait absolument pas en quoi ça pourrait poser souci à qui que ce soit. C’était même une merveilleuse surprise qui illuminait sa journée ! Après, il pouvait comprendre que son interlocuteur n’ose pas trop l’approcher… débarquer au milieu d’une foule pour annoncer cela aurait pu être sacrément embarrassant, maintenant qu’il y songeait. Peut-être qu’il lui faisait peur ? Ce serait ballot… Et en plus, il s’excusait encore. Ce garçon avait sérieusement besoin qu’on le rassure… Le Kantonais en profita donc pour lancer un rapide :

« Pas de souci ! Ca ne me dérange pas~ »

Le plus petit, de son côté, effaçait le trait qu’il avait tracé par accident, permettant à son ébauche d’apparaître sous son meilleur jour. Wow ! C’était encore plus joli quand c’était pas tordu et barré par un énorme truc disgracieux, qui l’eût cru ! Mais ce serait peut-être mieux… avec une pose plus dynamique. Ou dans un vaisseau cool. Se prenant un peu au jeu, le pilote commençait à imaginer dans quelles situations il pourrait se mettre pour rentre la composition plus fun à regarder. Il n’y connaissait pas grand chose, bien sûr, mais il s’estimait assez bon public pour savoir ce qui plairait au public ! Et puis, ça l’amusait beaucoup, ce genre de trucs.

Ah… et donc, il était professionnel. Mais modeste. Trop peut-être, parce que du point de vue d’une personne lambda, l’animation était un domaine cool au possible. Surtout un grand enfant qui avait trop entendu parler de détails techniques pour ne pas être attiré par des choses à l’air infiniment plus simples et divertissantes. C’était génial... il venait de rencontrer un pro de l’animation qui le dessinait, lui. Et le Kantonais eut encore plus d’étoiles dans les yeux (elles allaient finir par aveugler son interlocuteur) lorsqu’il le décrivit comme sa muse. Comment ça, il avait utilisé le terme en premier ? Ca n’en était pas moins honorant à ses yeux.

« C’est incroyable, admit-il avec un petit rire joyeux. Je suis trop content. Merci beaucoup, tu illumines ma journée. »

Il fallait qu’il se calme un peu, n’ayant pas trop envie de brusquer l’autre et étant quand même censé être un guide « sérieux »… même si quelque chose lui disait qu’il recommencerait à crier de joie et câliner son interlocuteur dès qu’il ajouterait quelque chose.

« Je travaille ici, oui. Je suis astronaute et je donne des cours de temps en temps ! D’ailleurs, j’ai piloté pas mal des engins de cette pièce… Plutôt cool, non ? »

Ben quoi ? Avec un job cool comme celui-là, il pouvait bien se vanter un peu ! Et puis son interlocuteur était cool aussi, il ne voyait pas le problème.

« Au passage, je m’appelle Takeshi Akihira. Meilleur guide de la Cité Spatiale, à votre service, comme tu peux le voir ! lança-t-il en faisant un salut militaire. Et toi ? »

Il ajouta, d’un ton plus posé qui se voulait rassurant, plaçant une main sur l’épaule de l’autre brun :

« Au passage, pas besoin d’être si nerveux. Si quelque chose te gêne ou que tu as quelque chose à dire, n’hésite pas. C’est mon boulot en tant que super-guide de faire en sorte que tout le monde soit à l’aise ! »


avatar
Autre compte : Mag & Seth Crystal
Messages : 105
Pokédollars : 1830
zone libre : 42 écoute "Guillotine" en boucle, en ce moment
Ney & Julia & Ayachou, merci pour les ava bg

Crédits avatars> ゆう
Code signa par ©endlesslove
Equipe :

Sam 21 Jan - 13:45
To the moon and never back
hopefully
Quarante Deux
&
Akihira Takeshi
Il réagissait bien ?

Genre vraiment bien ??

C'était incroyable. Pas du tout quelque-chose qu'il aurait pu calculer, en toute honnêteté. Ca lui aurait juste pas traversé l'esprit. L'embarras, la surprise et le fait de le trouver chelou, ça 42 aurait pu le calculer, c'était d'ailleurs précisément pour cela qu'il n'avait surtout rien dit à l'intervenant et choisi la fuite plutôt que l'affrontement. Mais ça se passait juste.. bien, prouvant à son instinct qu'il s'était planté sur ce coup-là. Il lui assura que ça ne le dérangeait pas et le sourire du brun s'adoucit un peu, tirant un peu plus vers le soulagement et un peu moins vers la nervosité. Il avait cessé de se mordre l'intérieur de la lèvre, ignorant le goût métallique qui envahissait sa bouche pour se concentrer pleinement sur son interlocuteur.

" C’est incroyable ", disait-il

Et le jeune homme ne put empêcher son sourire de s'élargir un peu parce que ça faisait exactement écho à ses pensées de tout à l'heure. Il ne put s'empêcher de rougir légèrement en entendant son rire, aussi. Juste.. comment ? Pourquoi ? Cet homme était tellement lumineux. Regarder dans sa direction faisait presque mal.

" Tu illumines ma journée. ", lui avait-il assuré

Oh, l'ironie.

La belle ironie. C'était lui, le rayon de soleil, ici. 42 était à peu près certain que si on éteignait toutes les lumières de l'entrepôt, son sourire suffirait à tout éclairer. Quelque-chose comme ça. Il devenait cheesy maintenant, si ça se trouve ce garde n'avait pas entièrement tort avec ces histoires de crush.

Mais cette simple idée lui retournant l'estomac de malaise, il préféra s'en débarrasser. Non, l'animateur était juste nerveux, comme toujours, et Akihira pas mal, comme assez peu de monde. Et très chouette à dessiner, aussi. Sa vision positive des choses commençait à se communiquer au brun, à vrai dire: il n'avait plus trop honte de sa sorte d'art stalk. Après tout si sa muse (et il avait cru voir que ce terme l'enthousiasmait) était d'accord, il n'y avait pas de raisons de s'en vouloir. Pas tant que ça. Juste une ou deux, parce qu'on n'empêcherait jamais son esprit auto-dépréciatif d'en trouver. Simple automatisme, mais il avait pris l'habitude maintenant.

Par chance, sa tentative pour prendre une conversation moins gênante fut fructueuse, et son interlocuteur lui répondit avec animation qu'il était pilote. Wow, il devait avoir été vraiment excellent pour en arriver à ce poste, à en juger par les critères particulièrement stricts imposés par l'académie pour le cursus de pilotage. Oui parce que même s'il n'avait jamais osé rêver y entrer, aucune chance qu'il soit assez bon pour ça le kalosien s'était tout de même un tout petit peu renseigné. Voilà qui expliquait pourquoi il était si.. agréable à regarder, disons. C'était presque intimidant, de se retrouver à parler à quelqu'un avec un job aussi important et probablement dangereux, il se sentirait presque idiot avec sa tablette et son dessin animé. Presque, s'il ne savait pas pertinemment qu'aller dans l'espace, quand bien même ce serait fort beau, n'était pas un truc qui l'inspirait. Le vide sidéral lui rappelait trop de trucs qu'il préférait garder dans un coin. Pas souvent. Pas pour y bosser.

Il eut un hochement de tête affirmatif quand Akihira ajouta que c'était plutôt cool. Ses yeux brun-dorés parcoururent la pièce avec plus d'attention que tout à l'heure, quand il cherchait à la quitter. Certains détails des vaisseaux commençaient à se graver dans son esprit. Donc il avait piloté la plupart d'entre eux. Il n'avaient pas de vaisseaux attribués, en fait. C'était plutôt chouette. Plus varié que ce qu'il se serait imaginé.

Son regard se porta à nouveau sur le bras mécanique et il se demanda si ça l'aidait pour le pilotage. Si la prothèse avait des fonctionnalités ou quelque-chose dans le genre permettant plus de précision, ou des sortes d'appareils de mesure, il n'en savait trop rien. Peut-être que ça existait. Peut-être que ce n'était pas un bras perdu mais une sorte d'armure intégrée par dessus sa peau. Ou peut-être qu'il ne voudrait pas lui dire, après tout ça ne le concernait pas et il devrait garder sa curiosité pour lui-même.

Pas comme s'il allait oser poser la question, de toutes manières.

Le pilote lui donna ensuite son nom complet, et son interlocuteur lui en fut reconnaissant: ça éviterait d'avoir à expliquer comment il connaissait déjà son nom de famille si par mégarde il l'appelait 'Akihira' sans faire attention. Il en serait capable en plus, doué comme il était. Le brun sentit que Kyubey dé-serrait les rubans autour de son poignet, s'en détachant même complètement pour les laisser flotter autour de lui. La majeure partie du stress était passée, c'était une bonne chose. Un léger rire lui échappa à la vue du salut militaire, le pilote semblant prendre son rôle de guide très au sérieux. Le titre était peut-être autodésigné mais oh well, qui irait le contredire ? Il était captivant, quand il parlait des vaisseaux et de son travail avec des étoiles dans les yeux. 'Way too precious omg' fit son esprit, mais le kalosien s'efforça de ne rien dire à voix haute. Trop embarrassant.  

" 42, enchanté Aki.. Takeshi, se rattrapa-t-il à l'arrache, enfin je suppose que je peux dire Takeshi ? D'ailleurs, appelle moi Quatre, ou Four, c'est un peu long 42.. "

Ajouta-t-il avec un sourire un peu coupable. Ce type avait l'air tellement sincère, il s'en voudrait presque de 'mentir' sur son nom. Mais en soi ce n'était pas un mensonge -il était infoutu de mentir-, puisque tout le monde l'appellait 42. Si c'était le seul nom par lequel on le connaissait, et qu'on pouvait le retrouver avec ce nom, alors c'était son 'vrai nom'. Personne ne connaissait Neo Rousselle et personne ne devrait le connaitre. Sa propre soeur l'appelait par des pseudonymes, c'est dire. Il sursauta légèrement en sentant une main sur son épaule, l'arrachant à sa réflexion sans trop de violence, ses yeux remontant vers le visage de Takeshi.

Toujours aussi grand.

Flûte.

Pas besoin d'être aussi nerveux, disait-il d'un air rassurant qui semblait être sa marque de fabrique. Cet homme était vraiment trop gentil, il se sentait piquer un fard à nouveau et préféra s'intéresser à la tablette qu'il avait encore à la main pendant que le pilote terminait sa tirade. Question de survie. Il finirait par s'habituer, enfin à supposer que leur discussion dure plus longtemps que cela.

" Je.. c'est vrai qu'à la limite si y'a quelqu'un qui pourrait être embarrassé, c'est plutôt toi, fit-il avec un léger rire, enfin tu as dit que ça ne t'embêtait pas, ça me rassure..

Termina-t-il en se mordant la langue pour ne pas dire 'désolé' une fois de plus. Qu'il se calme. Pas de raison de flipper. Il n'avait pas la situation en main mais peut-être n'avait-il pas besoin de l'avoir. Respirer. Le brun se força à le regarder en face de nouveau, moins effrayé que précédemment cela dit.

" Il n'y a rien qui me gêne, ne te dérange pas pour ça, assura-t-il, Juste.. ça t'ennuie que je fasse d'autres dessins ? Enfin je veux pas te retenir, hein, tu dois avoir des choses plus importantes à faire mais.., il passa une main dans ses cheveux, sentant qu'il allait mal formuler ça, tu es vraiment super.., mal formulé, effectivement, à dessiner, je veux dire! Enfin en général aussi, j'en doute pas ! C'est juste pas.. là où je voulais en venir.. désolé."

Il avait réussi à s'embrouiller encore une fois. Quel idiot. L'animateur se retint de facepalm parce que ça impliquerait d'écraser sa tablette contre son visage, et elle avait sans doute déjà assez souffert pour la journée. De nouveau, l'envie de disparaître. Il la noya sous un rire.

" En gros je pense que j'aimerais bien faire plus ou moins connaissance, si tu as le temps pour ça.., wow il ne se pensait pas capable de dire un truc pareil , Tu pourrais peut-être me parler des missions que tu as faites avec l'un des vaisseaux, comme ça ça reste une visite guidée et je te fais pas perdre ton temps ? "

Suggéra-t-il en haussant un peu les épaules, assez prêt à se faire rembarrer. Ce ne ferait même pas mal sur le coup, il s'y attendait. Après tout il était sans importance ferait mieux de laisser les gens travailler, au lieu de traîner dans leurs pattes. Mais ça ne pouvait pas être si terrible d'essayer. Venant de cette sorte d'étoile qu'était Takeshi, il ne se plaindrait même pas d'être brûlé par un refus.


    Quarante Deux

       
    Sleep on me. Feel the rhythm in my chest, just breathe. I will stay, so the lantern in your heart won't fade. The secrets you tell me, I'll take to my grave. There's bones in my closet, but you hang stuff anyway. And if you have nightmares, we'll dance on the bed. I know that you love me, love me. Even when I loose my head. Guillotine. #f76061
avatar
Autre compte : Taylor Atlas
Messages : 249
Pokédollars : 4212
Equipe :
Sam 18 Fév - 18:52

Awkward


Takeshi

ft. 42

– Ney☆
« 42 ? s’étonna Takeshi, avant de retourner à son sourire habituel. C’est un nom adorable ! C’est drôle quand même, on m’a toujours parlé du quatre comme d’un nombre porte-malheur. On dirait que c’est l’inverse pour moi aujourd’hui ! »

Il ne mentait même pas et ne s’était pas posé tant de questions sur la véracité de ce nom ; les parents donnaient parfois des noms à la symbolique étrange à leurs enfants, mais qui était-il pour juger cela, pour peu que ça sonne bien ? Ca pourrait être pire, il pourrait avoir un nom super archaïque et snob comme Dylan ou Kévin.

Lorsque Takeshi avait posé sa main sur son épaule, l’autre brun avait de nouveau rougi, reprenant la parole. Embarrassé, lui ? Ben voyons ! Takeshi connaissait certes la honte, mais ce ne serait certainement pas pour ce genre de choses (et pas en de nombreuses occasions, il est vrai). Cela dit, il risquait bien de le devenir si son interlocuteur continuait à rougir et balbutier comme ça. Il avait conscience d’avoir une allure parfois effrayante, et était suffisamment distant et glacial par le passé pour avoir l’habitude de faire peur, mais il avait changé et était devenu beaucoup plus aimable. Et il voulait absolument transmettre ces ondes positives à tous ceux qui l’entouraient ! Par conséquent, même si il finissait aussi embarrassé que 42 (ce qui serait quand même assez dur), il ne pouvait pas se permettre de le montrer. Juste pour maintenir une bonne ambiance.

Heureusement, il n’eut pas à faire le moindre effort, puisque 42 recommença à parler, lui demandant si il pouvait faire d’autres dessins. Evidemment, aux yeux de Takeshi, la réponse était évidente ; il flattait presque trop son égo à l’honorer comme ça ! Quant à avoir des choses plus importantes à faire… il ne dit rien, parce qu’il ne fallait pas trop que ça se sache, mais l’Académie n’était pas toujours si pro. Sa collègue passait une bonne partie de son temps à maintenir son rang de n°1 sur OHWOW, d’autres menaçaient leurs élèves en les faisant participer à des expériences ou rituels satanistes, et lui-même n’avait pas vraiment à jouer les guides et était juste là parce que ça lui faisait plaisir. Or, un dessin lui ferait encore PLUS plaisir.

« Tu es vraiment super… A dessiner, je veux dire ! Enfin en général aussi, j’en doute pas ! C’est juste pas… là où je voulais en venir… désolé. »

Takeshi voulut lui reprocher de s’être encore excusé pour rien, mais il ne réussit qu’à rougir légèrement, élargissant son sourire déjà radieux à défaut de succomber à un rire qu’il aurait pu mal prendre. C’était sérieusement adorable. Un peu drôle, aussi, mais il ne fallait pas le dire. Heureusement, le Kantonais parvint à se maîtriser un peu lorsque 42 lui suggéra de parler de ses voyages pendant qu’il travaillait de son côté.  

« Excellente idée ! Je suis toujours ravi de rencontrer de nouvelles personnes, alors pouvoir parler de mon boulot en plus, c’est un vrai plaisir ! Oh, et bien sûr, continue de dessiner, autant que tu en as envie. Je suis toujours à ton service, je te l'ai dit. Si il faut poser, même si c'est une pose improbable, je suis tout à fait capable de le faire aussi, je veux que tes conditions de travail soient optimales ! »

Bon, maintenant que les choses étaient claires, il devait lui raconter quelque chose d'intéressant... Il commença par désigner un vaisseau assez proche, avançant de quelques pas vers la machine ; de taille moyenne comparé au reste de la flotte, il se dessinait sous des formes assez sobres et des couleurs claires, du blanc et de l’argent principalement. Quant à l’intérieur, on le voyait mal, mais on pouvait discerner par les hublots des peluches Mélofée et des fleurs en pots.

« Celui-là est plus ou moins mon vaisseau perso. Normalement, un pilote en a toujours un, et c’est avec celui-là qu’il fait la plupart de ses voyages dans l’espace, avec un petit équipage. Mais il m’est arrivé d’en conduire d’autres. Par exemple, un aéronef de voyage énorme, comme celui tout là-bas… ils organisaient un grand gala dessus, et j’ai dû passer faire un petit discours à des dizaines de grands représentants avec du champagne à la main. Ce n’était pas une mission difficile au niveau technique, mais c’était assez impressionnant. D’autres fois, il nous arrive de piquer des petits vaisseaux rapides aussi, notamment pour des courses. En général, c’est à qui fera le plus vite le tour de la Terre, mais il y a aussi de grands concours qui permettent de faire des épreuves intergalactiques de plusieurs semaines ! Enfin, ils retransmettent ce genre de choses sur Terre, alors tu le sais peut-être déjà. Mais pour revenir à ce vaisseau, c’est vraiment avec lui que j’ai fait mes plus grands voyages, et les plus difficiles. Avant, il était noir et violet, d’ailleurs, j’ai dû le repeindre parce qu’il me rappelait de mauvais souvenirs ! Mais même si c’est un métier difficile, voire dangereux, je ne regretterai jamais de retourner dans ce cockpit. Que ce soit pour aller visiter des planètes et des galaxies lointaines, rapporter des images de nébuleuses à des années lumières de là, ou juste faire un tour sur la Lune, c’est toujours à couper le souffle. Tu es déjà allé sur la Lune en vacances, d’ailleurs ? Il y a plein de Mélofée là-haut. J’adore ce Pokémon, d’ailleurs je ne me sépare jamais du mien – il s’appelle Mikazuki, tu peux le câliner si tu veux, c’est un amour. Oh, euh, bref, où j’en étais… »

Rougissant légèrement, le pilote s’arrêta brusquement dans sa tirade, se retournant vers son interlocuteur. Qui, heureusement, était encore là. Il ne lui en aurait pas voulu d’avoir fui, même si il était personnellement très content d’avoir un public pour écouter ses histoires.

« Ahah, pardon, je suis vraiment passionné quand je me mets à parler… n’hésite pas à me stopper si je pars trop loin. »

Il était déjà assez gênant comme ça, apparemment, alors mieux valait ne pas en rajouter. Quoique… au point où ils en étaient, ça ne serait peut-être pas plus mal d’en jouer un peu. Au final, peut-être que ça aurait l’effet inverse, soit détendre 42 quoi qu’il puisse dire ensuite, une sorte de vaccin à l’awkward. Ou quelque chose du genre. Retournant vers l’artiste en se penchant légèrement sur lui (il faut dire qu’il faisait bien vingt centimètres de plus, c’était pas facile pour la communication), il reprit :

« … A moins que tu ne sois embarrassé parce que tu me trouves vraiment pas mal et que tu as flashé sur moi, Four-chan ? »

Evidemment, il plaisantait, même si il arrivait à son entourage de plaisanter sur le sujet (« très charmant jusqu’à ce qu’il ouvre la bouche, suite à quoi on voulait le baffer »). Mais il affichait un air sincèrement curieux et franchement dépourvu d’animosité. De toute manière, ce genre de suppositions étaient tellement absurdes que ça ne posait pas de problème, pas vrai ?


avatar
Autre compte : Mag & Seth Crystal
Messages : 105
Pokédollars : 1830
zone libre : 42 écoute "Guillotine" en boucle, en ce moment
Ney & Julia & Ayachou, merci pour les ava bg

Crédits avatars> ゆう
Code signa par ©endlesslove
Equipe :

Sam 11 Mar - 18:48
To the moon and never back
hopefully
Quarante Deux
&
Akihira Takeshi
Son nom ne l'avait pas fait tiquer, et l'animateur lui en fut reconnaissant, laissant son expression se fondre en quelque-chose de moins nerveux. Les gens ne lui demandant pas de répéter ou si c'était son âge illuminaient toujours sa journée. Il accepta le compliment avec un haussement d'épaules, se gardant de préciser qu'il avait choisi ce pseudonyme tout seul pour faire écho à un très vieil élément culturel n'ayant pas de rapport avec la mauvaise réputation du chiffre 4 à Kanto et Johto. Depuis le temps il était assurément sorti des mémoires, vu la vitesse à laquelle les nouveautés apparaissaient. Tout le monde ne s'intéressait pas assez au vintage pour savoir, mais le brun ne s'en plaignait pas. Ca serait vraiment embarrassant qu'on l'appelle " sens de ma vie " ou autre idiotie cheesy du genre.

" Excellente idée ! ", assura-il, prenant son interlocuteur par surprise

Avait-il bien entendu ? Il peina à procéder la suite de sa réponse, occupé à déterminer s'il avait oui ou non imaginé le début. Excellente idée. Donc il était d'accord. Donc il ne l'avait pas envoyé bouler. Son instinct se retournait maladroitement dans un soin de son esprit, s'étant planté une fois de plus. Ou peut-être n'était-ce que son doute. Takeshi avait un don pour le rassurer. Et pour le mettre terriblement mal à l'aise quelques secondes plus tard, mais ce n'était pas de sa faute.

Non, c'était 42.

C'était toujours 42.  

Il ne pouvait pas se laisser croire que les choses allaient bien plus de quelques minutes, quand bien même dans le fond ça lui plairait pas mal. Le doute réflexe. L'impression bien ancrée de ne pas être assez bien, de ne pas présenter assez d'intérêt pour accaparer l'attention de qui que ce soit plus de quelques instants. Ou alors quand il merdait comme souvent. Mais le pilote rayonnait d'enthousiasme, intimant sans le savoir à ses peurs de bien se tenir et arrachant un rire au brun en suggérant des poses improbables. Très sérieusement il n'oserait pas vraiment proposer, mais il l'y voyait bien.

Les Jojo poses avaient l'air très naturelles, chez lui.

Ses yeux passèrent rapidement sur le vaisseau désigné par son interlocuteur comme plus ou moins le sien. Tout en courbes épurées et couleurs claires, l'appareil était aussi impressionnant que les autres, et le kalosien s'avança un peu pour tenter de voir à l'intérieur. Des plantes en pot les observaient depuis un hublot, et il se demanda vaguement si elles vivaient bien les voyages interplanétaires. Le changement de pesanteur ne devait pas être simple, sans parler de la photosynthèse, mais il pouvait très bien s'agir d'organismes génétiquement modifiés pour s'adapter à cela. A vrai dire, ça ne serait même pas surprenant. L'animateur fut bien incapable de déterminer quel Pokémon représentaient les peluches rondes qu'il voyait vaguement se détacher, leur couleur obscurcies par l'absence de lumière dans le vaisseau, mais ça ne l'empêcha pas de trouver l'idée adorable.

Quel dork.

Il reprit un modèle 3D de l'intervenant, gagnant en précision maintenant qu'il était à une distance réduite avant de se remettre à dessiner. Au départ il ne savait pas trop où il allait avec ça, commençant par un visage de trois quart, puisque c'est ce qu'il avait sous les yeux. Il s'intéressa à la mâchoire plutôt bien définie du pilote avant d'étirer ses lèvres en un sourire rêveur sur les bords. La lueur d'intérêt qui passait dans son regard et semblait s'étendre sur tout son visage tandis qu'il racontait ses expériences n'avait pas échappé à 42. A moins qu'il l'aie imaginé, mais à ce stade il ne pensait pas.

La situation avait plutôt bien tourné. Mieux que ce qu'il ne se serait imaginé. Il se résolut à dessiner Takeshi assis dans un siège ressemblant autant que possible à celui d'un pilote de vaisseau. A côté de lui, sur le rebord d'un hublot donnant sur quelques étoiles dessinées à la va-vite, une plante succulente dont la forme des feuilles manquait de précision servait de décoration. Sur ses genoux, un Mélofée récemment ajouté demandait son attention. La créature méritait plus de détails que ça, mais il n'était pas très habitué à dessiner d'autres Pokémon que les siens. Et peut-être ceux d'Adriel. Le brun en revint au visage du pilote, faisant courir une cicatrice par dessus l'arrête de son nez.

Il se demandait à quoi ressemblait l'intérieur du vaisseau.

Mais la question ne tarda pas à être renvoyée d'où elle venait: ce n'est pas comme s'il risquait d'avoir une réponse un jour. Il ferait bien d'en rester à des choses un brin réalistes.

Et ne pas trop se laisser perturber par le niveau de 'pas mal' de son modèle.

Oh, voilà que ça revenait.

Le brun baissa les yeux sur son dessin et décida que le sweater qu'il avait mis à Takeshi était trop large pour laisser deviner sa musculature. Sans doute parce qu'il n'était pas prêt pour ça. Ou pour l'embarras. C'était assez étrange de se l'imaginer en sweat-shirt et jogging dans le cockpit d'un vaisseau spatial, mais l'endroit semblait trop confortable, avec les peluches et les plantes, pour que l'idée lui paraisse déplacée. 42 commençait à s'intéresser de plus près au bras du pilote -damn pourquoi devait-il être aussi musclé partout?- lorsque ce dernier cessa abruptement de parler, une expression embarrassée sur le visage.

Tiens venaient-ils d'inverser les rôles ?

Il avait peur d'aller trop loin et le brun lui assura que ce n'était pas le cas avec un rire joyeux qui lui vint plus facilement qu'il ne l'aurait imaginé. Ses yeux tombèrent sur le Mélofée -Mikazuki- dont il avait parlé quelques secondes auparavant. Le kalosien lui aurait sans doute caressé la tête si ses deux mains n'étaient pas déjà occupées avec une tablette et un crayon digital.

" Passionné, c'est le moins qu'on puisse dire.., confirma-t-il en hochant la tête, sa voix ne portant pas une once de reproche, pas que ça me dérange, hein !, se sentit-il obligé d'ajouter prestement, C'est moi qui t'ai demandé de raconter après tout, et puis ça m'intéresse, honnêtement. " termina-t-il avec un sourire

D'une façon ou d'une autre il commençait à s'acclimater, le malaise disparaissant progressivement au fur était mesure qu'il avançait son dessin. Quand bien même il était toujours plutôt nerveux à l'idée de dessiner une vraie personne -qui savait ce qu'il était en train de faire, qui plus est-, les anecdotes de Takeshi l'avaient plus ou moins fait oublier ce détail.

" Et non, je n'ai jamais mis les pieds sur la Lune. Un jour, peut-être. " répondit-il sans remarquer que le pilote se penchait dans sa direction

" … A moins que tu ne sois embarrassé parce que tu me trouves vraiment pas mal et que tu as flashé sur moi, Four-chan ? " suggéra Takeshi, trop près pour que la kalosien puisse cacher la couleur que prirent immédiatement ses joues

Ok, ça n'allait pas du tout.

Son niveau d'awkward venait de remonter d'un coup et il manqua de lâcher son crayon digital mais regagna un tant soit peu de self-control juste à temps. 42 cligna des yeux bêtement l'espace de quelques secondes, incapable de détacher son regard de celui de l'intervenant. Il avait l'air plus curieux que moqueur, mais l'animateur ne saurait déterminer si ça améliorait la situation ou pas. S'il n'était pas aussi occupé à empêcher son embarras de le faire fuir en courant, il aurait sans doute haussé un sourcil au surnom ridicule que lui avait trouvé son interlocuteur.

" Je.. c'est pas- , il se coupa seul, perturbé , Tu es effectivement pas mal mais.. mais ça tu dois déjà être au courant. " formula-t-il, son incapacité à mentir le faisant lâcher une vérité embarrassante sans même réfléchir

Il se serait giflé s'il n'avait pas les mains prises.

Le brun baissa immédiatement les yeux, cherchant désespérément un moyen de se tirer de la situation dans laquelle il venait de se mettre. Les choses échappaient de nouveau à son contrôle à une vitesse hallucinante -et par 'choses' il voulait dire 'ses émotions'- comme en témoignait le rouge vif de son sweater. Un signal d'alerte. Peut-être un appel au-secours, il n'en savait rien. Un sourire crispé étira ses lèvres quand il s'obligea à regarder de nouveau Takeshi, ayant pris une longue inspiration qui passerait avec un peu de chance inaperçue. Dire que les kalosiens étaient réputés flirty. Il venait de piétiner ce stéréotype à de nombreuses reprises. Un jour il demanderait à sa soeur comment elle se démerdait.

" C'est drôle, tu es le 2e à me demander si j'ai un crush sur toi aujourd'hui , admit-il avec un rire nerveux , C'est un complot ? Je vais finir par prendre l'idée au sérieux, attention. " tenta de plaisanter l'animateur en réarrangeant ses cheveux

Il occupa quelques secondes en jetant un oeil attentif à la prothèse du pilote puis y ajoutant des détails sur son dessin avant de soupirer, décidant de clarifier la situation dans la limite de ses capacités.

" Mais non, sérieusement, je pense pas ..? , il ne sonnait pas très sûr de lui mais well , Je veux dire, je suis nerveux en général, excuse-moi Takeshi. Je.. désolé, je voudrais pas te mettre mal à l'aise. "

Venant de toi, c'est le comble, grogna son esprit sur un ton qu'il s'imaginait tranchant.

C'était le comble mais c'était le mieux qu'il puisse faire. De nouveau il se réfugia dans le griffonnage, laissant sa nervosité n'apparaitre que dans ses épaules crispées et jetant quelques regards à sa muse dans l'espoir de ne pas l'avoir effectivement embarrassé. Ca pouvait paraitre paradoxal compte tenu de leurs interactions jusque-là, mais il avait assez tenté de contrôler ses réactions pour savoir qu'il n'était pas toujours le seul à galérer. Que ça soit observable ou pas.


    Quarante Deux

       
    Sleep on me. Feel the rhythm in my chest, just breathe. I will stay, so the lantern in your heart won't fade. The secrets you tell me, I'll take to my grave. There's bones in my closet, but you hang stuff anyway. And if you have nightmares, we'll dance on the bed. I know that you love me, love me. Even when I loose my head. Guillotine. #f76061
avatar
Autre compte : Taylor Atlas
Messages : 249
Pokédollars : 4212
Equipe :
Ven 24 Mar - 23:24

Awkward


Takeshi

ft. 42

– Ney☆
Sa question fit mouche ; à peine l’eut-il posée que l’autre brun planta son regard dans celui de Takeshi, qui haussa un sourcil, tiraillé entre amusement et curiosité. Il avait l’air encore plus embarrassé qu’avant… La couleur de son haut et ses paroles confirmèrent cette hypothèse franchement probable, puisqu’il se mit à bégayer la négative, avant d’admettre qu’il n’était pas mal. Alors qu’il baissait les yeux, Takeshi s’autorisa un grand sourire. Il le pensait vraiment ? Même si la situation ne s’y prêtait pas vraiment, il prit avec plaisir le compliment. Que voulez-vous, tout le monde est faible face à un peu de flatterie, même si Takeshi était du genre à l’aimer sincère. Finalement, 42 retrouva le courage de le regarder en face. Ah… il préférait ! Voir quelqu’un marcher la tête baissée lui faisait toujours un peu de peine. Au risque de sonner cheesy, ça lui donnait envie de leur relever le menton pour qu’ils puissent voir la beauté de tout ce qu’il y avait en face d’eux ! Bon, lui avait le problème inverse, se prenant des poteaux lorsqu’il contemplait le ciel en marchant ou tournait la tête dans tous les sens, distrait par un Pokémon ou toute autre chose intéressante à ses yeux.

Oh, et en plus, il souriait en entamant ses explications. Un peu crispé certes, mais il fallait se dire que c’était un bon début ! Mais… le deuxième à demander ça ? Prendre l’idée au sérieux… ? Ce fut à son tour de rougir. Wow, c’était beaucoup trop d’attention pour lui ! Il connaissait à peine ce Four-chan, mais il était décidément. Vraiment. Adorable. Il n’était heureusement pas aussi gêné que son interlocuteur, heureusement, mais il n’en fallait pas plus pour lui arracher un rire awkward partant légèrement dans les aigus. Evidemment, il finit par comprendre que c’était une plaisanterie – si c’était sérieux il n’aurait vraiment pas su quoi faire, ayant toujours une attitude de lycéen vis à vis de ce genre de sujet – mais il était quand même super touché. Son cœur battait carrément la chamade.

Il recommença à dessiner, l’occasion pour Takeshi de baisser les yeux pour admirer ce qu’il faisait, toujours les yeux pleins d’étoiles. Wow… c’était encore plus joli que son sketch précédent. Mais évidemment, il fallait qu’il en profite pour s’excuser. Sérieusement ? Ce garçon méritait qu’on lui tricote un pull tout doux avec « I’M THE SWEETEST DORK ON THIS PLANET » et qu’on lui offre des chocolats. Non sans rouler des yeux au passage (il espérait que 42 ne l’avait pas vu, le pauvre risquait encore de faire une névrose), il lui adressa un sourire doux qu’il espérait rassurant, posant une main sur son épaule.

« Ne t’en fais pas, je ne suis pas mal à l’aise. Et c’est à moi d’être désolé pour te taquiner comme ça. »

Tout en maintenant sa façade plus sérieuse, il ajouta, sa joie persistant encore un peu dans sa voix :

« Je n’imaginais pas que tu puisses avoir un crush sur moi si rapidement, non plus. J’admets être très naïf, mais j’espère tout de même ne pas l’être à ce point… cela dit, merci du compliment, au passage ! Ca me fait super plaisir. D’habitude, on me qualifie plutôt d’insupportable qu’autre chose, donc c’est sympa. »

Enfin… il lui avait quand même fait une bonne frayeur. C’était pas hyper cool, d’autant qu’il était tout gentil et lui proposait de le dessiner gratuitement ! Il y avait effectivement mieux à faire. Heureusement, il avait une idée. L’astronaute pointa le vaisseau du doigt :

« J’ai l’air d’être en train de piloter quelque chose là-dessus… tu veux visiter mon vaisseau pour compléter ça ? Si je suis présent ça ne pose pas de souci, et j’ai même de quoi te faire un thé. »

Lança-t-il en faisant un signe de la main et un clin d’œil à 42, tout en s’éloignement légèrement de lui.

« Le boulot d’un superguide consiste aussi à traiter les visiteurs sympa aux petits oignons~ Tu viens, Four-chan ? »


avatar
Autre compte : Mag & Seth Crystal
Messages : 105
Pokédollars : 1830
zone libre : 42 écoute "Guillotine" en boucle, en ce moment
Ney & Julia & Ayachou, merci pour les ava bg

Crédits avatars> ゆう
Code signa par ©endlesslove
Equipe :

Mar 20 Juin - 14:07
To the moon and never back
hopefully
Quarante Deux
&
Akihira Takeshi
Son rire fit courir quelques frissons dans le dos du brun, mi-rassuré mi-appréhensif. Est-ce qu'il avait encore donné la mauvaise réponse ? Il n'était pas excessivement doué pour lire les signaux. Peut-être parce qu'il les interprétait toujours dans ce qu'ils avaient de négatif. Toute réponse positive était hautement improbable, et si loin de ce qu'il méritait. Un mode de pensée qui ne le quitterait apparemment pas de si tôt. Il n'avait pas eu l'occasion d'apprendre à être optimiste.

Ni même à faire semblant.

Ce n'est que lorsque le pilote lui assura ne pas être mal à l'aise qu'il se sentit respirer normalement à nouveau. Tant mieux, alors. Il avait visiblement cessé de faire erreur sur erreur, et le fait d'être moins embarrassant qu'il ne se l'était imaginé constituait une victoire en soi. Petite mais satisfaisante. Son trait se fit plus souple tandis qu'il corrigeait quelques détails qui l'ennuyaient toujours. L'animateur savait ce qu'il voulait rendre, il n'arrivait simplement pas à le transmettre à sa main.

Comme il savait souvent ce qu'il ne voulait pas dire mais l'énonçait quand même.

Même mécanisme
Même frustration

Mais peut-être que cette main sur son épaule ne facilitait pas la concentration. Le kalosien s'était forcé à ne pas se crisper: ce n'est pas comme s'il n'avait pas l'habitude des contacts impromptus, en réalité. Entre son colocataire et sa soeur, il était servi, qu'il le veuille ou non. Ce n'était pas toujours désagréable, simplement.. surprenant ? Les marques d'affection, les tentatives pour le rassurer le laissaient déboussolé. Avec cette impression que le monde s'était incliné de 3 degrés, faisant disparaitre tous ses repères. Il cligna bêtement des yeux en procédant l'information, le ton encore un peu pétillant de joie qu'employait son interlocuteur calmait bizarrement son rythme cardiaque affolé.

Il le remerciait.

42 s'empourpra un peu plus si possible, secouant vivement la tête de gauche à droite: ses étourderies ne méritaient pas de remerciements. Juste un vague regard désapprobateur. Au mieux: il ne mentionnerait pas le pire, bien qu'il aie miroité dans un coin de son esprit. Enfin, s'il lui avait fait plaisir, le jeune homme supposait que c'était tant mieux. Volontairement ou pas, il ne s'était bizarrement pas si mal démené, pour changer.

" Tu n'as rien d'insupportable, fit-il avec une conviction dont il ne se rendit pas compte, tu es même charmant , continua-t-il avant de remarquer qu'il redevenait sans doute embarrassant, Enfin, je devrais peut-être pas dire ça, ça pourrait être.. mal interprété, je suppose. " se rattrapa le kalosien avec une grimace coupable

Une bonne partie du cosmos s'alluma dans ses yeux brun-doré lorsqu'il fut question de mettre les pieds dans le vaisseau. Il ne pensait pas que c'était autorisé, et la curiosité avait tôt fait de le rendre particulièrement intéressé par la proposition de son interlocuteur. Un sourire sincère passa immédiatement sur son visage et la course de son crayon digital s'arrêta pour de courts instants. 42 ne manquait pas exactement d'imagination, mais pour un poste de pilotage, il préférait avoir un modèle.

Et pour un pilote aussi, si ledit modèle était aussi.. disons esthétique
(parce que la longue liste d'adjectifs qui courait dans son esprit était au moins embarrassante)

" Pa-pas la peine d'aller jusqu'au thé, je serais capable de le renverser et d'endommager l'appareil, adroit comme je suis.. bégaya-t-il, aussi ravi que nerveux suite à la proposition, mais si ça ne pose pas de problème je.. je suppose que ça serait bien, oui. " ajouta-t-il pour ne pas donner l'impression de refuser

Il manqua de sursauter au clin d'oeil que lui adressa Takeshi (sans parler du surnom) mais se leva néanmoins, sa tablette et son crayon digital à la main pour lui emboiter le pas. Kyubey suivit le mouvement de près, jetant un oeil attentif au Mélofée qui ne semblait pourtant pas le moins agressif du monde, ses rubans ondulant avec une feinte sérénité que son dresseur savait dangereuse. Son Pokémon n'était pas à l'aise avec les inconnus, aussi chaleureux ou innocents soient-ils en apparence. Pas le moins confiant du monde.

Et il avec ce qu'il avait traversé, 42 ne pouvait lui en vouloir.

C'est néanmoins sans réticences qu'il suivit le pilote, ayant répondu 'oui' lorsqu'il avait demandé s'il le suivait. Une question sans doute purement réthorique: l'émerveillement gamin qu'il avait eu sur le visage constituait assurément une réponse suffisante pour qui savait le repérer. S'appliquant à ne rien faire tomber malgré l'inévitable appréhension, il approcha l'appareil à la suite de Takeshi. Tout en métal lisse et formes souples adaptées au voyage spatial, l'extérieur du vaisseau était déjà presque une oeuvre d'art en soi. Il craignait à moitié que l'intérieur soit trop sophistiqué pour qu'il soit capable de le dessiner de façon convaincante, mais ce n'est pas ce qui le ferait reculer.

Plus maintenant, du moins.

" Attends, ça veut dire que vous avez le droit de vous faire du thé dans l'espace ? , interrogea-t-il presque en hésitant , Ils sont plus cool sur la sécurité que ce que je pensais. " fit-il avec un sourire empreint d'une malice dont il ne se pensait pas capable

Pas devant son faux-supposé-crush dont il avait fait la connaissance d'une façon excessivement embarrassante, en tout cas. Peut-être qu'il finirait par être vacciné à l'embarras, à force. Tout du moins avec lui.


    Quarante Deux

       
    Sleep on me. Feel the rhythm in my chest, just breathe. I will stay, so the lantern in your heart won't fade. The secrets you tell me, I'll take to my grave. There's bones in my closet, but you hang stuff anyway. And if you have nightmares, we'll dance on the bed. I know that you love me, love me. Even when I loose my head. Guillotine. #f76061
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le moon est dans Wakfu :p
» In the jungle, the mighty jungle... [Jungle de Moon]
» GayZor support'sitoire // Come back
» 2010 Michael J.Fox Back to the Future spécial 25 ans !
» Moon City ? Une petite guilde, de grands projets

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: