shooting stars


dangerous // 42

avatar
Messages : 81
Pokédollars : 582
Disponibilité : oui
zone libre : les rageux vont rager
Equipe :

Sam 17 Déc - 22:36
Les rues sont pleines aujourd’hui,
remplies de gens, de passants qui passent et s’en vont. La ville est constamment en mouvement et Calliope, au milieu de tout ça ; se fait une place, esquive les gens. Sa seule ambition étant d’arriver aux locaux d’Atlas au plus vite. Ses horaires lui sont rarement imposés...Aujourd’hui par exemple, c’est elle même qui se motive pour aller bosser - aider comme elle peut - et surtout embêter ses collègue le plus possible.
Et c’est ce qui la pousse à traverser les rues, à s’arrêter de temps à autre pour regarder son portable et surveiller le temps qui passe. Tout se passe si vite à Astéria même lorsqu’on ne fait rien. On est vite tenté de suivre le mouvement, se laisser porter par la foule et naviguer entre les lieux pour se laisser échouer au milieu de nulle part.
à attendre
à observer
sans comprendre,
ce qui vient de se passer.
et qui vient de passer ?

c’est ce garçon brun qui passe, discret dans la rue mais reconnaissable pour Calliope qui le connaît seulement de vue. Enfin, de vue sur les réseaux sociaux. Il est plutôt connu pour ses dessins là où elle est connue pour ses vidéos. On se demande qui des deux bosse le plus dans la vie et qui passe le plus de temps derrière un ordi et … on se demande pourquoi ils se parlent et pourquoi Calliope est si intéressée par lui.
Et c’est bien là le problème elle est intéressée.
Par lui et tous les gens qui ont un réel talent au fond elle ne rêve que de leur voler. Elle envie, et peut être envie t-elle 42 dans le fond mais pour le moment elle lui montre de la sympathie.

Youhouuuu 42 !

Elle passe derrière lui à toute vitesse pour le surprendre mais tout en gardant ses distances elle revient face à lui.

c’est fou de te croiser ici, mais dis moi pourquoi t’es là ?

Et il est tout ce qu’il lui fallait pour tromper son ennui, son errance dans la ville s’arrête ici et le chemin du jeune homme aussi. Elle lui tend un de ses sourires tout en commençant à le questionner elle ne le quitte pas du regard et elle ne compte pas le lâcher.

danger

with 42. // 385 mots. // #95cee3
hrp; ok pardon c'est court et also il se passe strictement rien genre... j'avais rien à dire sur l'errance en ville de Calliope qui se fait chier concrètement // lov sur toi
avatar
Autre compte : Mag & Seth Crystal
Messages : 105
Pokédollars : 1830
zone libre : 42 écoute "Guillotine" en boucle, en ce moment
Ney & Julia & Ayachou, merci pour les ava bg

Crédits avatars> ゆう
Code signa par ©️endlesslove
Equipe :

Mer 28 Déc - 15:09
Dangerous
so dangerous
Quarante Deux
&
Sanchez Calliope
" Mais Quatre-chan, se plaignit-elle, tu me rends jamais visite, c'est toujours moi qui fais le déplacement ! Tu peux bien trouver un peu de temps libre pour ta soeur ~
- S'il te plaît, je préfère que tu m'appelles juste Quatre , commença-t-il avec un soupir, et puis j'ai compris, ça va, je vais venir ! Sérieusement, on dirait que tu cherches à me faire culpabiliser.. je passerai demain."

Termina le brun avec un nouveau soupir tandis que sa jumelle éclatait de rire à l'autre bout du fil et lui répondait en kalosien qu'elle ne ferait jamais une chose pareille à un être cher. Bien sûr. Parfois il se demandait quel pourcentage de ce qu'elle lui disait était sincère. Après tout c'était elle qui avait subitement disparu sans donner de nouvelles, le tout pour revenir comme une fleur dix ans plus tard en agissant comme si rien ne s'était passé et en refusant bien entendu de lui donner des explications. N'importe-qui de sensé se demanderait si elle était effectivement attachée à lui ou s'amusait juste à jouer avec ses nerfs pour passer le temps. Cela dit, 42 savait prendre garde à ne pas tirer de conclusions hâtives. Surtout qu'avec 500 les choses étaient toujours.. au moins 500 fois plus compliquées que ce dont elles avaient l'air. Elle le surveillait sans doute beaucoup plus qu'elle n'en donnait l'impression, et si cette pensée mettait le brun un peu mal à l'aise, il savait que c'était pour s'assurer qu'il ne lui arrive rien de grave. Elle l'avait prévenu, de toutes façons.

" Je t'aurai à l'oeil Neo, ne t'imagine pas que je m'en moque parce que tu ne me vois pas. "

Puis elle avait enchaîné par un rire en disant que oui, il avait intérêt à ne pas merder ses backgrounds des épisodes de SiamVS parce qu'elle les surveillait de très près, mais il savait que c'était pour se donner une contenance. Alors après avoir raccroché il jeta un coup d'oeil rapide aux horaires des transports pouvant le conduire à Astéria rapidement le lendemain. A vrai dire le réseau était tellement efficace qu'il pourrait y être à n'importe-quelle heure, comme toujours à Rosetta, restait à voir à quelle heure il serait en mesure d'y aller. Calculant rapidement que sa jumelle se coucherait sans doute à une heure décente -ou carrément pas du tout- pour être éveillée à l'heure de son passage, quelle qu'elle soit, il préféra miser sur la matinée.

C'est donc le lendemain matin qu'il arriva à Astéria, ne pouvant s'empêcher d'ouvrir de grands yeux émerveillés face à la superbe de la capitale. Ce n'était pas la première fois qu'il y mettait les pieds, mais l'effet ne s'était pas atténué pour autant. Il soupçonnait d'ailleurs la ville d'être construite volontairement de telle façon que le regard soit nécessairement attiré vers le haut, un peu comme Volucité, et que l'on se sente tout petit. Presque écrasé par ces immenses constructions aux surfaces lisses et aux silhouettes élancées se dressant vers le ciel. Un jour il faudrait qu'il se retrouve en haut de l'une de ces tours, pour dessiner la skyline, ça pouvait être très joli. Surtout qu'un peu partout, des radins suspendus fleurissaient, s'ajoutant aux espaces verts que représentaient les nombreux parcs et jardins de la capitale.

Mal à l'aise dans la foule qui semblait être une constante ici comme à Neapolis, le kalosien s'arrêta un moment contre un mur pour envoyer un SMS à 500, lui demandant où ils pouvaient se rencontrer. Sa jumelle insistait lourdement sur le fait que son propre appartement ne soit pas une bonne idée, et il la soupçonnait de vouloir le cacher le vaste bordel dans lequel elle habitait. L'ordre n'avait jamais été son fort, l'une des raisons pour lesquelles il ne regrettait pas qu'il habitent des endroits différents. Voyant que la réponse tardait à venir, il se remit à marcher, après tout se balader dans la ville en attendant ne pouvait pas faire de mal. Laissant Void quitter sa pokéball, il aida le Branette à s'installer sur son épaule tandis qu'il marchait à un rythme modéré, jetant des coups d'oeil moyennement intéressés aux boutiques qu'il croisait dans l'idée de peut-être faire un cadeau à 500 s'il trouvait un truc abordable pouvant lui plaire.

" Youhouuuu 42 ! "

S'écria alors une voix qu'il reconnaissait et ne reconnaissait pas à la fois. Déjà ce n'était as 500, il reconnaitrait cette teigne entre mille. Mais ce n'était pourtant pas une inconnue. Brusquement crispé à l'idée d'avoir oublié le prénom de quelqu'un qui connaissait pourtant le sien, il jeta des regards nerveux autour de lui, cherchant dans la foule un visage familier. Après quelques secondes d'efforts vains il vit une brune aux yeux clairs apparaître dans son champ de vision, un sourire radieux aux lèvres.

Calliope.

Bien sûr qu'il connaissait sa voix.

Ca faisait un moment qu'ils parlaient en ligne, et qu'il regardait ses vidéo quand il en avait le temps, d'ailleurs. Etrangement ils ne s'entendaient pas si mal, en tout cas par messages interposés et occasionnelles conférences holographiques. Il se demandait toujours comment elle faisait pour lui trouver le moindre intérêt, étant incapable de s'en trouver lui-même mais d'un autre côté il ne se plaignait pas. En toute honnêteté, Calliope lui était sympathique. Et c'est vrai que maintenant que ça lui venait à l'esprit, elle habitait Astéria. Logique pour quelqu'un qui bosse à Atlas, me direz vous, mais il n'avait pas percuté directement. Peut-être qu'il aurait pu la prévenir de sa venue, ça aurait rendu la situation moins inattendue.

Son apparition soudaine le fit sursauter, et il manqua de déséquilibrer Void dans un mouvement nerveux mais s'en remit bien vite par rapport au temps qu'il lui aurait fallu d'habitude. Disons que c'était une inconnue mais pas exactement non plus. Il avait toujours été plus à l'aise pour parler en ligne, si bien qu'il lâcha un rire un peu gêné tout en hochant la tête lorsqu'elle lui dit que c'était fou de se croiser ici. Effectivement, lui non plus n'avait rien vu venir.

- Calliope, bonjour !, lança-t-il dans sa langue natale sans vraiment s'en rendre compte, Oh, je rendais visite à .., eh, peut-être ne devrait-il pas dire aux gens où elle vivait, une amie, qui a été assez insistante par téléphone hier soir d'ailleurs., corrigea-t-il avec une grimace légèrement agacée en se rappelant le chantage affectif de sa soeur.

Pourvu que ça ne sonne pas trop louche parce que honnêtement, il n'avait pensé à rien de mieux. Pourvu que 500 apprécie le geste, aussi. Pour l'instant elle ne lui répondait pas, et l'idée que cette idiote se soit endormie sans chercher à savoir l'heure à laquelle il viendrait lui vint rapidement à l'esprit. Sérieusement, on ne pouvait pas lui faire confiance. Sur son épaule, Void regardait Calliope avec des yeux curieux avant de lui taire un timide geste de la patte en guise de salut. Il essayait d'être poli depuis qu'il avait terrifié un enfant en ne faisant que lui ramener une pauvre peluche qu'il avait laissée tomber. Son dresseur ne pouvait que trouver l'intention bonne, bien qu'il n'aie aucune idée d'à que point c'était efficace.

" Cela dit elle ne me répond plus, je la soupçonne de dormir, commenta-t-il en levant les yeux au ciel, Je pensais pas te croiser, j'aurais dû te prévenir que je venais, désolé.. "

Ajouta le kalosien en passant une main dans ses cheveux pour se donner une contenance.

" Oh, mais j'espère que je ne te retiens pas, non plus, tu as une course à faire ? " demanda-t-il soudainement

Si la brune bossait devant son ordinateur, exactement comme lui, la croiser dans les rues d'Astéria était assez inédit. Elle devait avoir une raison de sortir, et il espérait ne pas la ralentir dans quelque-chose de pressant. Certes, ce n'était pas lui qui l'avait arrêtée, mais bien entendu ce détail ne traversait pas l'esprit de 42.


    Quarante Deux

       
    Sleep on me. Feel the rhythm in my chest, just breathe. I will stay, so the lantern in your heart won't fade. The secrets you tell me, I'll take to my grave. There's bones in my closet, but you hang stuff anyway. And if you have nightmares, we'll dance on the bed. I know that you love me, love me. Even when I loose my head. Guillotine. #f76061
avatar
Messages : 81
Pokédollars : 582
Disponibilité : oui
zone libre : les rageux vont rager
Equipe :

Ven 30 Déc - 22:41
Un rire lui échappe tandis qu’il lui répond - il n’a jamais l’air très à l’aise 42, il se trompe, il s’embrouille parfois mais Calliope ne lui en veut pas. Elle continue de l'observer amusée, puis ses yeux se penchent peu à peu sur son pokemon. Elle lui sourit aussi. Très vite son attention se détourne, les yeux rivés sur le pokemon sur son épaule elle en oublie un peu ce que 42 lui dit mais elle se contente de répondre :

Ah ouais je vois, intéressant.

C’est toujours un plaisir de parler avec 42 - l’écouter c’est pas toujours ça mais son attention est portée ailleurs. Cela dit, elle revient vite à lui, sachant que des deux il n’est pas le plus bavard… ça serait bête qu’elle manque un truc intéressant.

Ne t’en fais pas, tu ne pouvais pas prévoir ma venue ici. Mais comme tu le sais je bosse en ville et j’y habite au passage et...non je n’ai pas de course à faire. Toujours son sourire figé sur son visage elle l’observe tentant de flairer ses intentions.  Pourquoi, tu as envie de faire du lèche vitrine pendant que ton amie dort ? Comme je te comprends. Il faut bien passer le temps et si tu veux je peux t’accompagner dans un coin sympa, je connais bien la ville.

Comme si cette proposition de balade hasardeuse dans la ville ne suffisait pas, Calliope sort à présent son portable pour lui montrer sur la map où aller.

Tu vois là y a le milky way mais tout ce que tu achètes là bas tu le consommes sur place et oh… t’as peut être pas faim. Sinon je connais les boutiques du coin en terme de fringue ou même de crayon de couleur. Bref, on trouve de tout.  

Elle compte bien faire un bout de chemin avec lui, le mener partout s'il le faut. Redressé fière face à lui, prête à partir d'un pas pressé à tout instant. Elle attend seulement de savoir (où il veut aller)

danger

with 42. // 343 mots. // #95cee3
hrp; mdr pardon c un peu kk. Bless 42, protect da child.



s t a r

merci takeshi & Julia pour les vava ♥️
avatar
Autre compte : Mag & Seth Crystal
Messages : 105
Pokédollars : 1830
zone libre : 42 écoute "Guillotine" en boucle, en ce moment
Ney & Julia & Ayachou, merci pour les ava bg

Crédits avatars> ゆう
Code signa par ©️endlesslove
Equipe :

Dim 19 Fév - 1:08
Dangerous
so dangerous
Quarante Deux
&
Sanchez Calliope
Elle ne tarda pas à lui rappeler qu'il n'aurait pas pu deviner qu'elle sortirait de chez elle aujourd'hui. Le genre d'évidence qu'il avait tendance à oublier, et après il se mettait à culpabiliser bêtement parce que c'était de loin ce qu'il faisait de mieux. Comme il n'aurai pas pu deviner que 500 serait injoignable à son arrivée ici. Dans le fond il se demandait si elle ne faisait pas ça exprès et n'utilisait pas le système de caméras de la ville pour le suivre et observer sa réaction. Après tout, elle avait précisé qu'elle l'aurait à l'oie, et n'étant plus à une connerie près, la hacker était tout à fait capable d'appliquer ça à la lettre.

Elle n'aurait qu'à l'observer passer le temps en attendant qu'elle ne daigne se pointer car honnêtement, hormis sa jumelle, 42 n'avait vraiment rien de prévu à Astéria. Un soupir de soulagement lui échappa lorsque Calliope lui apprit n'avoir pas de course à faire. Oh, donc il ne l'interrompait pas. Au moins cette entrevue ne commençait-elle pas trop mal. Il lui adressa un sourire awkward avant de hausser un sourcil lorsqu'elle demanda s'il faisait du lèche-vitrine. Curieusement, ce n'était pas une activité qu'il se rappelait avoir pratiquée dans sa vie. Bien sûr, il lui arrivait de baver sur du matériel de dessin à la main quand des publicités apparaissaient lors d'une recherche internet, mais c'était une toute autre histoire.

- Si ça t'ennuie pas, je ne dis pas non à une guide, répondit-il en haussant les épaules, Je serais capable de me perdre, à mon avis, ajouta-t-il avec un léger rire

Pour être venu plus d'une fois dans la plus grande ville de Rosetta, le kalosien n'en savait que fort peu de choses. C'est à peine s'il s'était promené dans certaines artères principales: il avait toujours eu quelque-chose de prévu à faire, jamais vraiment le temps de flâner comme pouvaient se permettre plus de personnes qu'il ne l'aurait imaginé.

De son côté, Calliope avait sorti son téléphone pour lui indiquer des lieux d'intérêt sur une application de carte. La mention du milky way ramena de vagues souvenirs à sa surface. Ce devait être l'un des rares coins qu'il avait pris le temps de visiter. Le creux de son estomac se retourna un peu douloureusement, lui rappelant à quel point sauter le petit déjeuner n'avait jamais été une bonne idée. Peut-être qu'ils pouvaient commencer par là-bas.. mais il gardait bien en tête l'idée des crayons de couleur. Ou peut-être de fournitures d'art en général. Il faisait certes du digital en grande majorité, mais pourquoi pas ?

" Essayons le milky way en premier, enfin si ça t'inspire ? J'ai oublié de petit déjeuner ce matin, un thé me fait sans doute pas de mal., proposa-t-il en désignant l'endroit sur la carte, Et ma version sans thé est clairement pas la meilleure, je t'avouerai. "

Ajouta le brun avec un sourire vaguement gêné, se rappelant du nombre d'erreurs à la minute qu'il faisait quand il avait le malheur de se pointer au studio trop en retard pour avoir pris de petit déjeuner. La machine à café, sa plus fidèle alliée, était généralement là pour le tirer de ce pétrin, mais la fatigue latente n'était jamais agréable. Sans parler de son glorieux air d'Ursaring que l'on aurait bien fait de ne pas tirer de son hibernation parce que honnêtement, en plus d'avoir le cerveau au ralenti, il n'était pas toujours au sommet de son amabilité.


Spoiler:
 


    Quarante Deux

       
    Sleep on me. Feel the rhythm in my chest, just breathe. I will stay, so the lantern in your heart won't fade. The secrets you tell me, I'll take to my grave. There's bones in my closet, but you hang stuff anyway. And if you have nightmares, we'll dance on the bed. I know that you love me, love me. Even when I loose my head. Guillotine. #f76061
avatar
Messages : 81
Pokédollars : 582
Disponibilité : oui
zone libre : les rageux vont rager
Equipe :

Dim 19 Mar - 15:02
ces gloussements idiots qui lui échappent, 42 qui la fait rire sans raison. Capable de se perdre dit-il. Ce qui amuse vaguement Calliope, qui n’est pourtant pas la fille la plus douée niveau orientation - comme en témoigne la map - arrive à se repérer dans Astéria. Elle continue de sourire tout en approuvant sa proposition qu’elle accompagne en plaçant son bras par dessus son épaule ; telle une guide vraiment envahissante.

très bien faisons ça !

et elle reprend sa marche avec 42, elle le lâche au bout de quelques mètres lui laissant un peu d’espace vital. C’est aussi l’occasion pour elle de s’avancer un peu - confiante, elle connaît le chemin qui mène au Milky Way par coeur. Seulement, quelques mètres plus loin encore elle se stoppe.
Bloqués par des barrières. Encore des travaux qui empêchent de circuler en ville. Un détour serait tout à fait envisageable mais avant même de songer d’en parler à son touriste… Calliope s'aperçoit que personne n’est sur le lieu du chantier. Chantier qui ne prendrait qu’une seule rue à traverser, c’est pas bien long mais semé d'embûches. Le genre de raccourcis dangereux que les moins consciencieux peuvent emprunter… Calliope n’est pas du genre à réfléchir plus de 5 secondes,
la voie est libre, elle passe.
Elle enjambe la barrière plutôt basse et observe son compagnon de route intriguée.

Bah alors, tu viens ?  

de toute façon, peu importe s’il suit ou pas, Calliope est déjà lancée. Elle avance entre le matériel, les trous et autre cavités du sol en prenant soin de regarder où elle met les pieds.

danger

with 42. // 270 mots. // #95cee3
hrp; J'AI ETE LONGUE AUSSI PARDONNE MOI



s t a r

merci takeshi & Julia pour les vava ♥️
avatar
Autre compte : Mag & Seth Crystal
Messages : 105
Pokédollars : 1830
zone libre : 42 écoute "Guillotine" en boucle, en ce moment
Ney & Julia & Ayachou, merci pour les ava bg

Crédits avatars> ゆう
Code signa par ©️endlesslove
Equipe :

Dim 26 Mar - 18:45
Dangerous
so dangerous
Quarante Deux
&
Sanchez Calliope
Le moins qu'on puisse dire, c'est que l'enthousiasme de sa guide improvisée était communicatif. Il se joignit à son sourire lorsqu'elle accepta la proposition d'aller au milky way en premier lieu, passant un bras autour de son épaule et faisant sursauter Void. La créature se laissa glisser de son perchoir, migrant plutôt dans les bras de son dresseur tandis qu'ils se remettaient à marcher. Il ne fit pas de commentaire quoique le contact physique aie toujours été un truc qui le mettait mal à l'aise: il était prêt psychologiquement, aujourd'hui. Parce qu'il ne pouvait pas venir voir 500 sans s'attendre à être noyé sous beaucoup plus d'affections qu'il ne s'imaginait capable de supporter. Sa jumelle était exubérante, contrairement à lui, et même s'il avait eu le temps de s'habituer à elle, ça le prenait toujours par surprise. Après tout, ça faisait plus de 10 ans qu'ils avaient arrêté de se voir tous les jours.

Ils suivirent l'itinéraire désigné par la montre astrale de Calliope, et cette dernière avait relâché l'épaule du brun depuis quelques mètres lorsqu'elle se stoppa net. 42 ne tarda pas à faire de même, jetant un oeil mi-curieux mi-contrarié aux barrières se dressant sur leur route. Des travaux, donc. Bon, il leur faudrait recalculer un itinéraire - sans doute plus long-, dans ce cas. Après tout, tous les accès au milka way ne pouvaient pas être bloqués par des rénovations. Pas si ce lieux était aussi prisé, de ce qu'il avait compris. Il s'apprêtait à hausser les épaules et dire que bon, ce n'était pas grave, après tout il avait du temps devant lui, mais sa guide semblait avoir tout autre chose en tête.

Profitant que le chantier ne semble pas surveillé, Calliope avait enjambé la barrière comme si de rien n'était et demandait s'il suivait le mouvement. Confus, l'animateur échangea un regard avec son Branette qui semblait à peu près aussi désorienté que lui. Ca faisait un bout de temps qu'il n'avait plus 'eff the cops' comme devise, et il préférerait ne pas attirer trop d'attention sur lui à Rosetta mais.. mais la brune était déjà partie, circulant entre le matériel sans s'y prendre les pieds.

" Bon. Ce sera ni la première, ni la dernière fois. " fit-il en enjambant la barrière à son tour

Et puis ce n'est pas comme s'il prenait beaucoup de risques en traversant ce chantier, de toutes façons. L'espace de quelques secondes, il considéra sortir son overboard de son sac pour pouvoir circuler sans avoir à trop se soucier de se prendre les pieds dans du matériel mais déchanta bien vite. Son équilibre n'était pas assez bon pour qu'il s'en tire avec les potentielles 'turbulences' qu'induirait le sol inégal. Il essaya donc plutôt de suivre le pas assuré de Calliope, ne sachant pas trop comment il la retrouverait s'il la perdait de vue.

Ouais, il aurait dû regarder ses pieds plus souvent que la brune.

Le kalosien eut une exclamation de surprise lorsque le sol se déroba sous ses pieds et qu'il se retrouva un peu moins d'un mètre plus bas dans une sorte de fossé sans doute creusé pour poser des câbles. Il avait marché trop près du bord, apparemment, et maintenant il s'était écorché la paume d'une main en voulant se rattraper. Void s'agitait nerveusement depuis le bord du trou, ayant sauté en sentant qu'il perdait l'équilibre. Honnêtement, le brun aurait facepalm s'il n'avait pas du sang et de la poussière sur la main.

" C'est rien, assura-t-il en remontant, dis-moi plutôt que Calliope est pas trop loin. "

Il épousseta ses vêtements de sa main 'propre' avant de parcourir le chantier des yeux, repérant finalement la chevelure brune de la jeune femme. Ok, cool. Tout allait bien. Il s'empressa d'aller dans sa direction, prêtant cette fois-ci un peu plus attention à ce sur quoi il marchait pour éviter de se ramasser une nouvelle fois. Ca ne l'empêcha pas de se prendre les pieds dans un câble et manquer de s'étaler une fois de plus, mais par chance il put se redresser à temps. L'équilibre, ça n'avait jamais été son fort. L'adresse en général, pour tout dire. Il avait encore un peu de peinture dans les cheveux, datant de la dernière fois qu'il avait voulu avancer la fresque sur le mur de son appartement. Allez savoir comment elle avait atterri là. Ses jambes portaient aussi sans doute quelques bleus venus des nombreuses fois où il s'était cogné contre des meubles en ne les remarquant pas.

Un talent fou, en somme.

" Dis, tu aurais un mouchoir à tout hasard ?, demanda-t-il une fois à la hauteur de Calliope, jetant un regard suspicieux à son éraflure qu'il n'avait pas osé toucher, Je me demande pourquoi c'est un si vaste bordel et personne n'est dessus.. c'est un jour férié ? "

Il n'avait même pas regardé, mais il ne pensait pas. Il ne se rappelait pas que ça soit un jour férié, du moins.


Spoiler:
 


    Quarante Deux

       
    Sleep on me. Feel the rhythm in my chest, just breathe. I will stay, so the lantern in your heart won't fade. The secrets you tell me, I'll take to my grave. There's bones in my closet, but you hang stuff anyway. And if you have nightmares, we'll dance on the bed. I know that you love me, love me. Even when I loose my head. Guillotine. #f76061
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Difficult and dangerous approaches
» Rick dangerous une nouvelle version CPC+
» A Most Dangerous Time: Japan in Chaos, 1570-1584 - MMP
» A Most dangerous time
» Elite:Dangerous : discussion générale, news, etc...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: