shooting stars


Don't stop me now ft. Orion

avatar
Autre compte : Mag & Seth Crystal
Messages : 105
Pokédollars : 1830
zone libre : 42 écoute "Guillotine" en boucle, en ce moment
Ney & Julia & Ayachou, merci pour les ava bg

Crédits avatars> ゆう
Code signa par ©endlesslove
Equipe :

Sam 11 Mar - 1:12
Don't stop, don't stop
'till your heart goes numb
Quarante Deux
&
Orion P. Abrasax
13h 29

42 était toujours plutôt anxieux à l'idée d'arriver en retard. Mais pour le coup il s'était largement avancé. Le brun s'empêcha de lâcher un soupir trop désespéré: il faisait toujours les mêmes conneries. Ou il se dépêchait beaucoup trop tôt et arrivait au moins une demi-heure en avance, ou il se disait qu'il avait le temps et se retrouvait à speeder pour arriver pile à l'heure voire en retard de quelques minutes. Pas d'entre-deux.

Pas moyen d'épargner ses nerfs.

Ce n'était pourtant pas faute d'en avoir envie.

Il passa quelques secondes en vérifiant le SMS d'Orion, tournant par la suite ses yeux dorés vers le snack. Pas moyen de se planter, il n'y en avait pas 50 à proximité du stand organisant la course. Un familier noeud de nervosité vint de loger au creux de son estomac en regardant l'affiche. La compétition l'avait rarement mis à l'aise. Encore moins quand il était absolument certain de se ridiculiser et d'entraîner des gens n'ayant rien demandé dans sa chute. Un frisson de malaise courut dans son dos mais il se força à le ravaler, jetant plutôt un oeil aux jus de baies aux couleurs estivales que le snack proposait. Adriel lui avait parlé de baies Goyav comme d'une merveille, s'il se souvenait bien, ce serait l'occasion de vérifier ça.

Enfin s'il revenait de cette course vivant.

Il ne pouvait s'empêcher d'imaginer les pires scénarios, comme se faire éjecter de son Sharpedo et malencontreusement (ou pas) précipiter entre les mâchoires d'un autre. Certes, il s'en sortirait sans doute, mais l'idée de répandre son sang dans l'eau et potentiellement se retrouver avec un membre artificiel pour remplacer celui arraché par un Pokémon lui plaisait assez moyennement. L'animateur laissa un nouveau frisson d'effroi courir dans son dos, jetant un coup d'oeil à sa montre astrale pour voir combien de temps il restait avant l'éventuelle apparition du pilote blond qui l'avait convaincu de venir.

13h40

Ca faisait donc environ une dizaine de minutes qu'il se débattait avec ses pensées. Le kalosien jeta un coup d'oeil à son Nymphali qui jouait distraitement dans le sable du cout de ses rubans, gardant un oeil méfiant sur les gamins qui batifolaient à quelques mètres de là. Kyubey n'avait jamais beaucoup apprécié les enfants. Encore moins quand ils couraient dans tous les sens en poussant des cris aigus. Et en un sens, son dresseur pouvait tout à fait le comprendre. Il grimaçait légèrement à chaque fois que les décibels montaient trop au goût de ses oreilles sensibles.

" Hey, t'es là pour la course ? " la voix féminine le fit sursauter et il se tourna dans sa direction avec un sourire presque penaud

Une grande femme brune à la peau naturellement mate -car cette couleur ne pouvait pas venir du soleil timide qui ne montrait ses rayons que depuis quelques jours- lui adressait un sourire rayonnant, une question sur le visage. Il finit par hocher la tête, et elle sembla d'encore meilleure humeur si c'était possible, lui annonçant être ravie que ça intéresse du monde car elle avait hésité à l'organiser. Oh, c'était donc elle. Haha, elle serait sans doute moins enthousiaste si elle savait à quel point il allait être mauvais. Mas la brune ne perdit pas de temps pour lui tendre une pokéball qui contenait un Sharpedo, pour quand il voudrait se mettre à l'eau.

Il se garda de répondre 'le plus tard possible' bien que ça soit la première réponse qui lui aie traversé l'esprit.

Les minutes s'écoulaient et il se balançait d'avant en arrière sur ses talons, soudainement assez heureux d'avoir pensé à mettre un short de bain en partant de chez lui parce que ces cabines de plages avaient l'air très demandées. Enfin il faudrait bien qu'il se change en repartant, cela dit.

" Hey, deux secondes j'ai cru que tu me laisserais faire ça seul, j'étais terrifié.  " fit-il en voyant une tête blonde bien connue approcher 

Le ton sonnait comme un reproche mais son sourire ne laissait pas place à cette éventualité. A vrai dire il était d'étonnement bonne humeur, pour l'angoisse qui lui tordait l'estomac. Sans doute s'améliorait-il niveau 'j'avale ma nervosité'.

" L'organisatrice de la course est là-bas, si tu veux récupérer un Sharpedo, indiqua-t-il en désignant le stand, J'espère que t'es en forme, manquerait plus que tu perdes contre moi ~ " plaisanta-t-il versant dans le manque de confiance en soi presque par réflexe.

C'était toujours moins dangereux que de se vanter quand il savait bien n'avoir jamais rien conduit de sa vie. Alors un Pokémon vivant.. il espérait juste ne pas se noyer/faire arracher un bras/whatever.


    Quarante Deux

       
    Sleep on me. Feel the rhythm in my chest, just breathe. I will stay, so the lantern in your heart won't fade. The secrets you tell me, I'll take to my grave. There's bones in my closet, but you hang stuff anyway. And if you have nightmares, we'll dance on the bed. I know that you love me, love me. Even when I loose my head. Guillotine. #f76061
avatar
Autre compte : Celebi Oum
Messages : 221
Pokédollars : 1320
Disponibilité : Quand j'suis là
Equipe : .
Jupiter
Speed Racer
Dozer
Zéro-Un




Dim 12 Mar - 15:43

Don't stop me now
Orion P. Abrasax & Quarante-Deux

If you want to have a good time, just gimme a call


Orion dansait au rythme d'une musique de rock datant de plusieurs centaines d'années en arrière. On se moquait parfois de ses goûts, mais lui il adorait ça, bien plus que la musique actuelle qui n'était quasiment plus qu'électronique. Il y avait un certain charme bien sûr, et certains instruments de l'époque demandait une grande maîtrise, mais le blond ne les apprécierait jamais autant que les plus anciens. Il ne savait pas pourquoi il avait une attirance particulière envers ces chansons qu'écoutaient des ancêtres qu'il n'avait même pas connu et qu'il aurait probablement du mal à retracer, mais il adorait. Il n'hésitait pas à pousser le son à fond chez lui, de toute façon il avait passé ses murs en mode insonorisation, il ne dérangeait personne. Une fois la musique fini, il n’eus qu'un « stop » à prononcer pour que la musique s'arrête. Il commanda ensuite l'ouverture de quelques fenêtres afin d'aérer son chez lui. Oui, il savait très bien qu'il pouvait aussi utilisé l'air automatisé, qui reproduisait celui des montagnes ou autre, mais il aimait bien entendre les bruits de la ville, aussi étonnant que cela puisse paraître, ça l'apaisait. Ouaip, le blond était définitivement un citadin.

Il décida cependant qu'il était temps de se préparer. Effectivement, il avait rendez-vous à Aarhus pour une course de Sharpedo. C'est lui qui en avait entendu parler et n'avait pas tarder à proposer à qui voulait bien venir de concourir avec lui. Il avait trouvé Quarante-Deux, un jeune homme au prénom des plus originaux qu'il avait connu par les réseaux sociaux mais avec qui il avait déjà eu l'occasion de parler à de nombreuses reprises. Ils s'étaient aussi déjà croisés quelques fois mais sans jamais rien faire de concret ensemble, le jeune pilote avait donc décidé qu'il était temps de remédier à cela. Il avait été ravi que le jeune homme accepte sa proposition, et avait passé sa soirée à rechercher des informations sur les Sharpedo et sur comment bien se tenir sur ces Pokemon. Autant dire qu'il ne l'avait jamais fait de sa vie, mais qu'il avait très envie d'essayer. Ça ne lui faisait pas peur, au contraire même, il était excité comme un puce de pouvoir tenter cette toute nouvelle activité. Il ne reculait jamais devant rien et était toujours prêt à tester de nouvelles sensations. Les risques ? Il s'en fichait, probablement un peu trop d'ailleurs, n'ayant jamais vraiment conscience du danger qui pouvait entourer ces activités.

« Vous venez les amis ? »

Il avait interpellé ses Pokemon qui, même s'ils ne pouvaient pas participer, serait là pour encourager leur dresseur. Après hésitation, Orion avait quand même fini par accepter d'emmener Speed Racer, espérant simplement que ce dernier ne tente pas de sauter sur un Sharpedo. Cela dit il y avait peu de chance, car le Zorua avait peur de l'eau, chose que le blond avait découvert récemment en essayant de lui faire prendre un bain. C'est donc en toute sécurité, s'était-il dit, qu'il pouvait l'emmener avec lui. De toute manière même s'il avait refusé, le petit renard aurait sûrement trouvé un moyen de monter en passager clandestin dans le vaisseau, alors ça ne changeait pas grand chose.

« J'ai aucune idée de ce que vaux 42, alors ça sera la surprise, c'est génial non ? »

Ses yeux brillaient en disant ses mots. Le Pokemon chromatique qui était tout aussi excité que lui sauta de partout, tandis que Jupiter et Dozer se contentèrent d'approuver leur dresseur en silence. La Mushana en particulier s'était jurée de garder un œil sur son dresseur au cas où il lui arriverait malheur, sachant très bien que celui-ci ne serait pas du genre à faire preuve de prudence.


I want to make a supersonic man out of you


Le petit groupe arriva pile à l'heure au lieu de rendez-vous, et Orion vit rapidement le jeune homme qui l'attendait. Il se dirigea vers lui d'un pas léger, presque en dansant, un sourire bêta aux lèvres tellement il était heureux d'être là. Mushana flottait tranquillement à ses côtés, alors que le Zorua était déjà parti renifler le stand de snack, suivit du Strassie qui le surveillait afin qu'il ne choure pas une merguez au passage.

« Yooooo ça va ? Désolé si je t'ai fait attendre ! Mais t'inquiète, je recule jamais devant un défi, ahahah ! »

Sa bonne humeur, qui n'était pas étonnante de sa part, l'empêchait d'avoir une quelconque inquiétude vis à vis de la course. De toute manière, gagner ou perdre, peu importait, du moment qu'il s'amusait, c'était l'essentiel. Il fit signe à la jeune femme qui distribuait les Sharpedo, et elle lui tandis une ball que le blond tint fermement dans sa main, pressé de l'ouvrir.

« Héhé, on verra ça ! Je suis en pleine forme en tout cas ! T'as déjà fait des courses de Sharpedo toi ? Moi, c'est la première fois. »
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'





Présentation - Relations - T-Card - Portable

Orion pilote en #8b0a50
Merci Wonder
avatar
Autre compte : Mag & Seth Crystal
Messages : 105
Pokédollars : 1830
zone libre : 42 écoute "Guillotine" en boucle, en ce moment
Ney & Julia & Ayachou, merci pour les ava bg

Crédits avatars> ゆう
Code signa par ©endlesslove
Equipe :

Mar 21 Mar - 23:51
Don't stop, don't stop
'till your heart goes numb
Quarante Deux
&
Orion P. Abrasax
Il "ne reculerait jamais devant un défi".

Le brun ne retint pas son rire nerveux: lui reculerait par réflexe. Non, honnêtement, sortir de sa comfort zone était quelque-chose qu'il faisait rarement sans pertes et fracas. Peut-être parce que sa comfort zone se résumait à son appartement. Encore que, avec Adriel qui se baladait à moitié à poil, ce point était discutable.. Mais il s'efforça de se sortir l'idée de la tête, revenant plutôt sur l'énergie débordante du blond. Comme d'habitude. Honnêtement, même à travers ses messages écrits, il était difficile de ne pas le sentir rayonner. Parfois, juste parfois, ils demandait comment c'était possible. Est-ce qu'il y avait une astuce à côté de laquelle le brun était passé à un moment ou un autre de sa vie ? Est-ce qu'i était grand temps de se mettre à la page ? Mais il revenait vite à l'écrasante réalité: il était sans doute simplement fait pour ça.

Après tout, le ridicule ne l'avait toujours pas tué.

Rappelant Kyubey vers lui d'un geste de la main, il fut soulagé de voir que la créature n'avait tenté d'étouffer aucun enfant poussant des cris stridents avec ses rubans pastel. Ca aurait été de mauvais goût. Même si, ne serait-ce que pour ses oreilles, il ne lui en aurait sans doute pas voulu d'avoir cherché à mettre fin à cette pollution sonore.

" Ca va pour l'instant, merci.  " assura-t-il en hochant la tête, espérant que son sourire n'aie pas l'air trop tendu 

Mais il n'avait jamais été un menteur très convainquant, que ce soit au sujet des expressions du visage ou des excuses qu'il se trouvait en général. Il ne serait à vrai dire pas surpris que son interlocuteur n'y croie pas un instant, mais au moins aurait-il tenté le coup. Ne serait-ce que pour le principe. L'animateur attendit qu'Orion reçoive sa pokéball à son tour pour activer la sienne, faisant apparaitre un Sharpedo dans une lumière rougeoyante. Sur l'objet, le surnom "Sweetie" était noté, et il il ne put s'empêcher de sourire. Quelqu'un avait-il sincèrement pensé que c'était un surnom convainquant pour un Sharpedo, ou bien ce gap moe était-il volontaire ? Il approcha prudemment sa main de la créature et lui caressa le haut de la tête en voyant qu'elle n'avait pas de réaction particulièrement violente.

" Moi aussi. Je n'avais même jamais rencontré de Sharpedo avant aujourd'hui, pour tout te dire, admit-il, sursautant nerveusement lorsque Sweetie avança sous sa main comme pour redemander des caresses , Comme ça on part tous les deux au même niveau.. enfin, plus ou moins. Je suis pas pilote, après tout. " corrigea-t-il avec un rire

Le kalosien commença à se diriger vers l'eau, préférant savoir quelle température elle était histoire de ne pas avoir de mauvaises surprises une fois sur le dos de Sweety. Ce dernier (oui, sa pokéball indiquait qu'il s'agissait un mâle) suivit docilement tandis que Kyubey restait un peu en arrière, plutôt méfiant. Sans doute de la jalousie mal placée, ça ne serait pas la première fois.  

" Tu es déjà en maillot de bain ?, interrogea-t-il, sachant qu'avec la mode actuelle, les apparences des vêtements pouvaient être assez peu indicatives , Il y a des cabines là-bas, sinon.  " dit-t-il en indiquant celles qu'il avait repérées en arrivant

Plusieurs autres personnes commençaient à se masser non loin du stand où la brune de tout à l'heure distribuait des Sharpedo. A en juger par ce qui s'affichait sur son panneau holographique, il suffisait de s'inscrire pour réserver un parcours nautique. Après cela ils pourraient se ridiculiser lancer, une fois que les coureurs précédents en auraient fini. 42 eut presque un soupir de soulagement: il n'était pas obligé de se mesurer à des gens qu'il ne connaissait pas et le trouverait sans doute risible. C'était déjà un peu moins effrayant.

Juste un peu.

" Ok, ça va être difficile  " fit-il brusquement après avoir touché l'eau du bout du pied, un air découragé sur le visage.
 


    Quarante Deux

       
    Sleep on me. Feel the rhythm in my chest, just breathe. I will stay, so the lantern in your heart won't fade. The secrets you tell me, I'll take to my grave. There's bones in my closet, but you hang stuff anyway. And if you have nightmares, we'll dance on the bed. I know that you love me, love me. Even when I loose my head. Guillotine. #f76061
avatar
Autre compte : Celebi Oum
Messages : 221
Pokédollars : 1320
Disponibilité : Quand j'suis là
Equipe : .
Jupiter
Speed Racer
Dozer
Zéro-Un




Jeu 23 Mar - 16:56

Don't stop me now
Orion P. Abrasax & Quarante-Deux

Orion rayonnait. Et c'était bien parce qu'il se retenait qu'il n'était pas actuellement en train de sautiller de partout. Ou bien de danser, bref, de faire quelque chose de ses pieds et de ses mains. C'était d'ailleurs grâce à son travail qu'il avait appris à se contenir, il y a quelques années de cela, il aurait été incapable de le faire et serait même peut-être en train de parler sur comment il était pressé de faire cette course, que c'était fantastique d'organiser quelque chose comme ça et que ça allait être la meilleure journée de sa vie (notez qu'il utilisait souvent ce terme et qu'à ce jour on dénombre plusieurs milliers de « meilleures journées » de la vie du blond). Bref, un vrai gamin, bien que le jeune ait 25 ans, ça ne se voyait pas, physiquement et encore moins mentalement.
Mais bon, quand on connaissait Orion, son caractère n'avait rien de surprenant. Ça en fatiguait beaucoup, ça en amusait d'autres, mais rares étaient celleux qui étaient apte à le supporter plus d'une journée entière. Même son père en avait parfois marre. La seule capable d'un tel exploit semblait être sa sœur qui au final était quasiment pareil que son frère. D'ailleurs, heureusement pour Quarante-Deux que la petite n'était pas là, il aurait sûrement déjà mal à la tête.

L'excitation presque excessive du pilote contrastait avec l'état d'esprit de son interlocuteur. Le jeune homme remarqua vite le rire nerveux et le sourire tendu de celui qui lui faisait face. Le blondinet oubliait rapidement que tout le monde n'était pas comme lui. Il pencha la tête sur le côté, surpris qu'on puisse être nerveux pour une course comme celle-ci. Ce fut un petit bruit de la part de sa Mushana qui lui fit comprendre que c'était malpoli et qu'il risquait de mettre le brun encore plus mal à l'aise.

« Allez, stresse pas, ça va être cool, tu vas voir ! »

Jupiter, bien plus consciente et compréhensive que son dresseur à l'égard de 42, s'approcha de ce dernier et lui envoya des ondes apaisantes. La Pokemon se trouvait toujours très sympathique avec les amis de son dresseur et surtout, elle détestait voir que quelqu'un était nerveux, les émotions négatives, elle les chassaient. Cela ne pourrait sûrement pas redonner un tout plein de courage au garçon, mais au moins espérait-elle que ça l'aiderait.

Accompagnant le geste de son interlocuteur, Orion fit sortir son, ou plutôt sa Sharpedo puisqu’il s'agissait d'une femelle, de sa ball, qui indiquait le nom Dorianne. Orion la salua avec entrain et elle répondit de la même façon. Bah tiens, ils étaient bien tombés ensemble, ces deux-là...
Curieux, Speed Racer et Dozer finirent par s'approcher, juste après que le Strassie ait empêché pour la énième fois le renard de piquer de la nourriture, et ils détaillèrent le requin, mi-curieux, mi-inquiets. Orion du d'ailleurs poser une main sur la tête de Zorua, l'autre sur celle du Sharpedo, pour empêcher le chromatique d'en faire son adversaire.  Ayant une peur panique de l'eau, Speed ne s'approcha pas plus que ça et se contenta de retourner à ses occupations, à savoir courir comme un dératé partout sur la plage, soulevant le sable avec ses pattes et se roulant dedans de temps à autre.

« Oh, j'suis pas sûr qu'un Sharpedo se pilote comme un vaisseau, et on a pas ce genre de cours là à l'Académie, dommage d'ailleurs ! Ah, mais bon, on verra bien ! J'espère que ça commence bientôt ! »

Autour d'eux, des participants continuaient à arriver et récupérait leur Sharpedo. Le blond passa rapidement un regard sur ses concurrents, juste pour voir à quoi iels ressemblaient. Il ne connaissait personne, parfait, c'était l'occasion de faire connaissance. Il irait sûrement les saluer après la course, pour le moment il préférait rester avec le brun.

« Ahah, busted ! » dit-il en Kalosien quand 42 devina qu'il était déjà en maillot.

Les habits qu'ils avaient sur lui, mis à part son chapeau, étaient effectivement générés virtuellement. Parce qu'il ne voulait pas perdre de temps, tout simplement, et qu'il n'avait qu'une seule envie, c'était que la course démarre. A ses côtés, 42 était beaucoup moins à l'aise, et son air découragé fit qu'Orion se sentit obligé de poser une main sur l'épaule du brun. Il planta son regard bleu dans celui de son interlocuteur.

« Hé, faut pas t'en faire ! Tu sais, on est là juste pour s'amuser ! C'est pas super important de gagner ou de perdre, alors ouais y'a des trucs à gagner, mais c'est pas comme si c'était une question de vie ou de mort ! Crois-moi, s'éclater c'est plus important que de gagner, alors amuses-toi ! »

Parce que c'était bien tout ce qu'il importait au blond : s'amuser. Gagner, c'était bien, mais totalement secondaire. Il ne le faisait pas pour la victoire, les applaudissements et les récompenses, mais pour l'éclate, et c'était la chose la plus importante pour lui. Ça l'avait toujours été.

« Regarde, on peut s'entraîner à monter sur les Sharpedo dans ce coin là-bas, on y va ? »

Sans vraiment attendre de réponse, Orion attrapa le bras de 42 et l'emmena vers la partie réservée dont il parla. Là, il se jeta quasiment sur son requin, faisant signe à son ami de le rejoindre.
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'





Présentation - Relations - T-Card - Portable

Orion pilote en #8b0a50
Merci Wonder
avatar
Autre compte : Mag & Seth Crystal
Messages : 105
Pokédollars : 1830
zone libre : 42 écoute "Guillotine" en boucle, en ce moment
Ney & Julia & Ayachou, merci pour les ava bg

Crédits avatars> ゆう
Code signa par ©endlesslove
Equipe :

Mer 31 Mai - 0:21
Don't stop, don't stop
'till your heart goes numb
Quarante Deux
&
Orion P. Abrasax
S'il avait la politesse de prendre connaissances des tentatives d'Orion pour le rassurer, 42 ne pouvait pas se dire plus à l'aise pour autant. Il n'avait fait que forcer un nouveau sourire tendu, maudissant ses inexistants talents d'acteurs en murmurant un 'tout va bien' qui ne convaincrait pas le dernier des imbéciles. Parce que tout allait bien, pour l'instant, de toutes façons.

Il était juste stupide.
Lâche est stupide.

Et même pas foutu d'au moins faire bonne figure.

Le kalosien lâcha un rire sans réelle joie lorsque la Mushana s'était appliquée à lui envoyer des ondes apaisantes. Trop aimable, elle n'avait pas à se déranger, mais le brun appréciait l'attention. Ses épaules se détendirent plus qu'il n'aurait osé l'espérer, et il s'autorisa un rire un peu plus sincère. La tiède sensation parcourant son corps lui était déjà familière, à vrai dire, très similaire à ce que faisait son Nymphali quand il le sentait au bord de la crise d'angoisse.

Les rubans serrant son poignet avec une force qu'on pourrait qualifier de possessive en moins.

Il jeta un bref regard reconnaissant au Pokémon rose avant de s'intéresser au Sharpedo d'Orion. Dorianne. C'était déjà moins gap moe que 'Sweetie', mais le jeune homme soupçonnait la responsable des courses d'avoir choisi des surnoms trop adorables pour ceux qui les portaient tout à fait volontairement.

Il connaissait bien cette lueur de malice qu'elle avait dans les yeux.
La même que sa soeur.

Orion portait déjà son maillot de bain, et le jeune homme ne put que sourire en commentant sur le fait que ça soit plus simple comme ça, s'appliquant à surveiller ses Pokémon du coin de l'oeil par la même occasion. Ceux du blond ne semblaient pas causer trop de soucis (surprenant à en juger par l'espièglerie qu'il supposait chez son Zorua), mais Kyubey était une autre histoire. Il savait bien d'où venait ce Nymphali, et il savait qu'un mouvement de colère pourrait le pousser à très sérieusement étouffer un enfant braillard dans le sable de la plage.

L'animateur n'avait pas besoin de ce genre d'incident aujourd'hui.

Il se força à être réceptif au nouveau 'no stress'-speech d'Orion, gardant difficilement son honnêteté sous clé avec ces grands yeux bleus qui semblaient regarder tout droit dans son âme. Le kalosien ne s'était jamais imaginé gagner, là n'était pas le problème. L'attention que ça ne manquerait pas d'amener sur lui serait dix fois trop embarrassante pour qu'il la supporte, sans compter qu'il n'en méritait clairement pas tant, quand bien même un curieux coup de chance lui permettrait d'arriver premier.

Seule cette peur irrationnelle que ça soit effectivement une question de vie ou de mort le dérangeait. Car on ne l'avait jamais compté parmi les plus adroits: ses bleus et coupures fréquents en attestaient. Mais peut-être que son karma ne serait pas trop pénible aujourd'hui. Après tout, il était bel et bien venu pour le fun (et parce qu'il n'avait pas le coeur de refuser la proposition d'Orion), pas pour le challenge.

" Tu as raison, je ne sais pas pourquoi je flippe, haha.  " fut la réponse la moins nulle qu'il trouva à donner, accompagnée d'un léger rire

Quel génie.

S'empressant plus ou moins visiblement de faire glisser la main d'Orion de son épaule, au moins embarrassé par toute forme de proximité, il eut une exclamation de surprise lorsque le blond l'entraina à sa suite l'instant d'après. Il parlait de s'entraîner à monter sur les Sharpedo, ne perdant pas de temps pour prendre la direction de l'endroit, et son interlocuteur eut un rire gêné en manquant de trébucher sur ses propres jambes trop lentes pour le mouvement. Heureusement, il ne lui fallut cependant pas trop longtemps pour suivre le mouvement, et une fois sur place il s'assura de laisser tout ce qui avait besoin de rester sec sous la surveillance de Kyubey avant de glisser dans l'eau.

Froide.
Trop froide.

Entrant beaucoup moins spectaculairement qu'Orion (qui s'était littéralement jeté sur le Sharpedo), il s'assura que le monstre était calme avant de monter précautionneusement sur son dos. A vrai dire Sweetie était d'un calme olympien, il devrait sans doute cesser de s'en faire pour rien.

" Je ne sais pas comment tu supportes aussi facilement la température de cette eau. " laissa-t-il échapper avec un rire grelotant

Peut-être qu'Orion cachait juste mieux son jeu que 42. Ca ne serait pas la première fois qu'il était plus transparent que les eaux dans lesquelles ils trempaient, après tout. Peinant à trouver une position confortable sur le dos su Pokémon, il finit par se résoudre à s'assoir derrière l'aileron, évitant de placer ses jambes sur les nageoires et s'y accrochant pour garder l'équilibre. Pas sûr qu'il puisse efficacement donner des directions ainsi, cela dit.

" Sweetie, tu veux bien avancer ?, tenta-t-il d'une petite voix avant de laisser échapper un cri de surpris: il avait démarré beaucoup trop vite , Wow wow att-  " mais sa phrase se termina dans un large 'splash'

Ne manquant pas de tomber du Pokémon (comme on aurait pu s'y attendre), 42 se fit avaler par l'eau mais remonta vite à la surface, s'essuyant les yeux et frissonnant désagréablement. Depuis la rive, son Nymphali avait lâché une expression mécontente, et l'animateur voyait bien qu'il n'y avait que sa présence pour le retenir d'attaquer le Sharpedo visiblement particulièrement enthousiaste. Ce dernier s'empressa d'approcher le brun, lui donnant un léger coup de museau amical comme pour lui indiquer de remonter. Mais l'intéressé s'occuper d'abord de dégager ses cheveux collés par l'eau, essayant de voir l'étendue des dégâts.

Qui avait-il percuté ?

" Je suis désolé !, s'exclama-t-il quand ses yeux tombèrent sur Orion, Visiblement il est à fond, ça promet ~ " laissa-t-il échapper avec un haussement d'épaule seulement à-moitié coupable

Seulement à-moitié, parce que le rush d'adrénaline au moment de la chute lui rappelait quelque-chose de pas trop désagréable. Quelque-chose qui ne remontait qu'en combat, en principe. Coupable quand même parce qu'il ne devrait pas. Ca n'avait rien de drôle.

" La tienne est plus.. calme, disons ? " s'enquit-il en remontant avec plus d'assurance que la dernière fois sur le dos de Sweetie
 


    Quarante Deux

       
    Sleep on me. Feel the rhythm in my chest, just breathe. I will stay, so the lantern in your heart won't fade. The secrets you tell me, I'll take to my grave. There's bones in my closet, but you hang stuff anyway. And if you have nightmares, we'll dance on the bed. I know that you love me, love me. Even when I loose my head. Guillotine. #f76061
avatar
Autre compte : Celebi Oum
Messages : 221
Pokédollars : 1320
Disponibilité : Quand j'suis là
Equipe : .
Jupiter
Speed Racer
Dozer
Zéro-Un




Ven 28 Juil - 20:48

Don't stop me now
Orion P. Abrasax & Quarante-Deux

L'enthousiasme d'Orion rayonnait et était tel qu'il pouvait en être insupportable. C'est souvent comme cela que l'on qualifiait le jeune homme cela dit mais ce dernier n'y pouvait rien, c'était dans sa nature d'être ainsi. Difficile d'ailleurs de comprendre pourquoi il avait choisi d'être pilote privé, métier dont les exigences ne semblaient par correspondre à son caractère quelque peu excentrique. Mais il avait visiblement réussi à gérer cela, et le fait qu'il se contienne au boulot expliquait peut-être le fait qu'il semble inépuisable le reste du temps. C'est vrai qu'il fallait suivre son rythme et le supporter, mais le blond ne pensait pas à mal. Il aimait s'amuser, jouer, et il aimait encore plus le faire quand c'était avec d'autres personnes (ne pensez à rien de kinky, non mais je vous vois venir).
Son Mushana profita d'utiliser ses ondes apaisantes sur les deux garçons. Orion lui avait demandé de le faire pour Quarante-Deux mais la violette avait jugé plus prudent de le faire aussi sur son dresseur. Elle le connaissait pas cœur et savait qu'on était pas à l'abri du fait qu'Orion se précipite sans faire attention et cause des dégâts. Elle l'avait déjà vu faire et préférait ne pas retenter l'expérience.

Le pilote voulait motiver son interlocuteur à fond. Il considérait que ce n'était pas marrant s'il était le seul à s'amuser. Il ne se rendait pas compte cependant que le brun n'était pas aussi enthousiaste que lui. Sans doute était-il trop excité lui-même pour se dire que Quarante-Deux n'était pas supra à l'aise à l'idée de monter pour la première fois de sa vie sur le dos d'un requin aux dents acérés. Orion n'avait même pas réfléchi à cela, pour lui, il n'y avait aucune raison pour que les Sharpedo leur fasse du mal. Dorianne était déjà devenue sa meilleure amie au monde et il n'avait pas de préjugés sur les Pokemon à l'air dangereux. Ça pourrait lui jouer des tours un jour, mais pour l'instant, il ne s'en formalisait pas.

« Allez, go ! »

Il entraîna de force son ami à sa suite. Il n'avait qu'une seule envie, c'était de monter sur le dos de sa monture du jour et de tester un peu ce que ça faisait de piloter un Sharpedo. Lui qui passait sa vie dans les vaisseaux, ça allait le changer et il était très pressé à l'idée de tenter cette nouvelle expérience. Il n'attendit pas plus longtemps pour se jeter sur le dos de Dorianne alors que son compatriote grimpait prudemment sur Sweetie.

« Oh, elle est pas si froide ! »

A vrai dire, c'était à peine si Orion avait fait attention à la température de l'eau. Il ne pensait qu'à tester le pilotage de Sharpedo et le fait qu'elle soit froide ne l'embêtait pas le moins de monde, c'était la dernière chose dont il se souciait pour l'instant. Ce serait peut-être une autre affaire si il tombait dedans, mais pour le moment il semblait réussir à garder son équilibre plutôt bien.

« En avant, Dorianne !! »

Il avait donné un léger coup de talon sur le flanc du Pokemon. C'était comme ça qu'il avait vu faire avec des montures équestres donc il jugea que le requin le comprendrait. Cela sembla marcher puisqu'elle démarra, et le blond attrapa l'aileron du poisson. Il avait fait cela par réflexe, se disant que ça servirait à gérer ses déplacements. Il ne s'en débrouillait pas si mal, peut-être que son expérience de pilote l'aidait finalement. Ce n'était en revanche pas tellement le cas de Quarante-Deux, qui fonça vers lui à une telle vitesse que le blond eu à peine le temps de réagir. Il ne put que regarder, interloqué, le Kalosien tomber dans l'eau. Le blond éclata de rire après s'être assuré que le brun ne se noyait pas. Bon, ça avait moins marché que pour lui, mais ça ne voulait rien dire, pas vrai ?

« Faut recommencer, tu vas y arriver ! »

Il faisait tout pour être le plus motivant possible. Il ne voyait pas pourquoi son interlocuteur n'y arriverait pas. Il était tombé juste une fois, c'était juste un faux départ, pas de quoi s'inquiéter. Et puis, c'était un bassin d'entraînement, c'était fait pour... bah s'entraîner, comme le nom l'indiquait. Plusieurs participants autour tombait à l'eau de la même façon et l'employé d'Atlas ne doutait pas que ça pourrait lui arriver aussi, cela dit, il ne s'en inquiétait pas.

« Je crois qu'il faut lui tapoter le flan avec le pied, enfin moi ça marche. Et plus tu tape fort, plus ton Sharpedo part vite, regarde. »

Le blond montra l'exemple en tapotant un peu plus fort que précédemment, et effectivement la Sharpedo avançait plus vite. Orion la dirigeait tant bien que mal. Bon ça il galérait un peu plus, le requin ne tournant pas forcément quand le jeune homme lui disait de tourner, et son avancée était formée de zigzag un peu étrange, mais il se concentrait pour garder son équilibre sur le dos de la bête.

« Tu vois, c'est fa..ah..AH...cile » dit-il en manquant de glisser.

Il revint vers Quarante-Deux en dérapage, si bien que de l'eau éclaboussa son interlocuteur. Orion s'excusa, bon, il ne maîtrisait pas si bien que ça, mais ça n'était pas suffisant pour effacer le sourire sur son visage, ni son excitation et sa motivation. Au contraire, il avait très envie de pouvoir contrôler parfaitement sa monture avant que la course ne commence.

« Tu étais déjà monté sur le dos d'un Pokemon avant ? Autre qu'un Sharpedo, comme un Galopa par exemple ? »
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'





Présentation - Relations - T-Card - Portable

Orion pilote en #8b0a50
Merci Wonder
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Stop tout !!!
» [Stop-motion] Bionic-Nico Production
» [Stop-motion] Bionicle Echoes of Agora.
» [Stop-Motion] KOPAKA Corporation : Time to Redemption
» How to stop audio jingle when moving ears?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: